Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 81
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Asturias »

temoin a écrit : mer. 11 janv. 2023 17:43 Oui....a ceci près que quand on court un marathon on est SUR que la prochaine foulée nous rapproche du but. Alors que dans un cas comme ça, j imagine qu il faut également lutter contre le doute : est ce que la démarche que j effectue m amène bien vers le bonheur ? Et je pense que la dessus il faut se faire aider.....
+1
C'est pour ça que je dis d'ailleurs que la reconstruction dépend de plusieurs choses :

- Le trompé a la capacité de pardonner à long terme (pas le faux pardon du début qu'on dit par peur de perdre le confort actuel - pareil.. demande moi comment je le sais.. - mais le vrai pardon qui implique "je te choisis vraiment, en dehors de toute peur de ma part")

- Le trompeur est ALL IN. Il se montre totalement transparent, Il balance le sandwich sous le bus, il balance sous le bus tous les ennemis du mariage (notamment les "amis" qui étaient au courant et cautionnaient), il porte le gros de la reconstruction, fait amende honorable auprès de tous (les deux conjoints trahis, les amis, la famille, etc.), il fait les démarches pour se faire tester, fait les démarches pour se soigner/soigner son conjoint, lit, etc. C'est un travail énorme et parfois certains partent de tellement loin qu'on a plus vite fait de considérer qu'ils n'ont pas ce qu'il faut en eux pour l'enclencher.

- Les deux veuillent reconstruire un couple sain

Sans ces conditions, sortir de l'infidélité (un préalable pour se sentir mieux) passe par sortir du couple, c'est ce qu'il y a de plus rationnel à faire. OK c'est dur car on aime son conjoint, mais un couple ça se porte à deux et si le conjoint garde la tête enfoncée bien loin dans son derrière, tenter de porter ça seul c'est juste mettre de l'énergie pour terminer plus triste encore à la fin.

Exemples :
Regardez ici dans l'histoire de feuille d'or le sandwich et sa femme. Ils ont vendu à cette femme une possible reconstruction en aout. Et aujourd'hui il tente de lui faire avaler un divorce pour faute, alors que c'est litérallement lui qui a fauté. So much pour le "je t'aime et je veux réparer ce que j'ai fait".
La femme de feuille d'or, rien qu'en jouant à ce jeu avec le sandwich prouve par a+b qu'elle est une connasse (désolé feuille d'or, même si c'est ta femme je préfère te parler vrai) et qu'elle est indigne de l'idée même d'une réconciliation.
A l'inverse j'ai plus foi dans l'histoire de garfield qui a posté hier et dont la femme montre quand même qu'elle a du remord et entame concrètement des actions de réparation.

@feuille d'or : ton début de renaissance commence ce vendredi :) Lorsque tu vas prendre tes distances avec madame, si tu as la force de ne pas la contacter et de penser à toi tu vas recommencer à prendre du pouvoir sur ta propre vie. C'est le début de ta sortie de l'infidélité. Pour l'instant tu es sur le point de prendre des antidépresseurs parce que tu vis encore en situation d'infidélité du fait des choix actuels de ta femme. Cette mauvaise spirale prend fin maintenant. Tu ne peux pas être heureux tant que tu es dans une situation d'infidélité, il faut absolument en sortir (soit parce que madame en sort, soit parce que tu sors de madame). Ton meilleur médicament antidépresseur c'est de sortir activement de la situation d'infidélité.
Modifié en dernier par Asturias le jeu. 12 janv. 2023 11:17, modifié 1 fois.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 226
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par supersymetrie »

temoin a écrit : mer. 11 janv. 2023 17:43
- Le trompé a la capacité de pardonner à long terme (pas le faux pardon du début qu'on dit par peur de perdre le confort actuel - pareil.. demande moi comment je le sais.. - mais le vrai pardon qui implique "je te choisis vraiment, en dehors de toute peur de ma part")

- Le trompeur est ALL IN. Il se montre totalement transparent, Il balance le sandwich sous le bus, il balance sous le bus tous les ennemis du mariage (notamment les "amis" qui étaient au courant et cautionnaient), il porte le gros de la reconstruction, fait amende honorable auprès de tous (les deux conjoints trahis, les amis, la famille, etc.), il fait les démarches pour se faire tester, fait les démarches pour se soigner/soigner son conjoint, lit, etc. C'est un travail énorme et parfois certains partent de tellement loin qu'on a plus vite fait de considérer qu'ils n'ont pas ce qu'il faut en eux pour l'enclencher.
Donc le trompeur ou la trompeuse à tous les torts et le ou la trompée pardonne !
C'est Bô :fleur

Pour moi il faut d'abord analyser le "avant la découverte"
1) Il y a eu des "discussions" plus ou moins formel sur le couple et ses difficultés. Si monsieur ou madame a exprimé son mal être dans le couple, a cherché des solutions, discuter, alerter et que le conjoint ou la conjointe à fait des "Oui oui, je ferai en sorte que" et qu'au final rien n'a jamais été fait" ... que la personne à un moment va voir ailleurs si l'herbe est plus verte ou va chercher "une bulle d'oxygène" .... he bien je trouve ça normal.
La personne s'est démené et l'autre à pensé que tout est acquis et qu'à un moment l'autre va bien "oublier ou se calmer" .... il y a des circonstances et le trompé ou la trompée est le déclencheur par son attitude.

