Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

Longue histoire en peu de temps...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Malheureusement...
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 déc. 2022 16:43

Longue histoire en peu de temps...

Message par Malheureusement... »

Bonjour Cher communauté…
Je parcours vos récits depuis la mi octobre et c’est assez troublant de voir que je me retrouve dans de nombreux cas. Ça fait un moment que je me dis qu’il faut que je vous raconte mon histoire mais cette histoire ne me semble pas finie malheureusement… Il va donc certainement y avoir des mises à jour à faire, je le regrette bien.

Je suis avec ma femme depuis 20 ans. Nous avons trois beaux enfants, une belle maison, pleins d’amis, une vie assez sympa je trouve, comme beaucoup ici à ce que j’ai pu lire. Nous nous engueulons très rarement (1 à 2 fois par an). Toutefois, le point négatif dans notre couple c’est au niveau sexuel. Très entreprenant dans ma jeunesse, elle m’avait demandé d’arrêter d’être sur son « cul » à chaque fois que nous étions au lit, qu’elle me ferait savoir lorsqu’elle en aurait des envies. J’ai réfléchi, accepté son souhait et arrêté d’être entreprenant. Bon bah, autant vous dire qu’elle n’a pas eu très envie les 17 années qui ont suivi… Soit pas très souvent chaque année. J’ai pensé aller voir ailleurs pour assouvir mes besoins laissés en bernes, mais je ne l’ai jamais fait, ne pouvant pas le faire.

Début juillet dernier, Madame se fait remplacer son stérilet, complication dans ce changement, elle doit se faire opérer, l’opération se passe mal, hémorragie interne, 1,5 litres de sang perdu, elle a failli y passer. Sauf que, surprise pour moi, à peine une semaine après cette péripétie, sa libido explose. Elle veut tout le temps, chouette ! Sauf qu’à un moment, bibi, bah il n’en peut plus, il arrive parfois fatigué du boulot, mange peut-être trop le soir, et n’a pas non plus tout le temps envie. Juillet se passe, août nous partons en vacances avec les enfants, dans sa découverte de la libido, nous profitons pour acheter des petits jouets coquins, rechouette, comme je vois qu’elle n’est pas rassasiée, je lui propose d’aller en club échangiste, pourquoi pas, c’était un fantasme et j’étais assez ouvert à la question, elle me dit non, septembre se passe, et arrive la mi octobre, le 14 pour être exacte (bah oui, je me suis aperçu en vous lisant que les cocus n’oublient pas les dates contrairement au cocufieurs), mon monde s’effondre ! En télétravail ce jour là, je décide de prendre sa tablette pour me mater un film. Je tombe sur la page de garde (avant le déblocage de la tablette) sur une notification d’un de ses anciens collègues disant « alors tu as réussi à bien dormir cette nuit ? ». Etonnant cette notification, effectivement la nuit d’avant elle avait dû faire une nuit blanche pour son boulot (véridique) mais comment ce connard était il au courant ? Sans penser un instant à ce que j’allais découvrir, je décide de regarder la discussion messenger entre nos deux compères. Au début rien, des « salut ça va », « comment se passe ton boulot »… puis je remonte très vite la discussion, sans la lire, voulant la reprendre depuis le début et non la lire à l’envers. Sauf que pas besoin de remonter très haut pour tomber sur une photo du sexe de Monsieur, puis une du sexe de ma femme, puis une vidéo de Monsieur se masturbant, la mienne faisant la même chose. Sans lire, j’ai des sueurs froides qui monte, mes mains tremblent, mon souffle se coupe, une phrase dans ma tête tourne en boucle « ce n’est pas possible, ce n’est pas possible, ce n’est pas possible », puis je remonte tout en haut de la discussion pour lire. Rien de palpitant au début, puis un (du mec) « c’était marrant ces préliminaires dans la piscine »
- Elle : oui, risqué, interdit, excitant
- Lui : tu as des remords ?
- Elle : non, absolument pas, j’ai même aimé ça
- Lui : dommage qu’on ne soit pas allé au bout
- Elle : oui, je le regrette
Heu… comment vous dire, qu’à ce moment là je deviens fou ! Je continue la discussion et constate qu’ils ont tout fait pour coucher ensemble, il y a même eu des :
- Lui : je me masturbe sous la douche en pensant à toi
- Elle : moi non, mon homme s’occupe bien de moi
- Lui : alors pourquoi vouloir baiser ensemble ?
- Elle : parce que j’en ai envie

Je repasse évidement par tous mes états, continue la discussion, m’aperçois qu’ils auraient dû coucher ensemble 19 septembre (toujours l’obsession des dates), mais que la soirée avait été annulée et que finalement la chose n’était jamais arrivée. Petit aparté, j’étais informé qu’il était venu chez moi dans ma piscine car elle m’avait demandé mon autorisation « ça te dérange qu’il vienne à la maison ? Il fait chaud, nous serons dans la piscine, mais tu as confiance en moi ? Tu sais très bien qu’il ne se passera rien, qu'il ne m’attire pas » moi (en gros con que je suis) « mais oui, j’ai toute confiance en toi » et il y a eu pour le 19 septembre « ça te dérange que j’aille chez lui ? il déménage dans un autre département, il fête son départ avec mes anciennes collègues (seul homme au milieu de plein de femmes)», moi : « tu sais bien qu’il n’y a aucun problème pour moi » et dans mon fort intérieur, je me disais « qu’elle sorte, je pourrai me regarder un film qu’elle ne veut pas voir » et je vais même vous avouer que lorsqu’elle m’a dit que c’était annulé, j’en ai même été déçu ! Putain mais que je suis con…

