C'est tellement dur de continuer d'avancer

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

tsunami
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 94
Enregistré le : mer. 5 mai 2021 11:20

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par tsunami »

Bonjour Fifi, j'ai tout lu... je me reconnais parfois dans tes mots.
Alors avec du recul sache que tu n'es absolument pas objectif. Tu as mis ta femme sur un piedéstal, tu lui trouve des excuses et tu ne veux pas accepter que ce n'est plus celle que tu as épousé.
Tu veux reconstruire, ce qui devrait être pour elle une belle preuve d'amour sauf que je n'ai pas l'impression qu'elle s'implique...(je connais)
Après une telle trahison, l'autre doit "prouver" son amour, faire tout ce qui est en son pouvoir pour nous rassurer et placer les bases de la fondation.
Tu creuses tout seul là.
Comme toi j'ai voulu savoir pour "comprendre" et je n'ai eu que quelques réponses sans intérêt, puis il se fermait. Il n'a jamais voulu parler de sa trahison.
J'ai culpabilisé, je lui ai trouvé des excuses (dépression), je lui ai laissé du temps et j'ai arrondi tous les angles jusqu'à l'épuisement.
Il me fallait des explications, alors j'ai cherché et j'ai trouvé. Gros coup de massue! j'en ai vomi. Ce n'était plus l'homme que j'avais épousé.
Après tout ça tu attends quoi? normalement rien car si on a un peu d'amour propre on se barre en courant, mais je me suis quand même accroché...pour rien.
Tout ça pour te dire que tu dois te respecter. Elle veut sauver votre couple et regrette? Alors il faut des actes et des vrais. Elle ne peut pas faire l'autruche.
Si elle faisait le nécessaire tu ne serais pas sur ce forum, tu serais léger, serein et confiant pour l'avenir.
Tu dis avoir lu beaucoup de témoignages ici, tu as dû constater que ceux qui sont encore avec leur conjoint c'est à chaque fois à cause (ou grâce) à la détermination du cf de sauver son couple...et pas l'inverse.
Je te souhaite beaucoup de courage Fifi :fleur
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 sans avoir conscience du fait qu'elle était en plein flirt avec ce type?
[...] mais malgré ça à ce moment là dans sa tête elle n'est pas dans un flirt?
Elle m'a assuré ne vouloir qu'un amis, un confident, quelqu'un qui l'ecoute parceque moi j'etait trop distant.
Mes alertes n'ont pas eu d'effet, parcequ'elle ne voyait que le Mauvais en moi.
A cette epoque c'etait le degré zero du couple.
Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Tu dis aussi qu'elle utilisait le téléphone en cachette : si elle prenait la peine de se cacher, c'est bien qu'elle était consciente qu'elle était au delà de l'amitié.
Sur ce point, ce serais de ma faute, il est vrai que j'lui ai dit, en colère (après les alertes et la rencontre avec Mr Connard) "Continue tes SMS, fais comme tu veux , j'en ai plus rien a foutre, mais plus devant moi" mais elle l'a pris a pied de la lettre, ne comprennant pas le message que je voulais passer, qui etait qu'elle etait en train de me perdre (coté Asperger, aucune comprehension du second degré)
Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Or il a fallu que ce soit toi qui lui demande de couper les ponts.
Lors de ces aveux, elle etait decomposée, et elle a fait preuve d'un grand courage pour TOUT me dire, la honte extreme (qu'elle ressent encore) se lisait sur son visage, elle etait depassé par la tournure des evenements. J'ai du reprendre les choses en main, elle avait besoin de moi et j'ai toujours été là pour elle.
Une fois l'autre connard ecarté, j'ai chuté moralement.
Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Ça veut dire qu'elle envisage cette possibilité, elle ne l'exclut pas totalement dans sa tête.
Tu marque un point sur leur discussion a propos de l'après moi.
Et ça montre qu'il avait quelque chose entre eux (de l'amour??? une profonde amitié???)

Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Note que dans ses mots, sa contrainte c'est le mariage, pas le fait qu'elle aime le mari.
2eme point, je garde ça a l'esprit .

Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Le divorce parce que vu de sa foi c'est incompatible, ou le divorce parce qu'elle tient trop à toi?
3 eme point.

Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 - Sur votre reconstruction :
j'ai l'impression que c'est toi qui la portes de A à Z,
Comme c'est toi qui gérait, c'est toi qui lui dit de couper les ponts avec ce type, elle ne le fait pas d'elle même.
Quelque part tu as conditionné ce pardon au seul fait qu'elle te dise tout. Donc elle t'a tout dit, pour éviter le divorce.
Elle fait des efforts, elle a lu beaucoup de livres (certe religieux) sur les crises couples, le pardon ...
Je lui ai parler de ce site il y a quelque mois et avait selectionné des pages a lire pour qu'elle comprenne ma douleur et les difficultés qu'on aurait a sauver notre couple aprés ce qu'elle a fait.
ça l'avait boulversé, elle etait dans un telle etat de panique et d'anxieté que je lui ai demandé de ne plus y retourner.
Mais elle avait lu tout ce que je lui avais envoyé, des temoignages, des adultemes sur la reconstruction...
Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 En faisant ça, elle pense avoir fait sa part. Peut être parce que c'est ce que tu lui as dit : que sa part consistait juste à tout t'avouer.
Dnj a écrit : ven. 15 oct. 2021 09:34 Si c'est le deuxième tu peux lui demander quel est son plan pour y parvenir. Après tout, si elle est intelligente, et si elle a eu l'intelligence de développer cette "amitié", alors elle devrait avoir l'intelligence d'être force de proposition pour ça.
Le pardon c'est elle qui me l'a demander, parceque mon pardon va de paire avec sa confession, pour pouvoir sauver son ame d'un peché capital, elle devait avoir mon pardon veritable, et mon pardon veritable ne pouvait se faire que si je savais TOUT.
C'est revenu souvent sur le tapis, le fait que je sache tout, et a chaque fois c'etait la meme version de l'histoire.
Du premier aveu à notre derniere dispute, rien n'a changer dans ses explications.
Elle m'a dit que pour se "sauver" , elle devait maintenant être une sainte, plus de mensonges, plus de cachoterries (elle me dit tout et son telephone m'est accessible tout le temps même si je ne le regarde pas)

IMPORTANT: Je tiens a precisé que je rapporte les explications qu'elle me donne comme je m'en souvient et avec mes mots, les mots ont un vrai sens dans notre situation et souvent je suis en etat de choc pendant nos discussions et je ne retiens pas tout. (je lui ai posé plusieurs fois les memes questions au cours des derniers mois).

Maintenant je dois digerer tout ça, me mettre les idées en ordre pour lui faire comprendre que la reconstruction doit prendre un nouvel élan.

Je voudrais vous remercier sincerement d'avoir partagé vos avis, ça m'a ouvert les yeux sur plusieurs points et ça va me permettre de continuer d'avancer.

