Je fais parti du club…

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3393
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je fais parti du club…

Message par Sans Prétention »

Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:45 Hmm, pardon maître
:mdr1:

Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:45 mais je me permets de reprendre un point :jap:
Je vous en prie cher collègue.

Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:45 Il y a une différence entre "on l'a fait plein de fois. 30, peut être 40" et que ça colle avec ce qu'il s'est passé; et "on l'a juste fait une fois ou deux" alors qu'il y en a eu 40.
Tout à fait.
Question d'ordre de grandeur en effet.
Moi c'est surtout quand on hésite entre 4 et 6.
Ou 1 et 2.

Reste que la tromperie a eu lieu, la limite est déjà dépassée.
J'évoque la chose parce que la tendance générale c'est d'oublier la limite pour s'en créer d'autres au fur et à mesure de la découverte.
Quasi tous les cocus (dont moi) font ça.

C'est vrai que, à force de lectures et aussi par expérience personnelle, j'accorde plus d'importance à la nature de la tromperie qu'au nombre de fois (mais pas de 1 à 100 quand même :lol: ).


Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:45 Dans l'absolu le nombre de fois n'est pas important (encore que, c'est pas pareil d'absorber une tromperie de 3 jours avec une tromperie de 6 ans), mais c'est à condition que le nombre de fois réel corresponde à ce qui a été annoncé. Sans quoi c'est un mensonge, et on ne peut rien reconstruire dessus.
Dans les grandes lignes oui c'est ça.

Mais je te citerai des exemples vus sur le site.
Une seule fois avec le propre frère du cocu, c'est pas pareil que 20 fois avec un collègue qu'on ne connaît pas.
10 fois physiquement avec le même sur un an, c'est pas identique à 3 fois avec trois en une soirée.
Une seule fois enceinte différent de cinq sans enfant...
Variabilités.

Mais comme dit plus haut, c'est venimeux ou pas.
Le nombre compte un peu.
L'écart (numérique) plus.
L'intention également.

Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:45 Ici ce que je pointais c'est plus le possible (probable?) mensonge autour du nombre de fois que le nombre réel (8 ou 9 fois ça change rien dans le fond à condition que ça colle avec ce qui s'est passé)
En effet.
Je suis d'accord. Sans "rentrer dans les détails" (sacrée expression), faut que ça "colle" un peu à la réalité.

Me fait penser au témoignage de Lactus plus haut.
J'ai eu sensiblement la même chose : il s'est rien passé encore est devenu il m'a embrassé une fois qui est devenu je l'ai embrassé une fois qui est devenu on s'est fréquentés un mois mais tu comprends vu où on travaille c'est quand même pas simple de se voir qui est devenu on a couché ensemble qui est devenu on a couché ensemble dans notre lit qui est devenu c'est pas la première tromperie... Jusqu'à ce qu'on sente que la pelle arrive au béton.

En valeur absolue par rapport à la tarée de Jag c'est peu. Dans la progression vers les abysses, le glissement est toutefois significatif.
Cependant, entre tout, Lactus, comme moi sommes encore avec nos cf.
J'en déduis qu'il doit y avoir une zone de tolérance qui n'est pas simplement numérique.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Je fais parti du club…

Message par Deg »

Salut Sérénité42 (et les autres),

Et bienvenue au club comme tu dis, mais dans ton malheur t'es bien tombé ici.

Pareil que les autres pour le MNP. D'ailleurs "manipulateur, pervers et narcissique" ça colle plus à bon nombre de cf je trouve. Mais bon, je crois aussi qu'on a tous traversé cette phase aussi.

Avant, quand on imagine notre réaction si on découvrait qu'on est cocu, on croit qu'on va péter les plombs, tout casser, l'envoyer chier, balancer toutes ses affaires et l'infidèle avec.
Bah non c'est tout le contraire, on est scotché, discussion calme, à culpabiliser et vouloir lui trouver des circonstances atténuantes. :kelkon:
Serenité42 a écrit : jeu. 7 oct. 2021 10:29 je n’ai également aucune preuve précise sur le fait qu’ils n’aient couché qu’une fois.
Oui c'est une constante apparemment aussi. Perso j'y ai eu droit j'ai pas cherché à en savoir plus. Je me suis posé la question et posé la question ici mais je lui ai jamais demandé. A quoi bon en fait. (Si ce n'est savoir si on est pris pour un con encore un peu plus)
Sans Prétention a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:14 Sa lettre j'ai eu. Ca a fait pchhht.
Et une belle occaz de remettre une couche de cétafote pour se déculpabiliser je trouve.
Perso j'en ai eu 2 à des mois d'intervalles (quasi le même contenu, quand je lui ai fait remarqué elle s'en rappelait même pas). Après avoir hésiter j'y ai jamais répondu.
Sans Prétention a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:14 Je ne connais quasiment AUCUN cf qui veut quitter son mari ou sa femme.
C'est arrivé peut-être deux ou trois fois.
Sur 100... Au doigt mouillé.
Si si présent (entre autres) :D
Sans Prétention a écrit : jeu. 7 oct. 2021 18:14 Le caricatural "tu quitteras jamais ta femme pour moi ?" (pleurs)
Sinon pourquoi espérer ça? Pour être l'unique du sandwich? Ou plutôt prévoir de quitter chacun son officiel et enfin mener la vie de rêve qu'on a fantasmée?

Après j'ai pas non plus compris les mêmes points que SP.

Courage en tout cas, c'est une sale épreuve surtout au début. J'espère que nos vécus pourront t'aider. Même si y a des choses qu'on a pas envie d’entendre ni de croire.
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Serenité42
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : mer. 6 oct. 2021 18:40

Re: Je fais parti du club…

Message par Serenité42 »

Je suis d'accord avec la plupart des propos que vous tenez. Cela fait du bien d'avoir des avis de personnes qui comprennent vraiment.

Concernant le nombre de fois: je vous rejoins. Ce n'est pas le nombre qui compte, car 1 fois est déjà trop. C'est plus déjà si cela concorde avec les dires, et également comme vous le dites: cela serait un mensonge de plus. En somme c'est potentiellement pour elle: "Je lâche enfin LE bout de gras, comme cela je ne me ment pas trop à moi même, cela me déculpabilise un peu et je suis partiellement honnête".
Egalement comme je le disais, il y a eu coït une fois, mais les autres que beaucoup appellent préliminaires, sont pour moi un acte sexuel à part entière: le but est le même.

J'ai également bien compris la notion pour MPN... Je me dis de plus en plus: En fait c'est juste un mec qui a vu une occaz en or avec une fille qui avait l'air plutôt facile à atteindre car ouverte au moment T.