Bref, ne tenant plus, je la convoque dès le midi à la maison, prétextant être plus bas que terre à cause du boulot et que j’avais besoin d’elle. Le but étant de la faire revenir à la maison le plus vite possible pour discuter de ce que je venais d’apprendre. Elle arrive, veut me prendre dans ses bras, je refuse, la fait assoir et lui demande si elle n’a rien à me dire. Bien évidemment, elle ne comprend pas. Je lui dis que je sais tout, mais elle, ne voit toujours pas de quoi je tiens à lui parler. Je lui tends la tablette avec la discussion ouverte, et là elle devient toute blanche, et me dit « oui c’est vrai, nous nous sommes masturbés mutuellement mais nous n’avons jamais couché ». Je vous passe la discussion qui s’en est suivi, avec les « je regrette, je ne sais pas pourquoi j’ai fait ça, je suis heureuse que tu aies tout découvert car j’étais dans une mauvaise spirale avec lui, je t’aime, je suis désolé de t’avoir fait du mal, tu es ma priorité, je suis une salope, une moins que rien… » puis elle repart au travail, pas le choix. Discussion de nouveau le soir sur le sujet, je lui dis que lorsque je lis qu’elle n’a eu aucun remord, ça me blesse, elle me dit « oui je t’avoue, je n’en ai eu aucun », nous finissons par mettre ça sur le dos de son nouveau stérilet, nous ne dormons pas ensemble, nous sommes fâchés, obtient enfin à 4h du matin qu’elle blackliste le type, je lui dis que je la pardonnais, mais qu’il fallait me donner un peu de temps pour accuser le coup. Vu l’état dans lequel j’étais, j’ai tout de suite compris que j’étais fou d’elle, et que je ne pouvais pas me séparer d’elle.

Le lendemain, un samedi, elle travaille, puis rentre le soir et me dis qu’elle a besoin de prendre un bain pour se détendre, entre le travail et moi, elle en a besoin. Pas de soucis, je gère les enfants, même si je n’ai qu’une envie, c’est qu’on se retrouve tous les deux pour continuer à discuter de la situation. Pour info, elle pas du tout, en mode autruche. Elle laisse son portable dans la cuisine et comme tout cocu qui se respecte, je le prends afin de fouiller dedans.
Au début rien, je passe les sms, wathsapp, ses mails, rien… Puis je m’aperçois qu’elle à 2 mails sur gmail en attente. Je trouve cela étonnant car elle n’a pas d’adresse gmail. J’ouvre donc cette boîte mail et tombe sur son mail intitulé « petitefolie » et je vois une discussion avec un type que je pense avoir le pseudo gleeden. Là je dois en faire sourire certains, bah oui je ne connaissais pas et je pensais que c’était un pseudo. L’échange en question, rien de bien probant, mais ça me titille tout de même surtout son pseudo « petitefolie ». Je poursuis mes investigations, et regarde les sites internet qu’elle a consulté dernièrement. Facile, ma femme étant une burne avec tout ça, ne ferme aucun onglet. Et là j’en vois un qui s’intitule « Gleeden » et me dis, « mais c’est qui ce type ???? ». Mesdames, Messieurs, énorme douche froide pour moi… Je m’aperçois que ce Gleeden est un site de rencontre spécialisé dans l’adultère !!! Mon cœur s’écrase contre le sol ! je vois une multitude de conversation et m’intéresse qu’aux trois dernières (ne pouvant en lire plus). Vous aurez tous compris ce que je venais de découvrir. Ma femme depuis le mois d’août, après nos vacances (selon ses dires) s’était volontairement inscrite sur un site de rencontre ayant pour but de tromper son conjoint(e). Horreur ! et là je comprends, qu’il y a eu rencontre ! Envie de vomir… Je range sagement son portable, fini de faire manger les enfants, attend qu’elle revienne dans le séjour, fais monter les enfants pour regarder la télé afin de les éloigner et là (avec mon plus grand regret, car je suis allé beaucoup trop vite à mon goût, j’aurai dû investiguer plus et prendre mon temps pour avoir toutes les informations qu’il me manque à ce jour, mais je crois comme tout cocu, nous essayons d’aborder la discussion immédiatement), je lui demande si « petitefolie » a bien pu se détendre dans son bain. Je pense que tous les cocus reverront le regard de leur cocufieur lorsque ce dernier a compris que nous avons tout compris (enfin qu’on était cocu). Evidement je veux la quitter, elle me retient, m’explique qu’il est vrai qu’elle a couché avec deux hommes mariés, une fois à l’hôtel, une fois chez le type, mais comme dans toute discussion avec les cocufieurs, ne sait plus quand c’était et qu’elle ne marquait pas d’une croix rouge dans le calendrier les dates auxquelles elle m’avait fait cocu. J’ai appris plus tard en recoupant les informations que j’arrivais à obtenir, que l’une d’entre elle c’était justement la veille de ma première découverte (le 13 octobre pour ceux qui suivent). Elle avait fait une nuit blanche (nuit du 12 au 13), mais devait sortir chez une collègue ce soir là, s’était reposée dans la journée et donc en forme pour y aller. Naze en conduite, je lui ai même expliqué comment y aller ou plutôt comment retrouver le type qui allait la sauter. Mais qu’est-ce que je suis con !!!! Bref, je vous passe l’enguelade qui s’en est suivi, la présence d’aucun remord chez elle, moi effondré, pleurant toutes les larmes de mon corps, elle aucune, me disant que ça la touchait mais que depuis le décès de son père, elle n’exprimait plus ses émotions. Devant autant de maitrise de soi, ne montrant aucun signe de tristesse envers moi, je me suis dit que je vivais avec un monstre et que moi finalement me révélant faible, je n’arrivais pas à la quitter.