Je suis preneur de tout conseils sur la "reconstruction du couple", des deux cotés, je pense qu'on s'y est mal pris et je veux rattraper ça.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3387
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Sans Prétention »

Salut Fifi.

Bon, compte-tenu de ce que tu rapportes, et avec les éléments donnés en complément, j'ai la sensation que la reconstruction semble possible (mais à certaines conditions).

Je t'avoue cependant que je n'ai pas saisi les détails entre les divers éléments apportés.
Je ne te cache pas que ton histoire me chiffonne un peu du coup j'ai décidé de reprendre la base avec ce que tu as apporté ensuite. Pourquoi ?

Parce que je pose comme hypothèse (et je peux me tromper) que la reconstruction est certes possible puisque tu y tiens et ta femme semble elle aussi y tenir (espérant que c'est par amour plus que par convenance...) mais les ombres au tableau empêchent la réalisation de ce voeux pieux.

La première, c'est cette forme de dévalorisation que je perçois dans tes écrits. Ça se résorbe mais c'est important que tu ne sois plus dans un rapport asymétrique avec ta dame, asperger ou pas.
La seconde, liée à la première, c'est que tout ne s'explique pas par un syndrome. Comme dit plus haut, à asperger égal, comportements différents et donc cela n'excuse pas tout. Ou alors uniquement si diagnostique avéré (là il n'y a que des soupçons) mais diagnostique fin. Car tous les aspergers qui sont dans le spectre n'ont pas les mêmes "soucis".
La personnalité intrinsèque joue également, la profondeur du trouble plus encore. Je ne te souhaite pas une reconstruction avec quelqu'un que tu ne connais pas : elle ne sera pas heureuse.

C'est en partant de là que j'aimerais bien que tu répondes s'il te plaît à mes questions, pour avoir une idée plus juste des endroits où je me suis probablement planté dans la compréhension de ton histoire.

Je te spolie ma réponse finale pour la reconstruction : idéalement tri thérapie (toi avec ton psy, elle avec le sien, couple). Je répète : idéalement. Après on fait comme on peut.

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 à cette époque j'avais de forts soupçons et lui en avait fait part, mais j'étais fou, trop possessif, c'est juste un amis (j'adore cette expression)
Donc mensonge alors que le loup était dans la bergerie, alors que la relation était connue et reconnue comme pas simplement amicale avec le bonhomme.
En effet, tu dis "j'adore cette expression" comme avec le recul nécessaire pour voir que tu ne t'étais pas planté.
Cependant, il n'y avait (peut-être) pas encore eu de relation physique.

Mais il y avait quelque chose entre eux.
Ton explication est qu'elle était "naïve" (probablement asperger ?).
Soit.
Elle est, à ce moment là, probablement naïve (j'en doute fort, comme tu vas le voir, mais je t'accorde ce point). :doute:
Mais alors du coup tu avais tort de lui faire des remarques (elle même confondant relation amicale et drague, elle ne mentait donc pas).

Question 1 : comment gèreras-tu la chose à l'avenir si une autre configuration du style se représente sachant que si c'est dû à son côté aspie / relations naïves ça ne "guérira" pas ?


Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 j'y ai cru, me suis excusé et ai tenter d’améliorer ce qui n'allait pas dans notre couple.
Pendant des mois j'ai fais beaucoup d'effort , tout en la voyant de plus en plus changer et tout en remarquant les signes évident d'un amant (téléphone surtout, même a coté de moi).
Quand tu dis "j'y ai cru", tu es en contradiction avec toi-même : tu ne peux pas avoir raison et tort à la fois.
Soit elle fricotait avec l'autre (tu parles d'un "amant au téléphone") et tu as eu raison de l'avertir, soit non et tu as eu tort.
Alors une fois encore, je veux bien me mettre dans tes souliers et accepter cette réalité quantique qui dit que tu avais raison alors qu'elle-même ne savait pas ce qu'elle faisait. :bonk:

Mais il y a un élément qui perturbe cette version des faits : tu fais des efforts positifs pour le couple (sans doute ton alerte interne qui semble bien fonctionner, au point qu'il anticipe ce qui n'est pas encore advenu :? ) et que fait-elle ?
Rien.
Pire : elle s'éloigne.
Plus tard tu diras qu'elle t'a vu t'enfoncer dans une dépression que toi-même tu ne voyais pas.
Elle lit donc le social et le psychologique !
Ou alors elle ne lit que le tiens.
Dans ce cas, elle aurait dû lire tes avertissements. Mais non.
C'est un peu trop sélectif à mon goût. Mais allons-y quand même...

Si votre couple allait mal et que tu étais "de retour", quelle aurait dû être sa réaction ? De retour vers toi aussi (si elle t'aimait). C'est ce qu'on dit et entend dire : l'infidélité (affective à ce moment là ?) révèle un problème de couple.
Ok. Vous aviez un problème. Ok. Elle regarde "naïvement" ailleurs, ok, c'est violent mais bon : le problème est révélé.
Tu te casses le c... pour que ça aille mieux... et elle continue avec M. Connard.
Comment expliques tu ce fait ?
La grenouille ok. Mais vu qu'elle t'envoyait bouler, au moment de tes questions, elle était déjà cuite la grenouille.
Si elle était tiède, admettons qu'elle te dise "c'est un ami". Ok.
Mais elle aurait dû remarquer tes efforts et se rapprocher de toi, eau tiède.

Il n'y a pas 69 options : soit elle était éprise (donc la théorie de la naïveté tombe à l'eau pour laisser place à celle du mensonge), soit elle en a rien à foutre en général de tes efforts et avertissements, même en eau tiède.

Question 2 : Quelle autre solution non binaire que je n'aurais pas vue ?

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 Au bout du rouleau de ne pas voir de changement et de voir notre relation se détériorer malgré mes multiples efforts,
je lui dis de me dire la vérité, que j’étais sur le point de demandé le divorce.
Au bout du rouleau parce que rien à faire de tout ce que tu fais pour tous les deux. Ok. L'usure, les nerfs..
Donc épuisement de ta part d'être face à un mur.
Encore une fois : c'est général ou c'était contextuel ?
Si général, couple asymétrique.
Si contextuel, loup dans la bergerie.
Dans les deux cas, y a un blème.

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 Voila sa vérité:
Elle voulait rencontrer d'autre gens (nous somme casaniers) et moi j'ai le foot à coté du boulot
elle fait donc des sorties avec un nouveau groupe d'amis présentés par un de ses patients (Mr Connard)
Une aspie qui a des patients...

Question 3 : Que fait-elle comme boulot ?

D'ailleurs qui dit patient dit déontologie...