Aussi, avec tous les sujets que j'ai pu lire sur le forum, je constate bien que cette histoire est d'une banalité déconcertante. Quand on a des filtres comme les miens au niveau fidélité (et comme les vôtres potentiellement), c'est vraiment révulsant. Cela fait presque perdre foi en la nature humaine.
Dnj a écrit : jeu. 7 oct. 2021 17:02 Voilà, déjà ça c'est plus crédible.

Quand la nana dit "en aout je voulais m'éloigner de lui", en fait

Il ne faut pas comprendre :
"Après avoir couché une seule fois en juillet j'ai teeeellement culpabilisé que je cherchais à m'en éloigner"

Mais :
"Après avoir couché avec ce type tout juillet et une partie d'août, je me suis fait cramer par mon mari dans la salle de bain. Voyant que je risquais de tout perdre je me suis dit que ça serait moins idiot de s'éloigner de ce type"
Ce qui colle un peu plus avec les faits que tu as évoqué, notamment ce qu'ils se racontaient ce fameux 5 août sur linkedin.
Je m'en suis fait la réflexion, ++1
Mitsou78 a écrit : jeu. 7 oct. 2021 16:54 C'est ça les premiers propos font souvent état d'une entente qui n'allait plus, que c'était lourd, que ça allait s'arrêter, que ce n'était finalement pas bien, qu'elle (ça marche avec il) ne comprenait pas pourquoi avoir "joué" parce qu'il est comme ci, comme ça, qu'il ne t'arrive pas à la cheville....
Puis tu lis, relis, écoute, ré écoute, transpose et finalement accepte que le discours du moment ne tient pas la route 5 secondes avec ce qu'elle (ça marche toujours avec il) te rabâche.... que s'en est la totale opposée.
Pour moi, découverte en octobre, en gros s'était en train de s'arrêter, max novembre s'était fini... Mais les enregistrements prévoient leur sauteries jusqu'en février !!!! :kelkon: :mdr
Mais tellement. Comme je disais toutes les histories se ressemblent, c'en est navrant...

Ensuite, tant que tu n'as pas la certitude d'avoir la version honnête, ça ne sert à rien de t'engager sur une reconstruction.
Car si tu le fais et que dans 5 ans ce mec là ou une autre personne réapparait avec une vérité que tu ne connaissais pas, tout est démoli. Votre point de départ pour reconstruire c'est que tous les deux vous partiez au même niveau d'information. Que tu n'aies pas ton 6ème sens qui te dit "ça pue, il y a quelque chose que je ne sais pas" car pour le coup CA ce sera une situation intenable sur la durée. Son créneau pour dire la vérité c'est maintenant. Et tu peux lui dire que l'effort de pardonner tu peux l'envisager (sans le garantir) une fois, mais que pour pardonner tu as besoin d'être certain de ce que tu es censé pardonner.

Pour l'instant tout ce qu'elle t'a avoué c'est parce qu'elle était au pied du mur.
Es tu convaincu par sa version comme quoi il n y a rien eu d'autre que cette fois qui a fini chez lui? Alors qu'ils avaient des dizaines d'autres occasions.
Es tu convaincu par sa version comme quoi en aout elle cherchait à s'éloigner de lui alors que dans les faits elle lui disait qu'elle s'épilait après s'être planquée dans la salle de bain et qu'elle a répondu "pas cap" au mec quand il lui a dit vouloir la baiser?
Quand on dit "j'ai envie de te baiser" c'est quand même qu'on a atteint un certain niveau de complicité, non?
Ils coucheraient ensemble une fois en juillet, puis se croiseraient quotidiennement au bureau sans rien faire en sextant quand même pendant un mois ou deux? Allons..
Je suis d'accord avec toi. Et c'est pour cela que je veux savoir le nombre. Pas car il compte vraiment en soit, mais car tout est question d'interprétation et de cohérence avec les dires et les indices trouvés. Mais également comme disait SP je crois, car cela ajouterai un mensonge de plus dans la balance qui n'a pas été dit "tout de suite".
Bof. Aime t-on vraiment quelqu'un qu'on ne respecte pas?
Peut être qu'elle t'aime, mais est ce qu'elle sait aimer du coup?
Ca serait d'ailleurs un point intéressant à aborder avec elle ça. C'est quoi qu'elle aime chez toi? Elle t'aime en tant que quoi? C'est quoi aimer pour elle? Est ce que l'amour sans le respect c'est possible?
Bonne question en effet. Et je l'aborderai je pense car pleine de bon sens.

Objectivement, sexuellement entre vous ça marche?
Je te le donne en mille: oui. Et en mille de mille: encore plus depuis ces événements...

Il y a du bon dans ton idée de lui donner des échéances (fin d'année pour écrire ce qu'elle a en elle, un an pour toi pour te décider) mais c'est à double tranchant : peut être qu'elle ne te dira pas la vérité avant la fin de ces échéances. Et si elle traîne vraiment à te dire la vérité genre "j'attends le dernier moment pour ça" le risque c'est que ça ne te donne même pas confiance dans une éventuelle reconstruction. La reconstruction c'est vraiment un all in. Donc même s'il y a des échéances, je pense que tu devrais aussi lui passer le message que l'honnêteté sur ce qu'il s'est passé, c'est maintenant. Ce qu'elle doit t'écrire d'ici fin décembre c'est l'analyse qu'elle fait sur les causes par exemple; mais sur les faits il vaut mieux qu'il n y ait plus de débat rapidement dans votre intérêt à tous les deux.
Entièrement d'accord. Et je tends des perche régulièrement en ce sens.
Dernière question : de ton point de vue, à ce jour lequel de vous deux a le plus peur de perdre l'autre?
Les 2 je pense (de mon point de vue). Mais est ce pour les mêmes raisons, ça je ne sais pas. Dur d’être dans la tête de quelqu’un. Pas pour la déresponsabiliser, mais ça doit pas être facile de vivre facilement en ayant fait ça je suppose.

Et du coup @Sans Prétention : pas du tout violent comme réponse. Beaucoup de tact de ta part et des autres intervenants je dirai même, avec des réponses qui certes peuvent gêner mais sont pertinentes...

D’autre part, le fait d’avoir eu la vérité par échantillons, en plusieurs fois, avec un peu plus à tous les coups n’aide en effet pas vraiment à savoir si cette fois si on a le package, ou s’il elle cherche à (me) SE préserver .
Modifié en dernier par Serenité42 le ven. 8 oct. 2021 11:56, modifié 1 fois.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Serenité42
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : mer. 6 oct. 2021 18:40

Re: Je fais parti du club…

Message par Serenité42 »

Autres détails : bien qu’assez détaillé, mon récit comporte nombre embranchements qui quand je l’ai rédigé ont pu être omis. J’essaierai de préciser si jamais je vois qu’il y a des « «questions en suspend ».