Le lendemain elle m’indique avoir supprimé son compte sur gleeden, je m’y suis inscrit, et effectivement le pseudo n’apparaissait plus (au passage ce site est à vomir, tant de femmes mariés qui sont prêtes à tromper leur mari et j’imagine de même dans l’autre sens) puis se passe 2 semaines dont une de vacances avec les enfants qu’on arrive à refourguer à mes parents pour partir en week-end en amoureux afin de commencer à reconstruire notre couple. Le week-end est au top, on se retrouve, faisons l’amour, partageons nos envies, chouette, ça va dans le bon sens !!!!
Sauf que le lundi matin, contre toute attente et parce qu’elle ne le fait jamais, ma femme décide de s’épiler de nouveau les jambes (elle l’avait fait le vendredi avant que nous partions en week-end). Comme tout cocu qui se respecte, la peur m’envahi de nouveau, et je décide de me positionner le midi à l’adresse de deux hôtels (cote à cote) trouvé dans son GPS (bah oui, j’ai regardé l’historique, je passais mon temps à fouiller partout). Et je fais le guet. Tout d’un coup, je vois une voiture ressemblant à celle de ma femme arriver à hauteur de ces hôtels, un homme conduit et une femme dont les traits ressemblent à la mienne est sur le siège passager. Réflexe, je me couche dans ma voiture pour me cacher. Pourquoi ? J’en sais rien, un réflexe à la con. Sauf que je ne suis pas certain d’avoir reconnu ma femme, ne comprends pas pourquoi cet homme conduirait la voiture de ma femme, je me décide quelques minutes plus tard, de prendre mes coucougnettes à deux mains et d’aller voir cette fameuse voiture sur le parking de l’hôtel. Pas la sienne. Ouffff de soulagement ! Mais le doute reste présent. Je me dis que je ne perds rien à rester sur ce parking afin de regarder qui revient à cette voiture. Elle est arrivée à 12h10, si ce sont des clients normaux, ils vont bien aller manger à un moment. Si c’est ma femme et l’un de ses amants, je serai fixé avant 14h.
Vous savez déjà tous ce qui va suivre : 13h45, ma femme sort de l’hôtel avec son amant. Vous connaissez tous la sensation que nous avons à ce moment là. Je ne trouve pas le courage de l’aborder, me barre en catastrophe et attends le soir pour en discuter avec elle. Evidemment, lorsqu’on lui demande si elle l’a revu, elle s’énerve, me dit que je suis parano, qu’il faut que je me fasse soigner, qu’on commençait à reconstruire quelque chose ensemble et que je foutais tout en l’air. Lorsque je lui ai expliqué, dans un calme incroyable, que j’étais ce midi là sur le parking de l’hôtel, là encore j’ai revu le même regard, que j’avais eu déjà 2 fois au part avant. Soit disant, le climat étant anxiogène entre nous, que lorsque le type lui a proposé le matin même de coucher avec elle le midi, qu’elle lui a dit oui, sans trop savoir pourquoi. Mon cul oui ! je ne la crois absolument pas ! C’était prévu depuis un moment, et je pense même qu’elle m’avait trompé de nouveau le vendredi départ de nos vacances. Impossible à prouver, donc ce n’est pas vrai. Bref, elle me dit qu’elle regrette et tout le toutime, lui avoir dit que c’était fini entre eux, mais que ce type qu’elle ne connait que depuis 1 mois ou 2 est devenu un bon ami, n’a pas de confident, aime les échanges verbaux avec lui et qu’il est donc hors de question qu’elle arrête de parler avec lui. 20 ans de vie commune, une femme qui m’aime (et ça j’en suis certain) mais est incapable de couper les ponts avec le mal en personne, je n’arrive pas à comprendre… Par contre, je peux me rassurer, elle ne couchera plus avec lui, je vous rappelle que je suis SA priorité. Pour info, ma femme a un caractère de merde question obligations. Si on lui oblige un truc, elle refuse, fera éventuellement l’inverse, bref, elle a un caractère de merde à ce sujet. Elle me prévient aimablement qu’elle va revoir le type en tout bien tout honneur au restaurant pour discuter de sa situation, notre situation. Evidemment, je me mets dans tous mes états, elle a ses règles, elle ne peut donc pas coucher avec lui. Je me dis que c’est peut-être une solution et lui demande de lui demander s’il pensait normal que je veuille qu’ils arrêtent de se voir, si mon état dépressif est normal… Lui, lui a dit, que c’était à elle de décider (bah tient), que je n’avais pas à lui dicter sa vie (évidemment, il veut la baiser).

De mon côté, je ne la quitte toujours pas… Sexuellement, calme plat. On est passé d’une nymphomane à une none, nous entamons une guerre froide, qui nous fatigue tous les deux. Je dors entre 2h à 4h par nuit, passe mon temps à pleurer, ne mange pas, perd 10 kg en 3 semaines (j’ai avec toutes ces années, pris du poids, la situation d’aujourd’hui m’a ouvert les yeux là-dessus, c’est déjà ça de pris).