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 petite parenthèse :j'ai participé avec notre fils et ma femme à une sortie avec Mr Connard qu'elle voulait me présenter
Ce jour restera gravé dans ma mémoire à vie, devant moi et mon fils, ils étaient beaucoup trop "proches" (passage de main le long du dos, caresse des épaules, (ma femme n'est pas du tout tactile , elle déteste tout ça) blague graveleuse sur ses fesses ses seins (ma femme est très prude mais elle en rie) toujours ensemble loin de mon fils et moi.
Bon on pose les choses : elle est aspie, n'aime donc pas qu'on la touche. Ça colle. Pas tactile. Ça colle.
Se laisse faire. Ça colle si et seulement si c'est de la sidération. Mais elle rit à ses blagues. Ça colle plus.
D'après ce que tu dis, elle n'a pas cet humour là. Ce n'est pas dans sa nature.
Mais elle manifeste autre chose.

Autre point : elle est prude (et croyante). Mais elle rit de ses blagues lourdes et déplacées. Ça colle avec rien.
Le "faire semblant" social n'est qu'épisodique en théorie. On ne poursuit pas une relation qui demande une énergie sociale, une forme d'exposition du faux self épuisante quand on est aspie. Les aspergers ont en effet, encore théoriquement, des lacunes en cognition sociale. Mais admettons encore l'exception. :jap:

Loin de ton fils et toi. Mais pourquoi loin si rien à cacher ?

Soit
elle est "naïve" (ce qui se comprend dans son comportement "naturel" de textos au lit devant toi, blagues de merde et comportement tordu devant ton fils et toi), ça colle avec son asperger, soit elle ne l'est pas (elle s'éloigne pour avoir une intimité avec l'autre con).
Ou alors c'est une naïveté à géométrie variable. :roll:

Question 4 : Comment penses-tu gérer cela dans le processus de reconstruction ?

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 et peu après ce jour il y a eu un début de caresse et des préliminaires de la part de Mr Connard (ce que je considéré comme une relation sexuelle)
et elle a laisser faire (tétanisée m'a t elle dit)
Après avoir bien ri de ses blagues pourries (alors qu'elle n'aime pas ce type d'humour), s'être mise à l'écart pour déconner avec mister je te touche le dos (ce qu'elle n'aime pas mais oui quand même quand c'est lui), la revoilà tétanisée.
De deux choses l'une : ou tu as un sixième sens de merde (ce que je ne pense pas) parce qu'avant, contrairement à ce qu'elle avance, il y avait bien quelque chose entre eux qui différait de l'amitié. Ou il n'y avait rien à craindre dans le sens "asperger" du terme c'est à dire qu'elle ne distingue vraiment pas le loup de l'agneau.

Question 5 : As-tu pensé qu'il te faudrait vivre en permanence sur le qui-vive si c'est cette dernière explication qui l'emporte ? Exemple : tes avertissements qui ne serviraient à rien ou encore, comme déjà arrivé, tes efforts qui ne serviraient à rien


Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 mais sauvé par la sonnerie de son téléphone pour reprendre son travail, il n'y a pas eu plus que ça
et après elle n'a eu de cesse de repoussé c approche physique mais continu de sortir ensemble en journée et se textaient sans cesse
Logique. :bonk:

Question 6 : Mais comment expliques tu l'étrange décalage entre le déclaratif et les actes ???

Asperger ne peut être évoqué ici : ça colle pas (ou alors toi explique moi, j'aimerais comprendre).
Cette instabilité me perturbe au plus haut point : la littérature, mon petit cousin, mon travail pendant quelques années auprès de deux aspergers (d'ailleurs le terme est actuellement réfuté au niveau psy mais c'est un autre débat), indiquent tous qu'un aspie a du mal à aller dans une direction et son opposé. Si elle a été tétanisée, théoriquement, elle devrait développer une forme d'aversion pour le type. Or ce n'est pas le cas. Si tu as une explication, je veux bien. Ou alors te faut-il envisager une option à laquelle tu n'as pas encore pensé : l'amour ?


Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 elle m'avoue qu'ils ont planifié leurs vie a eux deux pour après ma mort (je ne prenais pas soin de moi et mon état de dégradait)
C'est drôle :roll: , trois ou quatre posts plus tard tu dis que c'est lui qui en as parlé. Dans ton premier écrit pourtant, avec DNJ on a bien lu qu'ils avaient fait cette planification (c'en est une) de concert.
Tu dis qu'elle lui a répondu "ok pour qu'on se mette ensemble mais pas avant qu'il meure" (en gros).

Question 7 : Cette option montre bien qu'elle sait dans quelle configuration elle se trouve non ? (On ne dit pas "J'attends que mon mari meure pour être ton ami"), asperger ou pas, ça n'a aucun sens.


Sinon

Question 8 : est-ce que la dégradation de ton état (tu fais du foot d'après madame) n'était pas aussi lié au fait que tu usais ta santé à la faire revenir au bercail pendant qu'elle en avait un peu rien à faire ?

J'ai envie de dire également : quand tu vois un être cher s'enfoncer, tu aides. En général.
Chez asperger, normalement, contrairement à une idée reçue, l'affectif c'est fort.
Sauf si... :?

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 elle me dit ne pas avoir pus totalement couper les pont avec lui de peur qu'il m’envoie le contenu de leurs discussion sur téléphone
Bon.
J'essaie de comprendre : ce qu'elle veut te cacher de ces conversations c'est le fait qu'ils parlaient de se mettre ensemble après ta mort de ce que j'ai compris. :deal:
Or, tu sais déjà cela.

Question 9 : Sur la base de ces instabilités visiblement chroniques, comment peux-tu être aussi sûr qu'il n'y avait pas autre chose dans ces messages ?

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 elle s'est sentit prise au piège
C'est un classique du genre.
Tu as lu les adultèmes sur le sandwich ?

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 elle était habilement manipuler (facile celle là) il prêchait le faux pour avoir le vrai, il s'est découvert une foi et commençait a aller plus a l’église
L'église qu'elle aussi fréquente ?????

A ce stade, je me pose la question et je te la pose :
Question 10 :
Pourquoi écris-tu "facile celle là" comme si tu ne la croyais pas (et vu les éléments apportés, je ne la croirais pas non plus) si tu dis en même temps la croire ?


Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 ce n'est pas aussi énorme que d'autres témoignages mais ça m'a déglingué

Chaque situation est difficile pour celui qui la vit.

Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 je nous pensais à l’abri de ça
On l'a tous pensé... :oops:



Maintenant, en bleu, ta tâche aveugle (qui empêche de raisonner) en rouge le danger, en vert, le positif.
Fifi a écrit : lun. 11 oct. 2021 19:17 Ma femme est très très (trop) croyante, pour elle ce quelle a fait est un drame (elle a voulu mourir) elle refuse catégoriquement le divorce
c'est une femme extraordinairement intelligente,et très belle mais elle a des failles sur le plan social et ne sais pas dire non.
C'est la question que je développe tout au long de ce post.
Comment gèrereas-tu cela ("elle ne sait pas dire non") à l'avenir si c'est constitutif de sa personne ?


Comme DNJ, je me demande quand même si la reconstruction n'est pas édifiée sur du sable (pour l'instant) pour reprendre une image biblique...