Me concernant: il m’a paraît opportun de préciser que ma conjointe est ma plus longue relation (14 ans cette année).
C’est la 2e fille avec qui je couche. Il n’y en a eu qu’une auparavant.
Je ressens la trahison d’autant plus intensément de ce fait. Dans le contrat qu’on se fixe au niveau du couple (quand on est sur la même longueur d’onde, ce qui était le cas), on se fait donc à l’idée que la personne avec qui on est sera la dernière avec qui ont partage une histoire et avec qui on a des relations sexuelles.

Je me dis donc des fois « elle a fait le choix de se donner le droit de découvrir autre chose sexuellement, et moi non. Pourquoi je n’y aurait pas le droit, puisque le contrat a été rompu, moi aussi j’aimerai avoir le droit de goûter à autre chose (rappel je n’ai connu que 2 partenaire au total, mais j’étais complètement ok avec ça cependant)». Une sorte de 1-1, mais vu que je n’ai connu ça que 2 fois… ce n’est pas dans ma nature. Mais ça me trotte, alors que je sais que je ne pourrai pas lui infliger ce qu’elle m’inflige. C’est « drôle » de ne pas vouloir lui faire de mal. J’ai lu plusieurs post ici à ce sujet, ça ne va logiquement pas trop dans ce sens en général.

@SP:
- précision du post d’avant. Je disais que le mec était dans ma situation car c’est un coureur visiblement, sa femme le quitte pour ça potentiellement (entre autres, je ne suis pas dans leur vie) mais elle l’a trompé pour le quitter. Donc il est dans ma situation car il m’inflige ce qu’il subit.
- pour la madone et là putain, je connais. Je m’y suis identifié en effet. D’ailleurs c’est toujours marrant de constater que lorsque tu fais une recherche sur Google, c’est TOUJOURS un syndrome associé aux hommes… lol…
Avatar du membre

Lactus Bifidus

Re: Je fais parti du club…

Message par Lactus Bifidus »

Sérénité, Je t'ai envoyé un MP.
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19 Egalement comme je le disais, il y a eu coït une fois, mais les autres que beaucoup appellent préliminaires, sont pour moi un acte sexuel à part entière: le but est le même.
On est d'accord. Et j'irai même plus loin : la tromperie commence bien plus tôt, avec chaque mensonge...
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19 J'ai également bien compris la notion pour MPN... Je me dis de plus en plus: En fait c'est juste un mec qui a vu une occaz en or avec une fille qui avait l'air plutôt facile à atteindre car ouverte au moment T.
Tu viens de mettre le doigt sur un point fondamental : ta nana s'est retrouvée disponible à un moment. Et c'est la question qu'il faut se poser, pourquoi, dans sa tête, au moment où elle a fréquenté ce type, elle se sentait "disponible". Il m'a fallu presque un an avant d'avoir un semblant de réponse complète. J'espère que tu auras la tienne car elle est déterminante pour votre reconstruction, si vous souhaitez continuer.
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19 Aussi, avec tous les sujets que j'ai pu lire sur le forum, je constate bien que cette histoire est d'une banalité déconcertante. Quand on a des filtres comme les miens au niveau fidélité (et comme les vôtres potentiellement), c'est vraiment révulsant. Cela fait presque perdre foi en la nature humaine.
Chaque histoire est à la fois incroyablement banale et viscéralement unique. Mais l'avantage que l'on a en fréquentant ce forum, c'est que les cocufieurs se suivent et se ressemblent très souvent : il est facile d'anticiper leurs mouvements et de rattraper le retard accumulé sur eux pendant la tromperie. (Ben oui, au moment où nous on découvre, eux ont eu des mois pour s'habituer, échafauder des mensonges, des alibis, des excuses...)
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19 Je suis d'accord avec toi. Et c'est pour cela que je veux savoir le nombre. Pas car il compte vraiment en soit, mais car tout est question d'interprétation et de cohérence avec les dires et les indices trouvés. Mais également comme disait SP je crois, car cela ajouterai un mensonge de plus dans la balance qui n'a pas été dit "tout de suite".
:super:
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19
Objectivement, sexuellement entre vous ça marche?
Je te le donne en mille: oui. Et en mille de mille: encore plus depuis ces événements...
Tu as de la chance. Le paradoxe pour moi ça a été que nos relations étaient plus nombreuses pendant la tromperie, et à la découverte je me suis fait rejeter pendant presque un mois. Et quand nous avons recommencé, c'était extrêmement compliqué de mon point de vue… Sans doute le risque quand on en sait trop !
Dernière question : de ton point de vue, à ce jour lequel de vous deux a le plus peur de perdre l'autre?
Moi je pense.

Là, c'est un problème. Il faut absolument que tu te détaches de ça sinon elle va continuer à avoir la main. C'est à elle de courir après toi, pas l'inverse. Les nanas sentent ça à 1km. Quand nous sommes restés ensemble la première fois, j'étais terrorisé à l'idée de la perdre (pourquoi être puni deux fois ?). Aujourd'hui je n'ai plus du tout peur.
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:19 Je me dis donc des fois « elle a fait le choix de se donner le droit de découvrir autre chose sexuellement, et moi non. Pourquoi je n’y aurait pas le droit, puisque le contrat a été rompu, moi aussi j’aimerai avoir le droit de goûter à autre chose (rappel je n’ai connu que 2 partenaire au total, mais j’étais complètement ok avec ça cependant)». Une sorte de 1-1, mais vu que je n’ai connu ça que 2 fois… ce n’est pas dans ma nature. Mais ça me trotte, alors que je sais que je ne pourrai pas lui infliger ce qu’elle m’inflige. C’est « drôle » de ne pas vouloir lui faire de mal. J’ai lu plusieurs post ici à ce sujet, ça ne va logiquement pas trop dans ce sens en général.
Attention sur ce point. Les cf "conjoncturelles" ne vont pas forcément le faire en premier pour le sexe, elles cherchent souvent autre chose et il te faut en prendre conscience. Chez les hommes la recherche est d'abord sexuelle… et la blessure d'autant plus immense quand on est dans le rôle du cocu et qu'il y a eu du sexe avec un autre. On connait tous ça… Ce n'est pas "drôle" de ne pas vouloir lui infliger ce qu'elle t'a infligé, juste que vous n'avez pas les mêmes échelles de valeurs. Tu t'en rends compte après 14 ans, je l'ai percuté après 17 ans. Jamais trop tard pour apprendre…
Avatar du membre

Auteur du sujet
Serenité42
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : mer. 6 oct. 2021 18:40

Re: Je fais parti du club…

Message par Serenité42 »

Tu viens de mettre le doigt sur un point fondamental : ta nana s'est retrouvée disponible à un moment. Et c'est la question qu'il faut se poser, pourquoi, dans sa tête, au moment où elle a fréquenté ce type, elle se sentait "disponible". Il m'a fallu presque un an avant d'avoir un semblant de réponse complète. J'espère que tu auras la tienne car elle est déterminante pour votre reconstruction, si vous souhaitez continuer.
On a abordé le sujet plusieurs fois déjà. Il y a forcément du cétafote, mais dans certains cas c’est vrai et je me dois de le reconnaître pour avancer. J’ai eu pas mal de réponses qui sont je pense sincères car remontent à plus longtemps que cette année. Mais il en faut encore d’autres je pense pour identifier.