2) Il n'y a jamais eu de discussions, tout va bien dans le meilleur des mondes et le trompeur ou la trompeuse fait bonne figure dans le couple, la famille et les amis. Lors de la découverte le troompé ou la trompée tombe sous le choc car il n'a rien vu venir car tout allait bien et quand il ou elle lui demandait comment ça allait, l'autre répondait "Très bien !" alors qu'il ou elle vivait une double vie ... là c'est autre chose.
a) le trompeur ou la trompeuse n'allait pas si bien, n'a rien dit et à fait ses petites affaires dans le dos de tout le monde
b) Le trompeur ou la trompeuse va très bien dans le couple mais avait la bonne occasion de se faire plaisir sur tous les tableaux
c) Le trompeur ou la trompeuse n'aime plus le ou la conjoint(e) et se fait des doubles vies et ne veut pas perdre ses petites habitudes.

Et il doit y avoir encore plein de nuances.
Dans le cas 1) si l'autre a tiré la sonnette d'alarme x fois et qu'il a cherché a améliorer les choses et qu'il ou elle est jamais entendu ou pris en considération ... le ou la trompée à quand même un rôle plus important que le pardon
Dans le cas 2a ... le ou la trompée ne peut pas savoir que ça n'allait pas si bien et il y a un manque de communication qui ne doit pas se régler par ce biais là
2b ... beau foutage de gueule
2c ...beau foutage de gueule, lacheté, profitage, désamour ... le best of a fuir !

C'est vrai que souvent ceux qui viennent ici sont plutôt dans le cas Numéro 2 avec ses nuances et on est plus ou moins sidéré.
Mais beaucoup sont dans le cas 1 aussi. Ceux et celles qui demandent à être considéré, aimé, revenir au centre d'une vie ou ils ou elles sont d"laissés malgré toutes les discussions et tentatives ... qui passent après le boulot, les amis, le sport, la famille et qui ne sont plus qu'un truc qui doivent faire ce qu'ils font tous les jours sans rien demander ....
Ceux et celles qui viennent ici sont souvent "sidérés" car tout allait bien et quand il y avait des indices et quand ils voulaient s'expliquer avec l'autre, tout allait bien dans le meilleur des mondes et on se fait des idées !!!!

Maintenant si tout n'allait pas si bien que ça ... comment on ne l'a pas vu aussi ?
Si l'autre s'amuse ailleurs alors que tout va bien ... à part pardonner ou partir que faire de plus ?
Si l'autre ne t'aime plus, prends du temps pour déécouvrir ses vrais sentiments dans le tas de mensonge pour partir sans regret car tu ne représentes plus rien à ses yeux.
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 81
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Asturias »

supersymetrie a écrit : jeu. 12 janv. 2023 10:32
Donc le trompeur ou la trompeuse à tous les torts et le ou la trompée pardonne !
C'est Bô :fleur

Pour moi il faut d'abord analyser le "avant la découverte"
1) Il y a eu des "discussions" plus ou moins formel sur le couple et ses difficultés. Si monsieur ou madame a exprimé son mal être dans le couple, a cherché des solutions, discuter, alerter et que le conjoint ou la conjointe à fait des "Oui oui, je ferai en sorte que" et qu'au final rien n'a jamais été fait" ... que la personne à un moment va voir ailleurs si l'herbe est plus verte ou va chercher "une bulle d'oxygène" .... he bien je trouve ça normal.
La personne s'est démené et l'autre à pensé que tout est acquis et qu'à un moment l'autre va bien "oublier ou se calmer" .... il y a des circonstances et le trompé ou la trompée est le déclencheur par son attitude.
Strong disagree.
Non ça c'est indépendant.
Le trompé ne peut pas avoir de responsabilité sur la tromperie puisque c'est un choix auquel il n'a jamais participé, on ne peut être comptable que des choix qu'on fait.
Si je suis un partenaire négligent alors je mérite d'être quitté pour négligence. "chéri je te quitte car tu ne t'occupes pas de moi et c'est ce que je recherche dans un couple", c'est OK et honnête.
Mais "j'ai fait ça sans que tu ne le saches parce que tu m'as dit ceci il y a quelques mois" c'est un comportement qu'on peut attendre d'un enfant à qui il faut apprendre à communiquer et faire des choses de façon reglo; pas le comportement d'un adulte. Ou alors tu admets "oui j'ai volé 2000 balles dans votre magasin parce que le patron m'a mal parlé à un moment" ou "oui ok on avait signé un contrat ou on était associé et je t'ai entubé ensuite de 40k€ mais c'est parce que je voulais gérer tel client et j'étais frustré que tu refuses"? Quel adulte normalement constitué fait ça?
D'ailleurs, si on admet la cause : "je t'ai trompé car suite au décès de ta mère tu déprimais et t'occupais moins de moi" ça voudrait dire qu'il faudrait aussi admettre le corollaire suivant : "du coup il est parfaitement légit que je te trompe de nouveau dans le futur si jamais tu perd un proche et qu'à cette occasion tu ne t'occupes pas de moi". Et là, so much pour la reconstruction en toute confiance.