Je remarque que la religion n'empêche pas le mensonge et que la naïveté n'empêche pas non plus la planification.
Que la vérité en suffit pas (tu affirmes qu'elle te la dite, alors pourquoi chercher autre chose ?) et que le sentiment d'amour est une pelote de laine (l'haine ?) dans laquelle les convenances, la religion, le psychologique s'entremêlent au détriment, peut-être, des sentiments.


Je sens également une certaine ambivalence vis-à-vis de ta femme.
Une fois tu dis qu'elle n'en a pas fait assez, une autre fois, tu affirmes qu'elle se démène pour le couple (les deux sont peut-être vrais cependant).

Au plaisir de discuter avec toi Fifi... :jap:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Salut Fifi.
Salut, merci encore de repondre
Je re-precise que ce sont SES reponses avec MES mots.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Question 1 : comment gèreras-tu la chose à l'avenir si une autre configuration du style se représente sachant que si c'est dû à son côté aspie / relations naïves ça ne "guérira" pas ?
Desormais elle me dit tout ce qu'elle fait où elle va , me donne accés a son agenda de rdv, a son telephone si je veux, j'en sais plus que ce que je voudrais.
Elle m'a dit qu'elle ne chercherait plus d'amis(es), que desormais elle me confierais tout.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Quand tu dis "j'y ai cru", tu es en contradiction avec toi-même : tu ne peux pas avoir raison et tort à la fois.
Soit elle fricotait avec l'autre (tu parles d'un "amant au téléphone") et tu as eu raison de l'avertir, soit non et tu as eu tort.
Ce jour là, je lui ai dit ma colere de la voir faire ça avec un "ami", je lui ai expliquer quelles etaient les limites de distanciation physique a tenir entre amis, mais je ne pouvais l'empecher de le voir en tant qu'ami, je me suis penser "jaloux possessif", je me suis dit qu'elle redresserait la barre dans son comportement avec lui. Je lui ai fais confiance comme depuis toujours.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Mais il y a un élément qui perturbe cette version des faits : tu fais des efforts positifs pour le couple (sans doute ton alerte interne qui semble bien fonctionner, au point qu'il anticipe ce qui n'est pas encore advenu :? ) et que fait-elle ?
Rien.
Pire : elle s'éloigne.
Elle garde un lien avec lui, mais le traumatisme de leurs relation "sexuelle" la plonge dans une sorte de depression.(je n'etait alors pas au courant)
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Plus tard tu diras qu'elle t'a vu t'enfoncer dans une dépression que toi-même tu ne voyais pas.
Elle lit donc le social et le psychologique !
J'etais,je pense, en depression avant qu'elle ne rencontre ce type, a cause de notre couple qui battait de l'aile (entre autre)
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Si votre couple allait mal et que tu étais "de retour", quelle aurait dû être sa réaction ? De retour vers toi aussi (si elle t'aimait). C'est ce qu'on dit et entend dire : l'infidélité (affective à ce moment là ?) révèle un problème de couple.
Ok. Vous aviez un problème. Ok. Elle regarde "naïvement" ailleurs, ok, c'est violent mais bon : le problème est révélé.
Tu te casses le c... pour que ça aille mieux... et elle continue avec M. Connard.
Comment expliques tu ce fait ?

Question 2 : Quelle autre solution non binaire que je n'aurais pas vue ?
Aprés le derapage, elle a voulu me proteger, elle etait honteuse de ce qu'elle a fait, un tel mensonge entre nous deux ne pouvait nous rapprocher (et je netait pas au courant du "physique").
Elle lui a accordé qq sorties en exterieur, et des echange houleux par textos, tout en le tenant a l'ecart .
Elle voulait le garder en ami (ça c fou), pensant que tout allait s'arranger.
Pour moi, qui faisais des efforts considerable a cette epoque, c'etait tres dur de la voir comme ça, elle textait encore..... elle etait d'humeur changeante, souvent tres en colere pour rien, elle n'allait pas bien du tout mais pas a cause de moi, a cause de lui qui insistait et des ce qu'elle avait fait
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Une aspie qui a des patients...

Question 3 : Que fait-elle comme boulot ?
Dieteticienne
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28
Soit[/u][/b] elle est "naïve" (ce qui se comprend dans son comportement "naturel" de textos au lit devant toi, blagues de merde et comportement tordu devant ton fils et toi), ça colle avec son asperger, soit elle ne l'est pas (elle s'éloigne pour avoir une intimité avec l'autre con).
Ou alors c'est une naïveté à géométrie variable. :roll:

Question 4 : Comment penses-tu gérer cela dans le processus de reconstruction ?
C'est tres compliqué, on attend deja le bilan definitif, après ce sera a nous deux de travailler les relations sociales et ses problemes de saute d'humeur etc...
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28
Question 5 : As-tu pensé qu'il te faudrait vivre en permanence sur le qui-vive si c'est cette dernière explication qui l'emporte ? Exemple : tes avertissements qui ne serviraient à rien ou encore, comme déjà arrivé, tes efforts qui ne serviraient à rien [/b]
Pas deux fois, je rentre dans le tas direct, j'ai vraiment changer , elle le sait, je le sais, il n'y plus de compromis maintenant.
Les choses sont dites en temps et en heure, je suis parfois brutal dans mes propos, elle n'a plus la moindre marge d'erreurs.
Il faut prendre en compte que pour elle aussi c'est une dure leçon, elle a failli briser une belle famille, elle a trahis sa religion, elle en souffre encore.

Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28
Question 6 : Mais comment expliques tu l'étrange décalage entre le déclaratif et les actes ???
Trop gentille, elle n'a pas voulu le blesser, me blesser, elle a tout pris sur ses epaule a en devenir folle.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Si elle a été tétanisée, théoriquement, elle devrait développer une forme d'aversion pour le type. Or ce n'est pas le cas. Si tu as une explication, je veux bien. Ou alors te faut-il envisager une option à laquelle tu n'as pas encore pensé : l'amour ?
Elle m'a dit le detester de plus en plus en le voyant revenir sans cesse a la charge vers elle (en tentant de la culpabiliser), aujourd'hui je pense qu'elle me donnerait son autorisation pour lui briser les 2 jambes.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 C'est drôle :roll: , trois ou quatre posts plus tard tu dis que c'est lui qui en as parlé. Dans ton premier écrit pourtant, avec DNJ on a bien lu qu'ils avaient fait cette planification (c'en est une) de concert.
Tu dis qu'elle lui a répondu "ok pour qu'on se mette ensemble mais pas avant qu'il meure" (en gros).
SES reponses; MES mots...... jsuis pas tres doué en communication
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Question 7 : Cette option montre bien qu'elle sait dans quelle configuration elle se trouve non ? (On ne dit pas "J'attends que mon mari meure pour être ton ami"), asperger ou pas, ça n'a aucun sens.
expliquer au post precedent
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Question 8 : est-ce que la dégradation de ton état (tu fais du foot d'après madame) n'était pas aussi lié au fait que tu usais ta santé à la faire revenir au bercail pendant qu'elle en avait un peu rien à faire ?
Ma degradation date d'avant sa rencontre avec lui, j'ai tres vite resolu cela.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 J'essaie de comprendre : ce qu'elle veut te cacher de ces conversations c'est le fait qu'ils parlaient de se mettre ensemble après ta mort de ce que j'ai compris. :deal:
Or, tu sais déjà cela.
Surtout le fait qu'elle partageait des choses qu'elle ne partageais pas avec moi, il avait pris ma place dans la communication du couple.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Question 9 : Sur la base de ces instabilités visiblement chroniques, comment peux-tu être aussi sûr qu'il n'y avait pas autre chose dans ces messages ?
Je suis bien obligé de la croire sur certains points, si je veux reconstruire.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 L'église qu'elle aussi fréquente ?????
oui, mais il n'y va plus depuis.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 A ce stade, je me pose la question et je te la pose :
Question 10 :
Pourquoi écris-tu "facile celle là" comme si tu ne la croyais pas (et vu les éléments apportés, je ne la croirais pas non plus) si tu dis en même temps la croire ?
Le MPN c'est un peu la reponse facile, le grand mechant, on est tous un peu manipulateurs mais pas forcement MPN, lui est un juste un pov type qui est tomber amoureux de ma femme parcequ'elle l'a aider et lui a preter un oreille attentive ( et surement reciproquement)
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Comment gèrereas-tu cela ("elle ne sait pas dire non") à l'avenir si c'est constitutif de sa personne ?[/b]
Je suis a l'affut.Fini la confiance aveugle.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Je sens également une certaine ambivalence vis-à-vis de ta femme.
Une fois tu dis qu'elle n'en a pas fait assez, une autre fois, tu affirmes qu'elle se démène pour le couple (les deux sont peut-être vrais cependant).
C'est dur aussi ça, je l'aime et je la deteste en même temps. donc ce n'est plus vraiment de l'Amour et pas vraiment de la Haine.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 16:28 Au plaisir de discuter avec toi Fifi... :jap:
Merci encore
Modifié en dernier par Fifi le sam. 16 oct. 2021 18:10, modifié 1 fois.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

erreur
Avatar du membre

Dnj

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Dnj »

Salut :)
IMPORTANT: Je tiens a precisé que je rapporte les explications qu'elle me donne comme je m'en souvient et avec mes mots,
Tu fais vachement bien de le préciser, parce que je lis souvent les mots comme s'ils avaient été soigneusement choisis. Un simple mot peut me faire tiquer et je pars sur une idée ^^
Mais OK, c'est noté du coup
Mais elle avait lu tout ce que je lui avais envoyé
Très bon signe
Le pardon c'est elle qui me l'a demander,
Très bon signe
Du premier aveu à notre derniere dispute, rien n'a changer dans ses explications.
Très bon signe. Sauf si elle est très très bonne menteuse, mais vu l'impact que la religion semble avoir sur elle d'après tes mots je penche de moins en moins là dessus. L'inconnue c'est vraiment ce qu'il y a dans ces échanges que tu ne devais absolument pas voir; mais si ton instinct te dit que tu sais tout alors pars de cette hypothèse.
Elle m'a dit qu'elle ne chercherait plus d'amis(es), que desormais elle me confierais tout.
Ca ce n'est pas nécessaire. Et même pas souhaitable je pense.
Le problème ici n'est pas qu'elle ait été chercher un ami. C'est qu'elle ait laissé cet ami déborder sur une liaison.
Si la leçon retenue c'est : "à l'avenir j'éviterai de prendre un ami" vous faites fausse route.
Déjà parce que c'est malsain quand les gens se renferment uniquement sur eux ou leur partenaire. Perso j'encourage ma femme à avoir des amis et amies et elle se confie à eux si ça lui chante; le tout c'est de savoir mettre les bonnes limites.
Ensuite parce que si vous ne "corrigez" que ça, la prochaine fois ça ne viendra pas d'un ami mais d'un collègue, ou d'un appui à l'église ou que sais je.
La cause profonde de tout ça n'est pas le fait qu'elle ait été chercher un ami, et il ne faut pas se dire qu'une vie de qualité passera du coup par un isolement de ce point de vue là.
Je suis preneur de tout conseils sur la "reconstruction du couple", des deux cotés, je pense qu'on s'y est mal pris et je veux rattraper ça.
Alors là dessus, je vois deux grandes thématiques.

D'abord, évacuer la question de vos motivations.
Pour elle, s'assurer qu'elle est avec toi par choix, et non parce que tel dogme religieux lui dit que c'est ce qu'il faut faire.
Ca veut dire répondre à la question suivante: Si vis à vis de toi elle était libre de toute contrainte du point de vue religieux (mariage ou n'importe quoi d'autre), est ce qu'elle ferait quand même le CHOIX de rester avec toi?
Es tu l'homme de sa vie, celui qu'elle choisit; ou simplement celui à qui elle est mariée et avec qui elle doit rester pour préserver son image ou éviter dieu sait quel châtiment divin. Si vous repartiez de 0 là maintenant sans aucune contrainte, est ce qu'elle prononcerait pour toi les voeux du mariage?
Pour toi, même chose : restes tu avec elle parce que c'est la femme de ta vie; ou parce que tu as trop peur des contraintes que représenterait un divorce (les enfants, le financier, la maison, etc.).
En gros ça revient à sortir la peur de l'équation. Si vous êtes ensemble par choix et non par peur, alors go étape suivante.
Sinon peut être que vous ne voulez pas vraiment être ensemble, et alors il faut en définir les modalités (cohabiter, rester comme un couple survivant et malheureux?).

L'étape d'après c'est d'obtenir un couple qui vous plaise à tous les deux.
Alors là dessus je suis très con. Démarche bateau d'ingénieur : "ben on va demander aux gens ce qu'ils veulent" :lol:
Vous vous prenez un moment chacun de votre côté, et vous posez sur un papier (important l'écrit, on peut se relire et corriger) les 4 ou 5 grandes dominantes qui définiraient votre couple idéal.
Fifi, concrètement ton couple idéal il ressemble à quoi? 4 ou 5 idées, pour que ça soit simple à retenir. Eviter les tartines parce que les idées importantes se noient dedans.
Même chose pour madame.
Ensuite vous partagez là dessus. Vous voyez si vous pouvez converger.
L'idée de ce petit exercice c'est de cibler ce qui est important pour vous.
Peut être qu'il y a quelque chose qui est très très important pour toi, mais que madame ne faisait pas jusque là parce que pour elle c'est pas important et qu'elle ne sait pas que ça l'est pour toi. Et réciproquement.
Avec ça vous ciblez les victoires faciles, les choses sur lequelles ça va enlever une énorme épine du pied au partenaire pour un coût très faible pour l'autre.