Chaque histoire est à la fois incroyablement banale et viscéralement unique. Mais l'avantage que l'on a en fréquentant ce forum, c'est que les cocufieurs se suivent et se ressemblent très souvent : il est facile d'anticiper leurs mouvements et de rattraper le retard accumulé sur eux pendant la tromperie. (Ben oui, au moment où nous on découvre, eux ont eu des mois pour s'habituer, échafauder des mensonges, des alibis, des excuses...)
Oui et ça participe vraaiiiment pas au pardon. Je comprends pas comment on peut s’enfoncer comme ça, et durcir encore plus la chose en mentant sur le mensonge.
Tu as de la chance. Le paradoxe pour moi ça a été que nos relations étaient plus nombreuses pendant la tromperie, et à la découverte je me suis fait rejeter pendant presque un mois. Et quand nous avons recommencé, c'était extrêmement compliqué de mon point de vue… Sans doute le risque quand on en sait trop !
Nos relations étaient normales à moins nombreuses. En l’apprenant je lui avait dit direct que j’aurai du mal à la retoucher, à ne pas voir des images des détails qu’elle m’a donné quand je la regarde (détails à ma demande). Alors oui un peu, mais en fait concernant ça je suis majoritairement passé outre. Peut être que je pense avec ma b*te seulement à ce moment ? :lol: . Plus sérieusement, je ne l’explique pas vraiment.
Dernière question : de ton point de vue, à ce jour lequel de vous deux a le plus peur de perdre l'autre?
Moi je pense.
Là, c'est un problème. Il faut absolument que tu te détaches de ça sinon elle va continuer à avoir la main. C'est à elle de courir après toi, pas l'inverse. Les nanas sentent ça à 1km. Quand nous sommes restés ensemble la première fois, j'étais terrorisé à l'idée de la perdre (pourquoi être puni deux fois ?). Aujourd'hui je n'ai plus du tout peur.
Sujet abordé également, plus tard. Je lui ai clairement dit que c’était à ELLE de me reséduire, de reconquérir mon cœur. Je ne dois pas non plus être un c*n je pense et ne pas y mettre du miens cependant.
Chez les hommes la recherche est d'abord sexuelle
Peut être le sujet de ma réflexion, purement sexuelle et dénuée de sentiments me concernant. Bizarre de le dire et le dire comme ça.


Pour ton MP : +1000 et ce que tu dis dedans j’ai déjà abordé les sujets. Je n’en dirais pas beaucoup car j’ai bien compris la notion de ton MP, mais suis de ton avis, ressens les mêmes choses à peu de choses près et m’attache aux détails tout comme toi. « Le diable se cache dans les détails »
Avatar du membre

Dnj

Re: Je fais parti du club…

Message par Dnj »

Dernière question : de ton point de vue, à ce jour lequel de vous deux a le plus peur de perdre l'autre?

Les 2 je pense (de mon point de vue). Mais est ce pour les mêmes raisons, ça je ne sais pas. Dur d’être dans la tête de quelqu’un. Pas pour la déresponsabiliser, mais ça doit pas être facile de vivre facilement en ayant fait ça je suppose.
Tiens, tu as du éditer car dans le quote de lactus ça met "moi je pense".
En fait cette peur là est un gros gros problème.
Lorsque tu es celui qui a peur de perdre ta femme et que ta femme n'a pas peur de te perdre, devine chez qui est le pouvoir..
De l'autre côté, lorsqu'après avoir bossé sur toi tu chasses complètement cette peur de la perdre, il se peut que tu te rendes compte que la seule chose qui te tenait à elle... est la peur.
Bref, cette question de la peur est à vraiment travailler.
Me concernant: il m’a paraît opportun de préciser que ma conjointe est ma plus longue relation (14 ans cette année).
C’est la 2e fille avec qui je couche. Il n’y en a eu qu’une auparavant.
Je ressens la trahison d’autant plus intensément de ce fait. Dans le contrat qu’on se fixe au niveau du couple (quand on est sur la même longueur d’onde, ce qui était le cas), on se fait donc à l’idée que la personne avec qui on est sera la dernière avec qui ont partage une histoire et avec qui on a des relations sexuelles.
Hmm, c'est quelque chose qu'il te parait opportun de préciser mais qui me semble sans aucune importance. Que tu aies eu 1 ou 100 partenaires par le passé, qu'est ce que cela change dans le respect que tu dois avoir pour ta partenaire (et réciproquement)?
D'autant que dans ce contrat que tu mentionnes, ça n'a pas d'importance de coucher avec d'autres personnes ailleurs (les couples libres le font). Ce qui compte c'est que ça soit réglo avec l'autre. Que ça fasse partie du deal. Tu pourrais très bien être fidèle ET coucher avec d'autres nanas si c'est ainsi qu'est pensé votre contrat. La fidélité, ce n'est pas l'exclusivité sexuelle mais le respect du contrat.
Je me dis donc des fois « elle a fait le choix de se donner le droit de découvrir autre chose sexuellement, et moi non. Pourquoi je n’y aurait pas le droit, puisque le contrat a été rompu, moi aussi j’aimerai avoir le droit de goûter à autre chose
N'en fais rien. Vraiment. C'est comme ça que le sandwich de Lactus a commencé et crois moi tu ne veux pas finir comme ce mec a fini.
Tu as une parole, sois en fier.
Tu as été en couple avec une personne qui ne l'a pas tenu. La SEULE chose que cela doit changer c'est si oui ou non tu continues ta vie avec cette personne et dans quels termes. Mais fais vraiment en sorte que cette expérience ne change pas ta façon de voir ta parole. A long terme c'est le fait de tenir ta parole qui te permet de te regarder dans la glace le matin (et c'est aussi parce qu'elle aura du mal à le faire que ta femme va dérouiller pendant un bon moment).
A long terme ce qui est important pour toi c'est de te raccrocher à ta parole, pas de remettre les compteurs à 0 pour faire 1 partout. Même si elle te le propose. Si elle te le propose c'est uniquement pour diminuer sa culpabilité; non pour te soulager toi.
Il y a forcément du cétafote, mais dans certains cas c’est vrai et je me dois de le reconnaître pour avancer.
Non...
Le cétafote n'explique que ta responsabilité dans l'état de votre couple avant; mais absolument rien en ce qui concerne la tromperie.
Ce sont vraiment deux choses indépendantes, l'état du couple d'avant et la tromperie.
Si tu lui demandes les raisons de sa tromperie et qu'elle pointe des choses liées à l'état passé de votre couple elle est hors sujet.
Tu sais pourquoi? Parce que si c'était le sujet tu n'aurais rien à faire avec et tu peux la quitter dès ce soir.