Niveau boulot, c’est compliqué, je préviens mon employeur afin de ne pas me faire virer. Et dans notre objectif de reconquête, nous discutons de beaucoup de choses, sauf de ça. A si à un moment j’ai eu le droit 6 jours après l’avoir vu sortir de l’hôtel avec son amant, « mais t’es toujours là-dessus ? C’est déjà loin pour moi »…. Et dans les discussions, elle me parle beaucoup de ses formations pro annulées sauf d’une, un vendredi, mais ne sais pas si cela sera toute la journée ou que l’après-midi. Ne connais pas le lieu, et me parle d’une de ses collègues qui ne va pas bien et ne veut pas manger avec eux… Sixième sens activé ! Le seul portable auquel j’ai accès c’est son pro et dans le sujet qui me motive, c’est celui qui m’intéresse. Je regarde donc son emploi du temps et constate que ce fameux vendredi elle est en RTT ! Formation ? heu… non ! déformation de la partie du milieu du corps, à mon sens. Comment faire ? Je ne peux la suivre toute la journée, j’ai un boulot, ne peux pas me permettre de le perdre, surtout si nous nous séparons. Et entre nous suivre quelqu’un c’est un vrai métier, je risque de ne pas y arriver. Lui en parler, jouer franc jeu avec elle ? Inutile à mon sens, tant qu’on ne met pas le nez du cocufieur dans sa propre merde, il va nier jusqu’au bout. Après réflexion, une seule solution, la faire suivre par un pro. J’appelle donc un détective privé qui me propose de mettre en place une filature. Mon objectif ? Empêcher ma femme de me cocufier de nouveau, choper le type marié et le menacer de tout balancer à sa femme. Le vendredi arrive, elle déjeune avec lui, le détective m’informe minute par minute de l’évolution de ses déplacements et elle finit avec son amant dans un club échangiste... Après explications, ce type de club entre 14h et 18h sont des lieux où les gens pratiquant l’adultère se retrouvent. En effet, bien moins cher qu’un hôtel (25 euros l’entrée), balnéothérapie à disposition, pièce discrète pour baiser et surtout qui irait vous chercher dans un endroit pareil ? Bah… moi…. Je rentre dans le club, m’explique avec le patron qui comprend la situation et qui va trouver ma femme dans le jacuzzi pour lui demander d’aller retrouver son mari aimant à la sortie du club et à l’amant de venir s’expliquer avec moi. Ma femme sort en pleure, je lui demande d’aller dans la voiture, elle me supplie de partir, je lui dis non que j’attends son amant. J’attends… Le mec ne sort pas. Je vais trouver de nouveau le patron et lui demande une nouvelle fois de demander au type de sortir, qu’il avait bien les coucougnettes pour baiser ma femme, qu’il devrait bien en avoir aussi pour venir s’expliquer avec moi. Je le rassure, sans aucune violence de ma part. Je cherche juste à comprendre. Le type fini par sortir du club, j’essaie de lui faire peur en lui indiquant que j’allais bientôt avoir son adresse (je l’ai eu, son nom, su numéro de téléphone et le fait qu’il n’est pas marié…), il m’explique avoir rencontrer ma femme fin août débit septembre (elle début octobre), la voir tous les 15 j environ, qu’elle fait ça car a besoin d’excitation dans sa vie, qu’il n’est pas amoureux d’elle mais y est tout de même attaché puis retourne dans le club, car faut pas oublier qu’il a payé 25 euros afin d’utiliser la balnéo… Je retrouve ma femme, la ramène à sa voiture laissée ailleurs, le soir je tente de la quitter de nouveau, elle me retient de nouveau… Elle de son côté reste bloqué sur le fait que je l’ai fait suivre, mais pas sur le fait qu’elle m’a trompé ou a cherché à me tromper de nouveau. Nouvelle guerre froide entre nous, je vais voir un médecin pour dormir (rendez-vous qu’elle m’a pris), il me prescrit des somnifères. Avec le sommeil, ça va un peu mieux. Elle ressort il y a une semaine avec ses ex collègue (elle changeait de boulot) je pense qu’elle a mangé avec elles mais qu’à 22h elle est allée retrouver de nouveau son amant. Je lui en ai parlé ce week-end, évidement sans preuves tangible c’est faux, mais moi je suis certain que c’est vrai car suite à la lecture de sa part (je n’ai pas pris son portable) d’un message d’une de ses collègues qu’elle trouvait rigolo, message disant « qu’à minuit elles étaient parties de boîte comme cendrillon » (ma femme était soit disant avec elles jusqu’à minuit) qui après le malaise mis en place s’est changé par « a minuit nous sommes allées en boîte comme cendrillon », elle me prend pour un con… Nous savons tous que cendrillon quitte la soirée à minuit et non va en soirée à minuit. De plus, j’ai regardé son GPS, tout était effacé, étonnant… Donc ce week-end, ayant repris un peu mes esprits, j’ai exigé de sa part qu’elle blackliste son amant. Evidemment c’est parti en vrille entre elle et moi, que je voulais contrôler sa vie, ses sorties… Qu’elle le faisait parce qu’elle m’aimait, mais ne savait pas si notre couple tiendrait longtemps comme ça. Moi de mon côté je lui ai expliqué que je lui avais donné une chance d’entretenir une relation amicale avec lui mais que lorsque je la retrouve en club échangiste, je ne pouvais plus la laisser avoir des contacts avec lui. Elle a fini par le faire, on sait tous qu’elle peut annuler l’opération lorsqu’elle est à son travail et remettre l’interdiction au moment de rentrer à la maison. Elle m’a dit que nous repartions dans le bon sens mais qu’avec mes derniers esclandres, on reculait 10000 fois en arrière, que « tu vois mon cul, tu n’es pas prêt de le revoir », entre nous, 17 ans sans vraiment beaucoup le faire, pour sauver mon couple ça ne me fait pas peur ! Et contre toute attente, le lendemain soir elle est venue vers moi pour coucher avec moi… Faible comme je suis, amoureux d'elle et heureux de ce revirement de situation, évidement j'ai couché avec elle. ça c’était hier.

Je suis comme beaucoup, complétement perdu. Pourquoi je n’arrive pas à la quitter ? Pourquoi suis-je si amoureux d’elle ? Que faut-il qu'elle me fasse encore pour que j'arrive enfin à la quitte ? Que lui ai-je fais pour qu’elle me fasse supporter ça ? Pourquoi ne me quitte t elle pas ? Dois continuer à supporter cela ? Dois-je accepter son amant pour vivre une vie heureuse avec elle ? (heu… pas possible que la mienne soit heureuse entre nous, mais j'y ai pensé) Va-t-il se lasser et passer à autre chose et donc par la force des choses, pour elle, ça va s’arrêter ? Car entre nous, après vous avoir lu, je suis certain à 99 % que ce n’est pas fini et je me demande si elle ne cherche pas à m’endormir pour mieux me tromper avec ce type qui soit disant n’est pas son idéal d’homme car célibataire sans enfants de 49 ans, donc aime sa vie de célibataire , adore les match de foot (pas elle, ni moi), ne veut pas d’une relation, elle ne l’aime pas, lui non plus.

Je suis persuadé d’une chose. Ma femme m’aime vraiment. Là dessus, j'en suis certain, elle ne me ment pas en me le disant. Mais malheureusement pas comme je le souhaiterais. Je pense qu’elle a complétement banalisé le sexe et que pour elle, ce n’est pas si grave que ça. Je pense même que si j'allais voir ailleurs, ça ne serait pas si grave que ça du moment que je rentre à la maison, que je n'aime pas ma maîtresse et que nous continuons à coucher ensemble. Je pense que son amant est à ses yeux son partenaire de tennis sauf qu’ils ne font pas de tennis ensemble…

Merci de m’avoir lu, c’était long ! Et malheureux de faire partir de votre club !
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Asturias »

Salut, et désolé de te retrouver ici. On est tous passés par là, à des degrés parfois différents.
En ce qui te concerne, je n'ai qu'un seul mot : FUIS !!!
Que tu envisages de reconstruire ou que tu veuilles l'éjecter de ta vie, tu dois d'abord la quitter. Il faut marquer le coup, acter qu'elle a plus que dépassé tes limites et qu'en ce qui te concerne, ce n'est pas tolérable.
Pour le moment elle fait comme toutes les cocufieuses prises la main dans le sac : elle continue, cache, et teste tes limites. Vois ça comme le comportement d'un enfant de 5 ans, rien de plus. Si tu la laisses faire elle n'a aucune raison de ne pas continuer à te marcher dessus, tu dois la punir pour ce qu'elle a fait, littéralement. Et ton seul levier c'est de la quitter.
Cela provoquera peut-être une épiphanie pour elle (ce que je te souhaite) et peut-être entreprendra-t'elle de se soigner (elle est clairement malade).
Peut-être — comme hélàs certaines cf — que cela n'aura pas l'effet escompté : et dans ce cas, tu te seras sauvé la vie en t'éloignant d'une dangereuse psychopathe.