Typiquement, je bugue sur ça :
Elle m'a dit que pour se "sauver" , elle devait maintenant être une sainte, plus de mensonges, plus de cachoterries
Ca c'est pour se sauver vis à vis de sa religion. Mais ça ne sauvera rien de votre couple.
Parce qu'une sainte, concrètement, à part faire bander un moine..
Il faut que vous soyiez capable de définir votre vie de couple indépendamment de la religion. Quelle femme as tu besoin d'avoir dans ta vie? Quelle amante a tu besoin d'avoir dans ta vie? Et elle, quel homme et quel amant a t-elle besoin d'avoir dans sa vie?
Si vous ne définissez tout ça que sous le prisme de la religion, vu que vous n'êtes pas sur la même longueur là dessus vous vous perdrez.
En gros, l'idée, c'est d'abord de définir votre couple; et ensuite qu'elle voie comment elle peut harmoniser ça avec ses visions religieuses. Pas l'inverse, tu t'y sentirais perdant.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3387
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Sans Prétention »

Fifi je t'avoue qu'il y a encore des points qui me chiffonnent (la chronologie, les ambivalences et certaines options choisies, l'asymétrie et d'autres détails) mais tes réponses comblent d'une certaine façon tous les vides. La manière dont tu défends le dossier comme on dit. C'est convaincant.

Point de vigilance toutefois : je ne vous souhaite pas une vie triste et vidée du relationnel extérieur. La dévitalisation c'est la re dépression.
Sans confondre terrain de chasse et jardin secret, il faut aussi des espaces privés appartenant à chacun. Vous n'êtes pas qu'un couple. Vous êtes également deux individus avec des besoins différents.

C'est l'envahissement de ces besoins personnels sur le duo qui est nauséabond dans l'infidélité (justement parce qu'il ne respecte pas chacun). Leur inexistence cause l'infidélité, aussi parce que personne n'est, dans le système respecté. Bref : trop, c'est délétère, pas assez, c'est mortifère.
Ne pas confondre transparence et vide existentiel.

Sinon, aligné totalement avec l'analyse pertinente de DNJ qui a encore une fois pointé du doigt les failles du système avec clairvoyance. :jap:

Je rajouterais juste : ne pas négliger de se faire aider.
Précision : un psy ou un thérapeute n'est pas dieu le père (ceux qui pensent que je pense comme ça n'ont compris ma vision des choses que de manière imparfaite) : se confronter à un questionnement extérieur, en soi, la démarche aide à se définir et c'est déjà beaucoup.
Je m'explique : si un psy vous plaît pas parce qu'il semble dire des conneries, ça fait partie de la thérapie pour moi. Ça aide à savoir ce qu'on veut et ce qu'on ne veut plus. :deal:
Si madame le trouve génial alors que vous le trouvez naze, ça dit quelque chose de votre couple.
Si monsieur en a peur alors qu'il soulage madame, on mesure les écarts de point de vue.
Les mauvais aident à avancer avec leurs incertitudes ou leurs certitudes, les bons aident à avancer avec leurs bonnes questions.
Bref.

M'est avis que malgré les approximations et les incompréhensions, le site a également cette vertu : offrir un miroir "réfléchissant" (le mot est juste) de sa propre image / situation. :fleur

En tous cas, je vous souhaite une belle réussite, avec les garde fous évoqués plus haut. :super:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02 L'inconnue c'est vraiment ce qu'il y a dans ces échanges que tu ne devais absolument pas voir; mais si ton instinct te dit que tu sais tout alors pars de cette hypothèse.
On en a parlé, elle m'a rerere-dit (SA réponse, MES mots) :
Elle craignait que l'autre connard, ne me balance ces échanges texto, pendant la période pré-aveux et post-derapage (7,8 mois au cours desquels leur relation s'est tendu , vu qu'elle le tenait à l’écart), j'aurais découvert l’infidélité comme ça ce serais sûrement une toute autre histoire.
Rien de graveleux ou sexuel dans échanges, juste des confidences sur l’état du couple et mon état , mon comportement avec elle. Des choses que j'aurais du entendre mais qu'elle a préférer dire a un autre.
Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02 Si la leçon retenue c'est : "à l'avenir j'éviterai de prendre un ami" vous faites fausse route.
Je lui ai dit, mais c'est sa décision....elle est choquée de ce qu'elle a fait, elle trouve pour la première fois un ami (homme ou femme peu importe pour elle) et on se retrouve dans cette situation. Je lui ai expliqué que l'amitié proche homme/femme n'existe pas (c mon point de vue).
Elle a pris cette décision, mais je n'y suis pour rien bien au contraire (voir la réponse sur "l'espace privé de chacun")
Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02 s'assurer qu'elle est avec toi par choix, et non parce que tel dogme religieux lui dit que c'est ce qu'il faut faire.
Le fameux déclic..... qui l'a fait partir sur un cétafote lors de notre dernière discussion....qui a entrainé une dispute … je dois vous dire que depuis quelque chose a changer (seulement 3,4 jours) chez elle.
On est plus "proche", comme revenu sur une même longueur d'onde, je ne sens plus ce décalage, cette impression de faire les choses juste pour reconstruire le couple mais parce que ça nous fait plaisir et parce que tout ce qu'on fait,entreprend ensemble ça déchire tout comme quand on était plus jeune.
L'amour physique est revenue, et de sa part, comme a nos premier jours.
Soit je parle en dormant, soit elle lit le site (Bisou), soit elle a eu un déclic sur ce point et moi aussi en postant mes doutes ici.
Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02 restes tu avec elle parce que c'est la femme de ta vie; ou parce que tu as trop peur des contraintes que représenterait un divorce (les enfants, le financier, la maison, etc.).
Le divorce je m'y suis préparé sérieusement, papiers, calcul financier pour les maisons(elle serait bien dans la merde), conseil avec avocate , plan de secoure, logement provisoire....Le plus dur c'est les enfants, à 2 c'est déjà compliqué alors chacun de notre coté vla la galère.
Mais en vrai , c'est la femme de ma vie et je suis l'homme de sa vie.... on en a traverser des tempêtes en 20 ans ensemble (celle ci est la plus forte).... on s'est toujours soutenus.... on est tellement différents et en même temps tellement complémentaire...il faut retrouver cette longueur d'onde du couple qui fait qu'on a toujours très bien réussis jusqu'ici parce qu'on était 2 et non pas 1+1 (#JCVD)

Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02
Vous vous prenez un moment chacun de votre côté, et vous posez sur un papier (important l'écrit, on peut se relire et corriger) les 4 ou 5 grandes dominantes qui définiraient votre couple idéal.
Déjà fait, ce fut très instructif pour nous deux.
Je lis souvent ce qu'elle y a écrit.
Je pense qu’après notre dispute, elle a été jeter un œil a ces « listes »
Dnj a écrit : sam. 16 oct. 2021 19:02 Ça c'est pour se sauver vis à vis de sa religion. Mais ça ne sauvera rien de votre couple.
ce sont deux points différents.
Elle croit fort en l'enfer, purgatoire, paradis.
Un tel péché c'est l'enfer. Sauf si confession devant Dieu et moi, puis rédemption.
Je ne suis pas croyant, mais on s'est marié a l’église devant Dieu.
Cette trahison devant Dieu, a l'égard de l'homme qui compte le plus pour elle, au péril de sa famille et ses enfants, qui a salis son âme, son corps c'est vraiment très dur pour elle.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 22:22 Sans confondre terrain de chasse et jardin secret, il faut aussi des espaces privés appartenant à chacun.
Première chose que j'ai fait après la rencontre avec l'autre connard, une pièce pour elle seule, un bureau, coin de prière, où elle peu s'isoler (elle y allait aussi sûrement pour texter avec lui)
Puis la forcer a reprendre le sport, elle va seule à la salle. Esprit sain corps sain tout ça. Avoir une vie en dehors de la maison/boulot
Puis une activité qu'elle rêvait de faire depuis toujours qu'elle a mis dans sa « liste sur le couple »
Elle y va avec notre fils, y rencontre de nombreuses personnes et s’éclate. Je l'ai fortement encourager, acheter tout le materiel necessaire.
Elle doit se confronter aux autres et pas s'isoler dans son foyer.
Important de lui redonner mon confiance aussi, mais je veille au grain.
Moi j'ai toujours le foot, mon bureau et mon atelier peinture et je suis pas demandeur de relation social.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 22:22 C'est l'envahissement de ces besoins personnels sur le duo qui est nauséabond dans l'infidélité
Trouver le juste milieux, pour nous deux, sa religion a trop envahie ma vie, c'est mon vrai problème.
Je vais lui en parler bientôt, mais faut y aller doucement, sujet sensible.
Sans Prétention a écrit : sam. 16 oct. 2021 22:22 Je rajouterais juste : ne pas négliger de se faire aider.
[...]
le site a également cette vertu : offrir un miroir "réfléchissant" (le mot est juste) de sa propre image / situation. :fleur
Tout les psy qu'elle a vu ne prennaient pas en compte sa foi profonde, et on ne soupçonner pas Asperger à l’époque (qui reste a être confirmé).
Moi je suis contre (parce que c'est comme ça)
Par contre ya que les cons qui changent pas d'avis, et je vois le bien que ça me fait de livrer mes états d’âme ici, le bien d'y lire d'autres avis... je me dis qu'un psy me ferais le plus grand bien c vrai.
On verra comment ça évolue.

Concernant Asperger:

Il ya plusieurs degrés de la "maladie":

Ma fille l'est et elle s'en sort tres tres bien scolairement a juste des problemes de reaction a certaines situations et au niveau relationnel.

Deux des soeurs de ma femme le sont (elle viennent de nous le dire) ,et ont chacune une vie epanouie quoique un peu en marge des normes de la societé, mais elles s'en sortent tres bien (metier, logement, independance, petit copain)

ça reste un spectre de l'autisme, elles ne se balancent pas d'avant en arriere la bave qui coule des levres.
Leurs points communs est une incapacitée relationelle (differente de l'une a l'autres) et une TRES grande intelligence.
voila.

MERCI A TOUS encore...
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 567
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Mitsou78 »

Je ne livrerai rien d'autre que de se faire aider parce que l'esprit est bien plus profond et tortueux qu'on ose l'imaginer et propre à édulcorer beaucoup de travers...
Pour le reste je ne sais quoi lire, quoi penser, quoi en traduire, il y a des incohérences à mon sens également mais pas assez investi du côté Asperger et pas plus de la foi aussi prégnante, du mal à saisir que l'on puisse l'être et se laisser "berner" sans qu'il n'y ait de sentiments bien plus profond comme le voudrait la religion..
La crainte de la découverte, bof, il me semble que dans la religion existe le repenti et le pardon qui sont des traits majeurs. Enfin même s'il existe du cul chez les bonnes sœurs et les curés, eux ont porté serment, du mal à voir une sainte bloqué du c.l qui tente d'éloigner un coureur lui répondre "même pas cap de me montrer ta queue en érection", qu'une débridée sorte ça même à un pote ok, là ça ne colle pas avec la définition que tu dépeins de ton épouse...
Je te crois définitivement et profondément dépendant et crois moi, ça se soigne aussi :wink:
Du coup j'espère que tu continueras à nous donner des nouvelles pour connaître la tournure de votre histoire.
Je vous souhaite une bonne construction nouvelle... :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Dnj

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Dnj »

du mal à voir une sainte bloqué du c.l qui tente d'éloigner un coureur lui répondre "même pas cap de me montrer ta queue en érection", qu'une débridée sorte ça même à un pote ok, là ça ne colle pas avec la définition que tu dépeins de ton épouse..
Yop Mitsou,
Je crois que tu as confondu avec l'histoire de serenity42 :)
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 567
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Mitsou78 »

Dnj a écrit : lun. 18 oct. 2021 09:55
du mal à voir une sainte bloqué du c.l qui tente d'éloigner un coureur lui répondre "même pas cap de me montrer ta queue en érection", qu'une débridée sorte ça même à un pote ok, là ça ne colle pas avec la définition que tu dépeins de ton épouse..
Yop Mitsou,
Je crois que tu as confondu avec l'histoire de serenity42 :)
Oups !!! Ola pardon, pardon, j'ai amalgamé les deux :kelkon: :kelkon:
Bon ça réduit quelque peu ma vision du coup, enfin le champ de celle-ci :wink:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

Mitsou78 a écrit : lun. 18 oct. 2021 09:19 Je te crois définitivement et profondément dépendant et crois moi, ça se soigne aussi :wink:
Bien sur je suis totalement dependant d'elle, et elle de moi, nous avons tous deux tout "misé" sur l'autre, notre amour était vraiment Grand et il nous a réunis malgrès nos énormes differences. 20 ans à ce serrer les coudes, à se soutenir, à construire à partir de rien, pour arriver à nous creer une Vie Revée (car nous avons une belle vie).

Mais on est parti en cou.lle chacun de notre coté, je me suis "eloigné" (mon reflex de protection) ce qu'elle me reproche, et elle s'est refugié dans la religion (limite extremiste)(sa protection) ce que je lui reproche.

Nos protections ont été notre perte en fait.

Sinon, des nouvelles:

Il y a eu d'autres discussions cette semaine (le ton est monté).
J'ai vidé mon sac une nouvelle fois, j'veux être certain de tout savoir, de pourquoi je reste avec elle, pourquoi elle ne voudrais pas divorcer.
J'ai eu mes reponses, dans la douleurs, j'ai du être blessant avec elle et ça m'a fait mal aussi.

Elle m'aime, à moi de retrouver l'amour pour elle.
Elle regrette et à honte, à moi de pardonner et passer au dessus de ça.
Elle veut construire à nouveau (je préfère ça a "reconstruire"), à nous de trouver des projets communs.

Tout est question de choix, je dois choisir de continuer ou d'abandonner, et m'investir à fond dans mon choix.
Elle a déjà fait son choix, à moi de suivre ou non.