Regarde :
"Je t'ai trompé parce que depuis que tu as ce nouveau travail objectivement tu ne m'écoutais plus".
Objectivement, si tu trouves ça recevable, voilà ce que tu peux déduire : "la prochaine fois que je ne l'écouterai pas pour x raison, alors elle me trompera peut être encore". C'est littéralement ce que ça veut dire.
Sans parler des autres raisons possibles : peut être que la prochaine fois qu'elle te trompera c'est parce que tu l'écoutes trop et qu'elle a besoin d'air? Ou parce que tu lui auras mal parlé en revenant de chez belle maman?
Comme tu ne connais pas toutes ces raisons, dans ces conditions tu ne peux absolument pas prévoir si elle te retrompera ou non. Donc autant la quitter de suite.
La tromperie est totalement intrinsèque à la personne, c'est purement une histoire de capacité à tenir sa parole.
Tu ne peux pas rester avec quelqu'un qui te dit ça. Il faut absolument séparer les deux :
- "Notre couple allait mal parce que tu ne m'écoutais pas" --> OK, dont acte. On bossera dessus et je corrigerai ce qu'il faut
- "... mais j'avais d'autres options que celle de te tromper. Il faut que je trouve ce qui chez moi a fait que j'ai choisi cette option là plutôt qu'une autre si je ne veux pas que ça se reproduise".
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3393
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je fais parti du club…

Message par Sans Prétention »

Hello
Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20 Lorsque tu es celui qui a peur de perdre ta femme et que ta femme n'a pas peur de te perdre, devine chez qui est le pouvoir..
Pas mieux.
D'un autre côté, ça se commande pas, y a pas de bouton on/off pour cette chose là.
Moi j'ai dû y travailler. Et dur.
Cependant, ça reste la bonne unique solution de mon point de vue.
Si quelqu'un à quelque chose d'autre en magasin, qu'il fasse une proposition (oui, y a aussi la soumission, le candau et le reste... mais c'est pas pour tout le monde. Je mets à tout hasard, y en a eu sur le site. Faut juste être "calibré" pour :doute: ).

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20il se peut que tu te rendes compte que la seule chose qui te tenait à elle... est la peur.
Bref, cette question de la peur est à vraiment travailler.
Oui pour le travail sur cette question.
Après, j'ai rarement trouvé des cocus chez qui il y avait uniquement la peur.
Il y avait trop de peur.
Et un amour irraisonné, c'est-à-dire affectivement "dépendant" et une tendance à se négliger voire se détruire au bénéfice de l'autre (c'est certainement connecté mais distinct).
Un malamour en somme.

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Me concernant: il m’a paraît opportun de préciser que ma conjointe est ma plus longue relation (14 ans cette année).
C’est la 2e fille avec qui je couche. Il n’y en a eu qu’une auparavant.
Je ressens la trahison d’autant plus intensément de ce fait. Dans le contrat qu’on se fixe au niveau du couple (quand on est sur la même longueur d’onde, ce qui était le cas), on se fait donc à l’idée que la personne avec qui on est sera la dernière avec qui ont partage une histoire et avec qui on a des relations sexuelles.
Hmm, c'est quelque chose qu'il te parait opportun de préciser mais qui me semble sans aucune importance.
En valeur absolue ou en valeur relative ?
Dans l'absolu, ça ne devrait pas compter.
De manière relative à la vie du couple, le facteur de risque est multiplié chez des individus ayant eu un ou deux partenaires : le temps fait souvent son oeuvre et c'est par la porte du manque "d'autre chose" que se manifeste le cocufiage. Ou les dépendances affectives.
A l'inverse, on constate que chez les personnes ayant eu un très grand nombre de partenaires, le cocufiage est la seule échappatoire pour continuer cette "habitude".
En gros, dans le cas peu de partenaires ça donne souvent (mais pas toujours, mais significativement) des tromperies pour quitter.
Dans le cas d'un passif chargé sexuellement (les habitudes) ça donne des cf du type multi partenaires dehors un seul à la maison. En gros.
Pour le cocu la question n'est pas anodine non plus : le "j'aurais peut-être mieux ailleurs" ou "autre chose à découvrir pour moi-même" fragilise sans doute les bases.
Tout ça s'appelle le passif. J'y suis pas attaché de manière maladive mais force est de constater que ça joue pas mal dans notre relation à l'autre (pour moi un choix d'action est en grande partie le résultat des expériences agréables ou désagréables qu'on a cumulées dans notre mémoire. Pensez à vos prochaines vacances, vous verrez de quoi je parle. Pensez également à ce que vous faisiez quand votre moitié s'envoyait en l'air tel jour à telle heure...)

Je dirais, pour être précis, que ça exacerbe certains penchants d'avoir eu peu d'expérience "extérieure".
Par exemple, si Sérénité en parle au bout de quelques posts, c'est tout sauf anodin...

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20 Que tu aies eu 1 ou 100 partenaires par le passé, qu'est ce que cela change dans le respect que tu dois avoir pour ta partenaire (et réciproquement)?
Dans l'absolu rien en effet.
Juste que les cf structurels ont un comportement lié à leur passif.
Simple info permettant d'être sélectif sur nos partenaires de vie.


Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20 Tu pourrais très bien être fidèle ET coucher avec d'autres nanas si c'est ainsi qu'est pensé votre contrat. La fidélité, ce n'est pas l'exclusivité sexuelle mais le respect du contrat.
Merci de le redire.
:jap:

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Je me dis donc des fois « elle a fait le choix de se donner le droit de découvrir autre chose sexuellement, et moi non. Pourquoi je n’y aurait pas le droit, puisque le contrat a été rompu, moi aussi j’aimerai avoir le droit de goûter à autre chose
N'en fais rien. Vraiment.
Ce que je disais plus haut : quand t'as eu moins de partenaires avant, tu te poses la question avec plus de force en cas de cocufiage.
Perso, pour pas avoir été non plus dans le nombre avant ma dame (qui, elle s'est un peu lâchée sur la quantité), je me la suis posée (mais avec douleur puisqu'il y avait aussi une forme de destruction, que dis-je, un acharnement, de la part de madame SP de ce point de vue).

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
C'est comme ça que le sandwich de Lactus a commencé et crois moi tu ne veux pas finir comme ce mec a fini.
Du coup ça confirmerait la théorie de Deg.
Je pense pour ma part que cette expérience est traumatisante et ça dérègle pas mal le système d'exploitation des gens.
Le processeur mais aussi la RAM.