Courage,

A.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Auteur du sujet
Malheureusement...
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 déc. 2022 16:43

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Malheureusement... »

Bonsoir Asturias
Oui j'y ai pensé et y pense toujours. Je me suis fixé après les fêtes de Noël pour prendre ma décision. Je tiens à préserver mes enfants jusque là et peut-être continuer à souffrir en silence.
Mais c'est difficile car elle représente pour moi ma meilleure amie, mon âme soeur, mon amour... Puis il y a tout ce que nous avons construit en 20 ans, nos 3 enfants... Comme tu le dis, ma seule crainte c'est qu'elle envoie tout valser d'un revers de la main. Elle continue, je me diq qu'elle en est capable et pour le moment ce n'est pas ma volonté. Elle m'a proposé plusieurs fois de fairz une pause, je l'ai enfin accepté le we dernier mais c'est elle qui est revenue vers moi contre toute attente. Faut que je travaille sur moi-même. Déjà je dors mieux, j'ai le cerveau qui fonctionne mieux
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3932
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Sans Prétention »

Bonsoir Malheureusement.

Un cas d'école...

Juste ton témoignage, je remplis tous mes adultèmes avec.
Edit : d'aileurs je l'ai fait, tes notifications doivent s'affoler. :deal:


Je ne pense pas que ça ait commencé avec le stérilet.
Et ça remonte à quand le décès de son père ?

Et on sait à peu près la suite. Ça va chauffer parce que si tu tires le fil, tu vas voir qu'il y en a encore sous le capot.
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 18:37 ma seule crainte c'est qu'elle envoie tout valser d'un revers de la main. Elle continue, je me diq qu'elle en est capable et pour le moment ce n'est pas ma volonté. Elle m'a proposé plusieurs fois de fairz une pause, je l'ai enfin accepté le we dernier mais c'est elle qui est revenue vers moi contre toute attente.
Manipulatrice x 10 000.

C'est quoi son passif (de merde) à Madame "on ne me dicte pas ma conduite" ????
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Je suis comme beaucoup, complétement perdu.
Normal.
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Pourquoi je n’arrive pas à la quitter ?
Dépendance affective : ton circuit de la récompense envisage la perte comme étant plus douloureuse que la libération.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Pourquoi suis-je si amoureux d’elle ?
Tu n'es pas amoureux d'elle, tu es amoureux de l'image qu'elle a fabriqué (et que tu l'as aidée à fabriquer) de toutes pièces.
Sinon, tu peux être amoureux d'une libertine.
Mais je crois pas que c'est cette personne là que tu as choisie il y a 20 et quelques années.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Que faut-il qu'elle me fasse encore pour que j'arrive enfin à la quitte ?
Ca peut aller loin.
Emboitement de névroses : vous avez besoin l'un de l'autre pour "survivre".
Jusqu'à la destruction.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Que lui ai-je fais pour qu’elle me fasse supporter ça ?
Tu as fait tout ce qu'il fallait : être avenant, constructeur, droit dans tes bottes. Et surtout : amoureux.
Bref, t'as fait le taf du type bien.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Pourquoi ne me quitte t elle pas ?
Parce que vous êtes un couple d'opposés emboités : c'est toi qui la canalise, la rend heureuse et elle le sait.
Par contre, vous n'avez pas la même définition du mot "amour".
Radicalement pas.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Dois continuer à supporter cela ?
Non.
Par amour de toi-même.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Dois-je accepter son amant pour vivre une vie heureuse avec elle ?
Toi qui vois. Mais c'est pas un amant que tu dois accepter.
C'est une psychose. Il peut avoir la forme d'un ou plusieurs amants.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Va-t-il se lasser et passer à autre chose et donc par la force des choses, pour elle, ça va s’arrêter ?
Pourquoi "il" ?
C'est elle qui se lassera... jusqu'au prochain.
Sa vie est construite dans la lassitude.
Elle EST lassitude.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Car entre nous, après vous avoir lu, je suis certain à 99 % que ce n’est pas fini et je me demande si elle ne cherche pas à m’endormir pour mieux me tromper avec ce type qui soit disant n’est pas son idéal d’homme car célibataire sans enfants de 49 ans, donc aime sa vie de célibataire , adore les match de foot (pas elle, ni moi), ne veut pas d’une relation, elle ne l’aime pas, lui non plus.
C'est l'homme de la situation. Il coche toutes les cases pour une aventure sans lendemain qui dure.
Un plan Q quoi.
T'as pas assez regardé dans Gleeden.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Je suis persuadé d’une chose. Ma femme m’aime vraiment. Là dessus, j'en suis certain, elle ne me ment pas en me le disant. Mais malheureusement pas comme je le souhaiterais.
Voilà. T'as tout compris.
A d'autres, il faut 6 pages de post.

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Je pense qu’elle a complétement banalisé le sexe et que pour elle, ce n’est pas si grave que ça. Je pense même que si j'allais voir ailleurs, ça ne serait pas si grave que ça du moment que je rentre à la maison, que je n'aime pas ma maîtresse et que nous continuons à coucher ensemble. Je pense que son amant est à ses yeux son partenaire de tennis sauf qu’ils ne font pas de tennis ensemble…
Même pas certain. :bonk:
Tu lui enlèverais ce sentiment de toute puissance et de contrôle sur ta vie si tu te permettais d'aller voir ailleurs. :oops:
Donc à voir.

Que dire de plus ?

Protège-toi. Protège-toi. Protège-toi.
Entraîne-toi pour la dépendance affective : serais-tu tombé amoureux d'une telle femme si tu avais su ? Non ? Alors tu ne l'aimes pas elle, mais l'image fausse qu'elle a construit pour le social. C'est ton objectif du moment.