Elle fait énormement d'efforts, elle encaisse tous mes reproches lors de nos discussions ( et j'y vais fort), elle ne se defile jamais quand j'ai besoin de parler de ça (elle m'a dit vouloir laisser ça derriere, mais que dès que j'ai besoin d'en parler, elle est là, elle fait face)
J'suis vraiment un salaud de pas aller dans son sens.... mais j'ai besoin d'être rassuré (dans le sens "être sûr") sur notre avenir commun.

Bref, c'était un peu tendu ces derniers temps (j'suis très irritable, trés tendu en ce moment, j'ai posé 3,4 tacles bien vilains au foot et c'est pas du tout mon genre, mais ça m'a bien defoulé); mais comme les enfants ne sont pas là pendant ces vacances scolaires, je vais retrouver mon calme auprés de ma femme, et faire qu'on essaye de voir ce que pourrait nous proposer la vie dans le futur (ou voir ce qu'on pourrait se proposer à vivre tous les deux (quatres) dans le futur).
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 567
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Mitsou78 »

Bonjour,
Je parlais de dépendance affective et comme souligné par Dnj, je me suis trompé d'histoire donc cette remarque ne vous concernez pas directement mais s'applique généralement à nous tous avec plus ou moins d'imprégnation...
Je rebondirai juste là-dessus pour dire, et ce n'est pas péjoratif ou une attaque, ne te vois pas trop fort par rapport à tout ceci, c'est un deuil de l'ancien couple, de l'ancienne femme qu'elle était, l'enfermement dans cette "monovision" pour toi et la religion pour elle, ne sont pas forcément la façon de guérir. :wink: .
Juste un point de vue personnel que je t'oppose et comme le souligne SP il existe de fort signe de volonté à construire de nouveau de la part de ta femme, tu sembles centrer le questionnement sur toi, alors peut-être fais toi aider pour te comprendre davantage :wink: :wink: :wink: .

Bon courage.
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3387
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Sans Prétention »

Bonjour

En préambule réaffirmation d'une possibilité souhaitable de votre reconstruction à partir des éléments donnés croisés avec les nombreux témoignages sur le site.
Rien de plus. Pas de magie, pas de boule de cristal juste "ça a pas mal de chance de refonctionner et c'est envisageable" (avec certaines personnes, mieux vaut fuir même si c'est possible de reconstruire, tout n'est pas automatique.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05 Bien sur je suis totalement dependant d'elle, et elle de moi, nous avons tous deux tout "misé" sur l'autre, notre amour était vraiment Grand et il nous a réunis malgrès nos énormes differences. 20 ans à ce serrer les coudes, à se soutenir, à construire à partir de rien,
Le terme de dépendance affective est un peu malheureux dans la mesure où de toutes façons, cette indépendance existe dans le fondamental de l'être humain. C'est gênant d'employer ce vocable.
Mais c'est pour souligner qu'il y a sans doute une bonne et une mauvaise dépendance.

Là pour l'instant, je comprends.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05 pour arriver à nous creer une Vie Revée (car nous avons une belle vie).
Là on va dire que je chipote sur les mots mais franchement, "vie rêvée" j'alerte sur l'idée que c'est un piège.
Celui de la mauvaise dépendance, celui qui éloigne du réel.
Simple précision.
Mais disons que tout ne doit pas reposer sur elle. Sinon ce n'est pas de l'amour, soyons clairs.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05 Mais on est parti en cou.lle chacun de notre coté, je me suis "eloigné" (mon reflex de protection) ce qu'elle me reproche, et elle s'est refugié dans la religion (limite extremiste)(sa protection) ce que je lui reproche.
Ouais heu.
C'est quand même à traiter en profondeur.
Vous n'êtes pas si complémentaires que ça.
Sans vouloir changer l'autre, bien sûr.
Ca fait partie des illusions du "rêve" à deux que vous avez mises à distance vous évitant de vivre dans le réel de vous-mêmes.
Autre exemple : même pas tu t'es aperçu que ta femme était possiblement asperger (comme ses soeurs), et où dans le spectre avant cette histoire. Comme si c'était anodin.
Sachant tout de même que le spectre est large et que non, ça n'explique pas tout.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05 Nos protections ont été notre perte en fait.
Ca s'appelle un effet pervers.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05Il y a eu d'autres discussions cette semaine (le ton est monté).
Pas obligatoire.
Mais la fermeté est recommandée en toutes circonstances en revanche, oui.

Fifi a écrit : lun. 25 oct. 2021 19:05 Elle m'aime, à moi de retrouver l'amour pour elle.
Elle regrette et à honte, à moi de pardonner et passer au dessus de ça.
Elle veut construire à nouveau (je préfère ça a "reconstruire"), à nous de trouver des projets communs.

Tout est question de choix, je dois choisir de continuer ou d'abandonner, et m'investir à fond dans mon choix.
Elle a déjà fait son choix, à moi de suivre ou non.
C'est la phase d'après.
Ta moitié ne semble pas structurellement atteinte, ça pourra le faire.

Juste deux choses :
1 : t'es pas un salaud, une sous-merde ou je ne sais quoi. Tu fonctionnes avec un trauma (qu'il faut par ailleurs compenser et soigner...) soit comme 90% des êtres normaux de cette planète après un pareil choc.

2 : dans un futur peut-être pas lointain, il y a fort à parier que tu seras tenté à ton tour. Le côté survivant qui parle pas trop ça attire.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Fifi
Cornu
Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 11 oct. 2021 18:37

Re: C'est tellement dur de continuer d'avancer

Message par Fifi »

Sans Prétention a écrit : mer. 27 oct. 2021 21:54 Juste deux choses :
1 : t'es pas un salaud, une sous-merde ou je ne sais quoi. Tu fonctionnes avec un trauma (qu'il faut par ailleurs compenser et soigner...) soit comme 90% des êtres normaux de cette planète après un pareil choc.
Je suis clairement traumatisé, j'en ai conscience, et une fois l'état de choc passé, ma vision des choses a changé, mes réactions aussi.
On ne sera plus comme on était avant et c'est pas plus mal.
Sans Prétention a écrit : mer. 27 oct. 2021 21:54 2 : dans un futur peut-être pas lointain, il y a fort à parier que tu seras tenté à ton tour. Le côté survivant qui parle pas trop ça attire.
héhéhéhé... j'y ai penser ... comme vengeance ... un moment "la porte n'était plus fermée" mais en fait ça m'est impossible, je tiens à rester digne, droit dans mes bottes, j'aime penser que je suis quelqu'un de fiable "qui tient debout".

Je n'ai pas besoin de me rassurer sur le fait de plaire, ça ne m'interresse pas de savoir si je plais aux autres femmes.

PS: Seuls sans les enfants, ça faisait longtemps, et ça nous fait du bien, en esperant que le retour de la routine ne me fera pas de nouveau douter, mais pour l'instant on profite.
Répondre