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Tu as une parole, sois en fier.
Justement à ce propos, pour moi qui n'ait pas tenu parole à moi-même, je n'ai plus développé de sentiment de fierté effectivement.
J'ai juste survécu.
Parce qu'il faut vivre pour être fier.
Et puis avec le temps, j'ai appris à redevenir fier de moi.

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
A long terme ce qui est important pour toi c'est de te raccrocher à ta parole, pas de remettre les compteurs à 0 pour faire 1 partout.
A propos du 1 partout, si l'on en croit les témoignages recueillis sur le site, c'est souvent inutile, parfois destructeur et parfois, moins souvent toutefois, salvateur (ce qui ne va pas dans le sens de mes hypothèses de départ. Pour moi le 1 partout ça sauvait les meubles).
Le problème c'est qu'avec le "1 partout" tu recrées un déséquilibre contrairement à l'idée de départ.
Sur le papier c'est bien, dans les faits, tu redonnes la main à l'autre et tu culpabilises encore plus. Selon les cas. Je précise.

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Même si elle te le propose. Si elle te le propose c'est uniquement pour diminuer sa culpabilité; non pour te soulager toi.
Pas faux.
Une cf (mais le calibre x 10 000 hein, pas celle à la petite semaine) me confiait qu'elle aimerait que son mari la batte ou la trompe un jour pour moins culpabiliser (culpabiliser avec un sens un peu différent de ce à quoi on est habitués. C'est une culpabilité étrange qui pousse à faire encore plus de conneries.)

Mais connaissant la dynamique du couple, même si elle b**** tout ce qui bouge (ou pas), sa seule et unique faute, il la paierait au centuple. Ils sont pas calibrés pareil. Lui plutôt profil coupable de tout ce qui va pas et assez "droit" comme mec et parce que étant à des années lumière de ce que sa femme fait réellement dans son dos.
Juste toucher une autre femme le détruirait en partie. Vicieux.

Après, c'est si elle te le propose et qu'elle veut pas savoir. C'est improbable mais ça arrive.
Demandez à ma femme.
Du coup comme elle sait pas, son incertitude protège d'un nouveau déséquilibre. Je sais pas si je suis clair.

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Le cétafote n'explique que ta responsabilité dans l'état de votre couple avant; mais absolument rien en ce qui concerne la tromperie.
Ce sont vraiment deux choses indépendantes, l'état du couple d'avant et la tromperie.
Si tu lui demandes les raisons de sa tromperie et qu'elle pointe des choses liées à l'état passé de votre couple elle est hors sujet.
Tu sais pourquoi? Parce que si c'était le sujet tu n'aurais rien à faire avec et tu peux la quitter dès ce soir.
Je plussoie.
Pour abonder en ce sens j'ai un exemple que je connais bien : moi.
Du sexe quelque peu "maltraitant" avec madame. C'était selon SON bon vouloir et des remarques désobligeantes qu'elle assurait se dire à elle-même tout haut :lol: parfois pendant l'acte. Une fois elle s'est même barrée au milieu. :fou:
Donc vous allez dire : ah tiens SP a un problème. Vous inquiétez pas, je me suis chargé de mon ego tout seul comme un grand : dans ma tête, j'avais un problème. Et peut-être même un grave problème (probablement connecté d'ailleurs à mon "inexpérience"... Et pourtant mes rares ex ne se plaignaient pas :deal: )

Bon : je me suis réfugié dans ma musique, mon travail tout en essayant d'être présent.
Ca s'appelle la "sublimation" (transformer une énergie sexuelle, voire une frustration en quelque chose de constructif).
Au fond, son comportement m'a poussé en dehors de notre intimité (tout en suggérant que mon comportement qui était une réaction au sien était à l'origine de... ben rien). Mais mon échappatoire n'a pas été d'aller sauter une autre. Pourtant j'ai eu une proposition magnifique à l'époque. Deux en fait. Et en plus c'était directement en lien avec mon malaise. J'ai pas fait : est-ce que "cémafote" ?

Donc 50/50 (hem, pareil, parfois y a discussion) mais pour l'infidélité c'est 100% elle, soyons clairs.
Ce qu'elle a choisi de faire de ses petits malheurs, c'est elle.
Elle aurait pu essayer le saut en parachute, aller chez sa mère, faire du bénévolat aux restos du coeur.
Non : du cul avec un autre.

Punaise mais si elle fait du bénévolat au resto du coeur (parce que tu la traites mal), personne va t'applaudir en disant "c'est grâce à toi !" et pourtant un couple c'est 50/50 non ? :roll:
Une connerie cette histoire de "co-responsabilité" de l'infidélité. :kelkon:

Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20
Sans parler des autres raisons possibles : peut être que la prochaine fois qu'elle te trompera c'est parce que tu l'écoutes trop et qu'elle a besoin d'air? Ou parce que tu lui auras mal parlé en revenant de chez belle maman?
Très belle peinture des cf structurels.
C'est à ça qu'on les reconnait : peu importe ce qui arrive, tout sera toujours prétexte à aller voir ailleurs.
Aucun lien de cause à effet entre les problèmes de couple et l'infidélité.

La plupart des témoignages rapportent, contre une idée reçue, que beaucoup de couples sont bien sexuellement au moment des faits.
Mais si le truc c'est à cause de quelque chose que t'as fait y 5 mois... Ben "césafote" : pourquoi ne pas en avoir parlé ? Pourquoi ne pas avoir digéré la chose ? En fait, tout ce qu'on demande à un cocu de faire.

Pour la petite histoire, quand j'ai eu mes premières grosses cornes, ça n'allait pas sexuellement entre nous.
La deuxième fois, on était sur une pente ascendante.

Enfin bon.
Dans l'ordre : occupe-toi de ta reconstruction, règle tes problèmes de couple, vois où tu as merdé (mais elle aussi car personne n'est parfait, au nom de quoi serais-tu le seul à avoir été au-dessous de tout ?) mais de grâce pas de culpabilisation pour son écart : tu as déjà celle de rester alors que dans ta tête tu te serais juré de partir si ça t'arrivais. Je me "trompe" ?

Sinon en résumé, tu ne peux pas éviter à ta femme tous les petits bobos de la vie, les insatisfactions, les incompréhensions...
Nous sommes humains, nous produisons tous et toutes des scories.
Le but est bien sûr de porter plus d'attention à l'autre mais aussi à soi pour réduire ces déchets (naturels). Tu ne pourras pas les supprimer entièrement.
Le travail à effectuer est donc ailleurs.