Pour arriver à ce but :
Asturias a écrit : lun. 5 déc. 2022 18:23 En ce qui te concerne, je n'ai qu'un seul mot : FUIS !!!
:jap:

Putain de courage à toi.
:A+
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 466
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Help120222 »

Bonsoir Malheureusement,

Désolée de te savoir des nôtres.
Je comprends ton désarroi et combien c'est difficile de faire un choix après 20 ans de vie commune, d'avoir construit une belle vie et que tout s'écroule comme un château de sable pour du sexe.
Si vous voulez continuer ensemble, une thérapie va être obligatoire pour déjà que Madame calme ses pulsions et pour que votre couple retrouve un peu d'apaisement et de sérénité.
En tant que femme, je ne comprends pas son comportement sauf si elle est nymphomane ? Auquel cas, thérapie.
Je n'ai pas encore assez de recul. Je suis en plein dedans.
Ça va secouer, crois moi. Personne ne sort indemne de l'adultère. Ça te laisse un goût amer.
Mes petits camarades qui sont plus experts vont essayer de t'aider.

Tu trouveras ici du réconfort, du soutien et beaucoup de compassion.
Je tenais à t'envoyer un peu de force

Courage à toi.
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Auteur du sujet
Malheureusement...
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 déc. 2022 16:43

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Malheureusement... »

@ sans prétention : il y a 3 ans maintenant. Oui j'y ai pensé aussi, à ce qu'elle me dit, non rien avant. Mais vous me direz "comment la croire"?
Avant le stérilet, pas de grosses envies de son côté, après oui. Donc j'imagine que ça concorde. Après rien de sûr bien évidemment. Je pense que je ne le serais jamais.
J'ai tout de même retracé sa discussion messenger de ma première découverte (ça j'ai pu le faire), rien avant juillet. Le type y fait bien mention d'une discussion avec un gars sur Paris via snapchat, mais soit disant pas vrai. Entre nous je n'y crois pas du tout. Je me suis dit que tout partait de là et ça remonte au mois de juin pour moi. Mais rien de certain, juste des supposition. Moi je me suis imaginé que le point de départ était là. La folie d'un soir, la boisson aidant, 20 ans de vie commune, un mec qui la drague, l'embrasse, elle finalement ne repousse pas et couche avec. Puis après réflexion, c'était sympa, excitant, agréable, bon, défendu... Pas vu, pas prise, on lui fait pas mal, on recommence. Et le changement de stérilet y a aidé grandement.

@help : je ne comprends pas non plus. Y a pas besoin d'être une femme pour ne pas comprendre. Pour moi je suis en face de sexe sans amour, et ça me fait mal de savoir qu'elle n'arrive pas à arrêter. Oui elle a besoin de consulter, j'en suis convaincu, elle non... C'est moi qui aurait besoin de consulter vu mon état dépressif. En réalité je vais beaucoup mieux depuis que je dors, j'ai les idées plus claires. Je pleure cependant car j'entrevois l'issue de notre vie de couple et ça me fait mal de me dire que j'ai tout perdu apres 20 ans, pour une histoire de sexe sans amour. De me dire que je n'arrive pas à la raisonner, de n'avoir aucune emprise sur elle. Je m'estime pas vraiment malade.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 466
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Help120222 »

Coucou Malheureusement.

Tu verras que les défaillants ont toujours du mal à accepter les soins. Non, tu n'es pas malade.

Pleure ami d'infortune, ça fait du bien, ça soulage.
On est là.
:A+
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Asturias »

100% d'accord avec SP qui a tout brossé avec brio !
Je pense qu’elle a complétement banalisé le sexe et que pour elle, ce n’est pas si grave que ça. Je pense même que si j'allais voir ailleurs, ça ne serait pas si grave que ça du moment que je rentre à la maison, que je n'aime pas ma maîtresse et que nous continuons à coucher ensemble. J
Malheureusement, ta femme ne banalise pas du tout le sexe, elle banalise le non respect de la parole donnée. Elle banalise son manque de respect pour toi et va continuer à te piétiner jusqu'au stade ultime que tu attends, comme le dit SP : ta destruction. Une preuve que ce n'est pas "le sexe" qu'elle banalise : si comme d'autres l'ont fait ici, tu te mettais à voir d'autres nanas, elle serait furieuse. Pourquoi ? Parce que si elle ne voulait pas te contrôler, elle serait déjà partie.

Ce n'est ni une candidate à la réconciliation, ni une candidate à une vie de couple tout court, à l'instant où tu nous en parles, ta femme est hautement toxique et tu vas te détruire à chercher à la retenir, à chercher à obtenir des réponses qui n'existent que dans son logiciel — totalement buggué — à elle.
La dépendance affective est bien là, je la reconnais, j'ai eu exactement la même. Avec le recul mon seul regret c'est de ne pas avoir eu un ami qui m'ait dit "barre-toi tout de suite". J'ai mis un mois pour le faire et ça m'a valu quelques séquelles.

Tu as besoin de réfléchir calmement et pour le moment elle t'intoxique. Ne la laisse pas revenir. Laisse toi de l'oxygène, c'est fou comme les réactions et les pensées peuvent se rationnaliser, quand on n'est plus embrouillé par des perverses.

Tu dois reprendre la main, ne la laisse pas te détruire comme sa femme a fini par détruire ce pauvre Emorej. Personne ne mérite ça. Fais-le pour toi !
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Auteur du sujet
Malheureusement...
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 déc. 2022 16:43

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Malheureusement... »

Ce qui est difficile de se dire, c'est que je suis prêt à pardonner, tout pardonner. La seule chose que je veux, c'est reprendre notre vie sans tromperie.
Franchement ma femme est chouette (avant ça), personne n'imaginerait ça d'elle. Là j'ai la sensation de vivre avec quelqu'un d'autre. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi, pour moi, pour la vie que nous avons construit, pour nos enfants, nos projets futurs, parce qu'elle m'aime tout de même, elle ne s'arrête pas.

Je découvre ses adultères au fur et à mesure et bizarrement ça me fait de moins en moins mal. Comme dit plus haut, j'entrevois l'issue fatale. Je ne la souhaite pas, mais aujourd'hui, avec les idees plus claire je me demande comment lui faire de nouveau confiance ? Même si elle ne fait rien et qu'elle sort simplement avec ses amies, comment lui faire confiance ? Comment penser qu'elle n'est pas en réalité entrain de me tromper ? Elle est passée maître dans l'art du mensonge. Même si au final elle est nule car je decouvre le truc très vite. Par contre je pense qu'elle devient de plus en plus professionnelle dans la matière. C'est un peu comme en planche à voile, plus tu tombes, plus tu apprends à ne plus tomber. Du coup, je me dis est-ce que je vais réussir à vivre avec ça ? Je n'en suis pas certain.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Malheureusement...
Cornu
Cornu
Messages : 11
Enregistré le : lun. 5 déc. 2022 16:43

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Malheureusement... »

Sans Prétention a écrit : lun. 5 déc. 2022 19:01 .
Edit : d'aileurs je l'ai fait, tes notifications doivent s'affoler. :deal:

Oui effectivement... Cas d'école malgré moi ^^
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Asturias »

Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 20:35 Ce qui est difficile de se dire, c'est que je suis prêt à pardonner, tout pardonner. La seule chose que je veux, c'est reprendre notre vie sans tromperie.
Ta vie sans tromperie n'existe plus. Oui, ça fait mal, mais ta femme n'est pas devenue subitement comme ça : sa psychologie est le fruit de quelque chose qui a muri pendant très très longtemps. Comme l'a dit SP, tu es tombé amoureux de quelqu'un d'autre. Tu as roulé pendant des années dans une voiture qui sous la carrosserie avait des centaines de vices cachés. Pendant toutes ces années c'était super, et tu aimerais que ça redevienne comme avant. Mais ta voiture roulait par habitude, toutes les pièces étaient flinguées. A cause de ça tu viens de te prendre un mur. Ta voiture d'avant, c'est fini !
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 20:35 Franchement ma femme est chouette (avant ça), personne n'imaginerait ça d'elle. Là j'ai la sensation de vivre avec quelqu'un d'autre. Je n'arrive pas à comprendre pourquoi, pour moi, pour la vie que nous avons construit, pour nos enfants, nos projets futurs, parce qu'elle m'aime tout de même, elle ne s'arrête pas.
Tu as la sensation de vivre avec quelqu'un d'autre, mais elle a fait tomber le masque, ce n'est PAS une chouette personne et tu le sais. Pourquoi elle a fait ça ? Pour elle. Parce qu'elle est probablement bourrée de failles narcissiques, parce qu'elle a probablement besoin de validation. Sa famille doit être bien déviante aussi, à n'en pas douter.
Encore une fois : tu penses qu'elle t'aime, et elle le pense aussi. La question qu'il faut se poser c'est : "donnez-vous le même sens au mot aimer ?"
Si pour toi, aimer c'est être fidèle et aimant quelles que soient les épreuves de la vie, tandis que pour elle aimer c'est te prendre pour un idiot et aller se faire attraper par le premier vieux garçon venu dans des endroits sordides, tu as quoi comme option ? L'aider à changer ? Oui, encore faut-il qu'elle le veuille, et ce n'est clairement pas le cas d'après ce que tu dis...
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 20:35 Je découvre ses adultères au fur et à mesure et bizarrement ça me fait de moins en moins mal.
Tu es juste engourdi, comme quand tu tiens de la glace dans la main. Au début c'est désagréable puis un peu douloureux, et au bout de quelques minutes, tu ne sens plus rien. Mais ça ne veut pas dire que tu ne vas pas souffrir.
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 20:35 Comme dit plus haut, j'entrevois l'issue fatale. Je ne la souhaite pas, mais aujourd'hui, avec les idees plus claire je me demande comment lui faire de nouveau confiance ? Même si elle ne fait rien et qu'elle sort simplement avec ses amies, comment lui faire confiance ? Comment penser qu'elle n'est pas en réalité entrain de me tromper ?
Tu ne peux pas lui refaire confiance, et tu ne le DOIS pas. Pas tant qu'elle n'a pas suivi une thérapie et médité sur son comportement en profondeur.
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 20:35coup, je me dis est-ce que je vais réussir à vivre avec ça ? Je n'en suis pas certain.
En fait ça dépend : tu aimes souffrir ?
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 201
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Asturias »

Juste quelques précisions
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Bref, elle me dit qu’elle regrette et tout le toutime, lui avoir dit que c’était fini entre eux
Regretter ce n'est pas suffisant. Il faut du remord… Pas l'air d'être dans son logiciel !
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 Ce type qu’elle ne connait que depuis 1 mois ou 2 est devenu un bon ami, n’a pas de confident, aime les échanges verbaux avec lui et qu’il est donc hors de question qu’elle arrête de parler avec lui.
C'est elle qui fixe les règles. Malgré ce qu'elle a fait, elle s'imagine qu'elle a encore les cartes en main. La mienne m'a fait exactement pareil "tu ne peux pas m'empêcher de le voir en tant qu'ami" qu'elle m'avait dit, à l'époque. Spoiler : non seulement tu peux, mais tu dois !
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 20 ans de vie commune, une femme qui m’aime (et ça j’en suis certain) mais est incapable de couper les ponts avec le mal en personne, je n’arrive pas à comprendre…
Ce que tu ne comprends pas, c'est que tu te trompes d'ennemi. Mais on l'a tous fait, personne ne peut t'en vouloir pour ça. Réalise juste qu'à cette heure, le mal en personne, c'est elle...