C'est brillamment dit par DNJ, je le re-citerai donc parce que je pense que c'est la clé de tout.
Dnj a écrit : ven. 8 oct. 2021 13:20 - "... mais j'avais d'autres options que celle de te tromper. Il faut que je trouve ce qui chez moi a fait que j'ai choisi cette option là plutôt qu'une autre si je ne veux pas que ça se reproduise".
:jap:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 294
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Je fais parti du club…

Message par Deg »

Salut,
Serenité42 a écrit : ven. 8 oct. 2021 11:47 Me concernant: il m’a paraît opportun de préciser que ma conjointe est ma plus longue relation (14 ans cette année).
C’est la 2e fille avec qui je couche. Il n’y en a eu qu’une auparavant.
Je ressens la trahison d’autant plus intensément de ce fait.
Pareil, ma première expérience même.
Sans Prétention a écrit : ven. 8 oct. 2021 20:41 le facteur de risque est multiplié chez des individus ayant eu un ou deux partenaires : le temps fait souvent son oeuvre et c'est par la porte du manque "d'autre chose" que se manifeste [...] les dépendances affectives.
D'ailleurs je me demande si c'est à cause de ça que c'est si dur à encaisser. Quand on a connu plusieurs relations, donc ruptures voire trahisons on doit peut-être plus relativiser?
Ceux qui ont eu une vie sentimentale ou sexuelle plus diversifiée confirmeront ou pas.

SP toujours aussi pertinent dans ses analyses... :ala:
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3393
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je fais parti du club…

Message par Sans Prétention »

Deg a écrit : sam. 9 oct. 2021 22:51 Quand on a connu plusieurs relations, donc ruptures voire trahisons on doit peut-être plus relativiser?
Ça je ne peux pas l'affirmer. Une trahison est une trahison. Même une nana ou un mec qui aurait eu mille relations aurait sans doute autant mal que quelqu'un qui n'en a eu qu'une. Mais la douleur n'est peut-être pas placée au même endroit.

Et je ne parle pas de cf structurels qui, eux, ont encore une mécanique différente...
Chez eux c'est la manifestation d'un gros ego mal placé (tu n'as pas le droit de faire ce que moi je fais. Si je le fais, je te détruis, mais c'est mon droit, si tu le fais, je te détruis, car c'est aussi mon droit).

Je disais juste que la motivation pour aller voir ailleurs en cas de cocufiage pouvait être plus forte dans deux cas opposés : chez ceux qui sont habitués à enchaîner les relations superficielles (par habitude et plaisir et on sait que le plaisir est "réparateur" à court terme) mais aussi chez ceux qui n'ont pas beaucoup d'expérience de l'extérieur (en désespoir de cause, se tester dans d'autres draps pour vérifier qu'on n'est pas une grosse merde).

("expert" en relations : j'aime ça, ça n'a servi à rien que je me "prive", j'y retourne.
"novice" : je me demande bien quelle saveur ça a. Malgré mes sacrifices, je me suis fait avoir, pourquoi ne pas essayer ?
Autres personnes : l'idée d'aller voir ailleurs pour essayer ou se venger ou autre ne leur vient pas de suite à l'esprit ou l'idée est rapidement évacuée).

Simple hypothèse inspirée de témoignages et de la lecture d'un article (fragile et peu étayé) sur le sujet.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 574
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: Je fais parti du club…

Message par Mitsou78 »

Il est certain que les failles des Cf trouvent leurs raisons d'exister dans une multitude de raison allant de celles évoqués à un besoin de sexe avide, mais dans ce cas là je crois que nous sommes faces à des comportements et relations différentes plutôt libertines et normalement les deux partenaires doivent être sur la même longueur d'ondes, ce qui n'empêche pas non plus le coup de canif dans le contrat parce que les sentiments ne se commandent pas, le désir se voit plus ou moins contrôlé et réprimandé...
Je crois malheureusement que le premier facteur de la transgression est emplis de sentiments, car la séduction opère, d'une façon plus générale également, même si les tendances semblent se rejoindre, le cul pour le cul, de façon plus marquée je crois chez une femme qui a besoin de ressentir des choses pour s'adonner ou se livrer.
Peut être également lié au us et coutumes, à ce qui est su et pas su et c'est sûrement ce qui détruit plus les hommes, sans oublier la fierté, laisse plus de traces sur le long terme.
Enfin c'est mon sentiment premier que l'on ne puisse ignorer le coté sentimental à une relation extra conjugale, qui amène l'officiel à être laissé au rang de plus rien dans ces moments intimistes grandissants.
Plus personnellement les enregistrements en ma possession montrent bien que je suis passé au rang de moins que rien, de quasi incapable, limite un collègue de travail (nous bossons ensemble) qui pourrait même avoir perdu ses droits maritales. Je trouve que c'est flagrant dans les paroles entendues, qu'une nouvelle vie pourrait se dessiner dont je ne suis plus le partenaire, les projets se lient autour d'eux, je ne suis qu'accessoire en, sur les instants captés, attendant que leur vie prenne forme.
La question qui apparaît subitement est, que devient et quelle importance accorder à cet état de grâce qui disparait en grosso modo 48h lorsque le poteau rose et/ou dans ce cas ci, le pote aux roses est percé à jour ?
Comment et pourquoi en un claquement de doigts les rôles s'inversent ?
Je vais être honnête, je n'ai toujours pas aujourd'hui une réponse à laquelle je puisse accorder une confiance aveugle.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Mr Great
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 41
Enregistré le : mer. 5 févr. 2020 14:02

Re: Je fais parti du club…

Message par Mr Great »

Bon, j'ai tout lu d'un coup, et beaucoup de choses à absorber. Mais bon, on a des histoires qui se recoupent. En premier lieu le mensonge, le cf a comme sport préféré de minimiser. On a juste fait un bisou, on a juste couché une seule fois, mais il est vrai que le nombre ne compte plus, mais qu'elle dise une seule fois alors que cela a été régulier, ça aide personne pour la confiance, ce qui est d'ailleurs mon cas (au hasard). Quand on recoupe le crâmage de téléphone et les aveux, encore une fois, il y a des questions à se poser. Maintenant, il faut isoler le cf compulsif, et celle (ou celui d'ailleurs) qui fait une rencontre fortuite en moment de crise existentielle. Pour ma femme, c'était un moment de crise ou elle est allée sur un site "amical". Elle a mis le doigt dedans (et ses petits amis autre chose....) et tout le bras y est passé. Bref, pour la reconstruction, savoir si c'est une erreur et généralement qui ne recommencera pas, ou justement du compulsif. Je pense aussi que bien des cf veulent se rassurer sur leurs capacités de séduction, mais quand un prédateur beau parleur attaque, madame se laisse entraîner même si elle n'avait pas eu l'idée de tromper à la base et ce, sans penser du tout aux conséquences. En plus elle se trompent sur cette capacité de séduction car ces gars là, qu'elle soit belle ou pas ne compte pas plus que cela, ce qui compte c'est qu'elles écartent les cuisses.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Serenité42
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : mer. 6 oct. 2021 18:40

Re: Je fais parti du club…

Message par Serenité42 »

Bonsoir à tous. J’ai bien lu toutes vos réponses. Je suis cependant dans une phase un peu particulière en ce moment, que je ne saurais vraiment décrire, et je ne sais pas forcément quoi répondre à certains de vos messages. Un mélange d’espoir et d’autodestruction; je n’ai jamais eu cette sensation auparavant.
Madame fait beaucoup d’effort afin de « se faire pardonner », mais la douleur est encore bien là ce qui ne rends pas les choses faciles de mon côté. Comme si je cherchais parfois à me rendre « volontairement » mal et déprimé pour ne pas (commencer) à entrevoir de passer à autre chose, du moins avancer.
J’ai parfois des idées sombres me concernant, même si c’est complètement à l’opposé de mes « convictions ». Je l’auto rappelle à la raison grâce à l’espoir ainsi qu’à mes enfants.
Je la sens cependant sincère.
Ce n’est donc pas par manque de respect que je n’ ai pas encore répondu à vos messages, qui sont pleins de bons sens.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Serenité42
Cornu
Cornu
Messages : 14
Enregistré le : mer. 6 oct. 2021 18:40

Re: Je fais parti du club…

Message par Serenité42 »

Bonsoir. Après quelques temps d’absence dont j’avais besoin, me revoilà.

J’ai eu, et ce sans avoir à la solliciter, toutes les précisions/ détails/chronologie/« sentiments » de toute cette histoire.

La page ayant changée et étant sur téléphone je n’ai pas le reste du fil, mais j’ai en mémoire un post sur mon sujet qu’il n’y avait sûrement pas eu qu’une fois (ce dont j’étais déjà persuadé), et voir sans protection.

En effet, c’est malheureusement le cas.

Il y a eu en tout 5 relations sexuelles, dont 2 avec pénétration et 1 non protégée (qui était pour parler cru « 1 aller/retour) car sur le lieu de travail…

Madame a décidé d’elle même de me reconstituer et à l’oral toute cette histoire, et le pendant psychologique potentiel qu’il y a derrière cela. Elle m’écrira quand meme la lettre que je lui aies demandé mais c’était visiblement devenu trop dur d’attendre.
Je ne m’étendrai pas forcément dessus car cela la concerne donc personnellement.
Mais en effet cela remonte à plus loin que cette histoire, mélangeant désirs non assouvis et des trucs pas jojo par rapport à sa petite enfance.

Depuis la 1ère fois aujourd’hui, et depuis que j’ai découvert tout cela j’ai enfin le sentiment d’avoir eu toute la vérité et tout ce que « j’attendais » (du moins ce à quoi JE m’attendais). Mon 6e sens me laisse enfin tranquille, et je n’ai pas décelé de mensonge dans ses propos.

Elle est atterrée aussi car le fait d’en terminer avec ce récit l’a fait prendre conscience du tordu de la relation qu’elle a eu. Elle sait qu’elle est pleinement responsable de ses actes, mais elle a aussi le sentiment d’avoir été salie en testant ses limites (salie sexuellement et moralement également).

Je ne crie pas victoire, mais je suis désormais conscient des tenants et aboutissants de cette histoire.
Le temps nous diras la suite de celle-ci puisque je me laisse du temps pour décider ce que je dois faire et comment je dois le faire.
J’ai bien fait comprendre que je n’était pas acquis et qu’une (re)construction se fait à 2; cependant ce n’est pas moi qui ait fait la bêtise donc les efforts doivent être multipliés par elle.

Bonne soirée.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3393
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Je fais parti du club…

Message par Sans Prétention »

Serenité42 a écrit : mar. 2 nov. 2021 19:06 Bonsoir. Après quelques temps d’absence dont j’avais besoin, me revoilà.
Merci pour tes retours.

Serenité42 a écrit : mar. 2 nov. 2021 19:06 il n’y avait sûrement pas eu qu’une fois (ce dont j’étais déjà persuadé), et voir sans protection.

En effet, c’est malheureusement le cas.
Check.

Comme extrêmement souvent.
C'est malheureux.
On peut paraître un peu rustres sur les premières déclarations mais l'expérience nous montre qu'on a raison de se méfier des dires des cf.
C'est déjà des menteurs pros lors de l'adultère, on voit pas pourquoi ils deviendraient subitement des accords Toltecs vibrants à la découverte.

Serenité42 a écrit : mar. 2 nov. 2021 19:06 Il y a eu en tout 5 relations sexuelles, dont 2 avec pénétration et 1 non protégée (qui était pour parler cru « 1 aller/retour) car sur le lieu de travail…
Check.

Les cocus ont un gros problème lors de la découverte : ils sont à des années lumière de ce qu'a pu réellement faire leur douce moitié.
Je me souviendrai toute ma vie du conseil de ma meilleure amie à l'époque, je lui parlais de mon cocufiage, elle-même ayant fait faux bond à son mari à un moment donné de leur vie "imagine le pire : c'est au-delà de ce que tu penses. Protège toi."
Évidemment, je ne l'avais pas crue. Ma femme ne pouvait pas être "comme ça". Beuh en fait si. En pire. Et pas qu'une fois.
On se pense tous exceptionnels. Plus vite on comprend que ce n'est pas le cas, plus vite on guérit. Plus vite on est en forme pour distribuer des tartes et redresser la barre qui part en c...

Serenité42 a écrit : mar. 2 nov. 2021 19:06 Mais en effet cela remonte à plus loin que cette histoire, mélangeant désirs non assouvis et des trucs pas jojo par rapport à sa petite enfance.
Bam! Le passif.

Serenité42 a écrit : mar. 2 nov. 2021 19:06 Elle est atterrée aussi car le fait d’en terminer avec ce récit l’a fait prendre conscience du tordu de la relation qu’elle a eu. Elle sait qu’elle est pleinement responsable de ses actes, mais elle a aussi le sentiment d’avoir été salie en testant ses limites (salie sexuellement et moralement également).
Donc heu. Parlons peu mais parlons bien.
On a donc raison d'etre le warning et la conscience de nos chères moitiés quand elles perdent la tête, on est d'accord.
Bon ben du coup, fermez les magazines féminins qui parlent de "liberté sexuelle retrouvée", et fermez la gueule des mauvais coachs qui parlent d'être "fidèle à soi" sans être fidèle à sa propre parole. Si c'est pour au final se sentir sale... Quel est l'intérêt ?

Bref.

Sinon pour le reste je te trouve assez lucide sur ta situation. Pas besoin de connaître les détails, l'essentiel a été dit, même si bien sûr tout n'a pas été vomi. Mais tout n'est pas fait pour être dégueulé non plus.

Courage pour la suite et vive la lucidité.
(Et pour ceux qui en douteraient, le but n'est pas de partir ou de rester mais de choisir quelle vie on veut pour soi par rapport à quelqu'un qui partage ou non cette direction amoureuse. Point.)
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Répondre