En fait, à mon sens tu te fais une fausse image de ta femme ET de ce qu'a été votre couple. Ta femme n'a jamais fait de toi son amant. Tu as rêvé des années de tenir ce rôle, mais elle ne te l'a jamais accordé.
Il faut que tu cesses d'écouter ses paroles et que tu prennes en compte ses actes.
Au début elle te trompe. Avec un mec à qui elle dit ne pas avoir de remord. Est ce que c'est le comportement d'une personne qui aime son homme ?
Tu le découvres. Elle continue, et pire se fait amener en club echangiste par ce mec là (le truc que toi tu lui proposais mais qu'elle ne voulait pas faire avec toi..tu n'as jamais été son amant à cette femme là).
Alors moi je me dis : quand une personne aime une autre personne, et la voit tomber en dépression après une tromperie, on continue à aimer la personne lorsqu'apres ça on amène son amant en club ?
Ta femme te ment lorsqu'elle te dit qu'elle t'aime. Et tu te ments à toi même en la croyant. Elle t'aime comme pere de famille mais pas comme son homme et encore moins comme son amant ("tu ne verras plus mon cul" c'est pas un truc qu'on dit à quelqu'un qu'on voit comme son amant). Sexuellement elle te voit comme un mendiant et te traite comme tel, elle ne te respecte pas. Elle a compris depuis des années qu'elle te tient par le sexe, c'est sa façon d'exercer du pouvoir sur toi. Et quand il s'agit d'aimer ça, elle le fait avec un amant.

Donc de deux choses l'une.
Ou bien tu prends la situation en main maintenant. Tu quittes cette femme qui ne te voit pas comme son homme, et tu fais l'upgrade de ta vie en prenant une femme qui t'aimera non seulement comme père mais aussi comme homme et amant, parce que c'est ce que tu es !
Ou bien tu tournes autour du pot et tu restes avec elle, convaincu de ne pas retrouver une belle personne ensuite. Et à 70 ans tu auras le regret de ta vie de ne jamais avoir été l'homme et l'amant d'une femme.

Voilà la ligne que tu dois apprendre et faire tienne : "chérie. J'ai beaucoup réfléchi. Et désormais je vais faire passer mon respect au sommet de la pile, tu l'as trop piétiné et désormais je veux être l'homme de la femme qui partage ma vie. Ton cul, garde le, je n'en veux plus. Tu es désormais libre de te taper tous les mecs que tu veux et de faire de ton amant ton ami si tu le souhaites, mais pas en tant que ma femme. Je consulte un avocat dès demain pour divorcer, j'aimerais que l'on fasse ça à l'amiable pour nos enfants et que nous ayons à l'avenir une relation apaisée."

Paradoxalement. C'est lorsque tu vas prendre les choses en main que tu vas redevenir intéressant aux yeux de madame (ou pas, mais ça n'a plus d'importance, elle t'a déjà trop manqué de respect pour que ce soit reconstructible à nouveau). Ne lâche pas.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3932
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Sans Prétention »

100% aligné avec Asturias. :super:
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 21:24
Sans Prétention a écrit : lun. 5 déc. 2022 19:01 .
Edit : d'aileurs je l'ai fait, tes notifications doivent s'affoler. :deal:

Oui effectivement... Cas d'école malgré moi ^^
Je t'ai mis dans quasi tous les thèmes. Visiblement même en lisant ça ne te suffit pas :doute:

On reprend la base : "oublie" ses écarts (de jambes) 5 minutes :fou: et essaye de nous renseigner si tu peux...

1) Ça fait longtemps qu'elle te parle comme ça ? :beurk:

2) Sinon c'est quoi son passif à madame "personnenemedictemaconduite"? :bonk:



Pour mémoire :
Malheureusement... a écrit : lun. 5 déc. 2022 17:09 comme je vois qu’elle n’est pas rassasiée, je lui propose d’aller en club échangiste, pourquoi pas, c’était un fantasme et j’étais assez ouvert à la question, elle me dit non
Elle préfère y aller avec un mec qu'elle "apprécie" et qu'elle connaît depuis quelques mois. C'est mieux. :roll:

Tu n'es pas son égal. Tu es son légal.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

milo91
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 234
Enregistré le : dim. 9 août 2020 16:30

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par milo91 »

Bonjour,
En fait, à mon sens tu te fais une fausse image de ta femme ET de ce qu'a été votre couple. Ta femme n'a jamais fait de toi son amant. Tu as rêvé des années de tenir ce rôle, mais elle ne te l'a jamais accordé.
Il faut que tu cesses d'écouter ses paroles et que tu prennes en compte ses actes.
Au début elle te trompe. Avec un mec à qui elle dit ne pas avoir de remord. Est ce que c'est le comportement d'une personne qui aime son homme ?
Tu le découvres. Elle continue, et pire se fait amener en club echangiste par ce mec là (le truc que toi tu lui proposais mais qu'elle ne voulait pas faire avec toi..tu n'as jamais été son amant à cette femme là).
Alors moi je me dis : quand une personne aime une autre personne, et la voit tomber en dépression après une tromperie, on continue à aimer la personne lorsqu'apres ça on amène son amant en club ?
Ta femme te ment lorsqu'elle te dit qu'elle t'aime. Et tu te ments à toi même en la croyant. Elle t'aime comme pere de famille mais pas comme son homme et encore moins comme son amant ("tu ne verras plus mon cul" c'est pas un truc qu'on dit à quelqu'un qu'on voit comme son amant). Sexuellement elle te voit comme un mendiant et te traite comme tel, elle ne te respecte pas. Elle a compris depuis des années qu'elle te tient par le sexe, c'est sa façon d'exercer du pouvoir sur toi. Et quand il s'agit d'aimer ça, elle le fait avec un amant.
Super bien résumé l'ami Asturias, et je pense que cela peut s'appliquer à tellement d'entre nous à des échelles plus ou moins fortes... Une revisite de la putain et de la Madone.
Après tout, pourquoi continuer avec quelqu'un qui à sans doute beaucoup d'affection pour nous mais dont les désirs sont orientés vers d'autres...

On ne peut pas tout avoir dans la vie, et à un moment il faut se demander si être juste un parfait compagnon de vie est suffisant pour nous quand on sait que la passion de l'être aimé est dirigée vers d'autres...

Bises
La compréhension est une lame à triple tranchant : votre côté, leur côté, et la vérité.
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 466
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Longue histoire en peu de temps...

Message par Help120222 »

Bonjour Malheureusement

Mes petits camarades ont donné leur avis. Ils ont l'expérience, le vécu et le recul nécessaires pour t'aider et et conseiller.

Je suis encore un bébé "cocu" et mon histoire est simple car Monsieur Help regrette, a des remords et a coupé tous les ponts et surtout il m'a juré qu'il ne recommencera jamais.

Bon courage à toi 😘
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Répondre