Donc à un moment non. Tous les défauts du monde peuvent justifier une rupture parce qu'un adulte ça se comporte de façon réglo, mais aucun ne justifie la duperie.
Les deux sont responsables de l'état du couple (car même dans le cas 1 je doute que le trompeur pré couple soit le partenaire idéal et là ou je peux te rejoindre c'est que oui certains partenaires pré tromperie mériteraient 1000 fois d'être quitté, valable y compris pour ceux qui interviennent ici moi le premier) mais la tromperie n'est le choix que d'un seul.

La reconstruction c'est résoudre plusieurs choses : la tromperie, le couple, etc. Il ne s'agit pas de tomber dans les travers d'avant et les deux partenaires doivent corriger leurs soucis pour que le couple soit sain. Mais la tromperie ne saurait figurer comme conséquence logique de tout ça, c'est la responsabilité d'un seul et il doit identifier qu'est ce qui est vrillé chez lui pour avoir rendu ça possible au lieu de faire ce qu'un adulte sain d'esprit ferait.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 265
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Help120222 »

Bon courage à toi. Tu trouveras ici le soutien nécessaire.
J'ai rejoins ce forum en février 2022.
Il m'a aidé et je pourrais même dire sauver la vie.
Il y a toujours quelqu'un pour te soutenir, te conseiller, te réconforter.
Chaque histoire est différente mais la souffrance est là.
C'est un tsunami dans le couple.
:fleur
Modifié en dernier par Help120222 le jeu. 12 janv. 2023 19:44, modifié 1 fois.
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Auteur du sujet
Feuille d'or
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 janv. 2023 10:09

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Feuille d'or »

Bonjour,

waw ! Que de messages !
es-tu prêt à affronter une période pendant laquelle tu verras ta femme triste d’avoir perdu son amant ? Car à mon sens, tu peux lui demander de couper les ponts avec son amant, mais lui demander de cesser tout sentiment IMMEDIATEMENT pour lui est vain. Ca se fait, avec un peu de temps.
J'y ai beaucoup pensé à ça, car je la vois très triste par moment. Un ami nous a offert un spectacle d'humoriste pour Noël, on y est allé tous les deux vendredi soir, elle avait vraiment pas l'air dans son assiette en arrivant et en attendant le début. Je l'ai observé pendant le spectacle pour savoir de quoi elle pouvait rire et ce qui ne la faisait pas rire. Franchement il y a eu des trucs au début qui moi m'ont retourné le bide, il y a toujours des sujets délicats dans ce genre de shows. Ca allait fort mieux en sortant, heureusement l'humoriste était bon. Elle ne va pas bien c'est certain, est-ce pour sa séparation d'avec lui ou pour le mal qu'elle m'a fait, les deux probablement.

J'y suis allé fort hier matin et pour être honnête je me suis senti mal toute la journée. Mal aussi parce que j'étais venu vous lire et que je réalise vraiment maintenant la situation dans laquelle on se trouve.
Hier soir on s'est pas parlé, on s'est bien fait la gueule. Ce matin j'étais seul au petit dej' la tête dans les mains. Elle dans la salle de bain. Elle en est sortie pour aller au boulot mais sur son chemin est venue me voir. Je l'ai regardé et j'ai craqué, j'ai pleuré. Enfin... je pleure. J'avais pleuré un peu il y a un mois à la découverte mais là j'ai pleuré pour de vrai. Ca lui donne peut-être une position de force malheureusement mais là c'était incontrolable pour moi. Dans la foulée je réussi à lui dire que pour qu'il y ai un nous je veux le package global, pas juste être le père, ou le service d'entretien, etc... que le polyamour avec moi c'est mort, ça n'a pas lieu d'exister. Elle me soutient qu'ils ne se parlent plus. J'évoques les SMS qu'elle a avoué semaine dernière. En fait le seul qu'elle aurait reçu c'est mardi après ma visite à sa femme. Bon je la laisse dire et vais me concentrer sur les actes. Quand elle est partie j'au encore checké ses recherches web (c'est fou, pour de vrai elle a pas changé tous les mots de passe, volontaire ou négligence ? Elle sait que je fouille je le lui avais dit). Recherches (de hier soir sur son tel/sync avec le pc) : que des recherches de psychologues.

Bon, je suis dans un ascenseur émotionnel là, j'avais rdv avec une psy en février mais c'est trop loin pour moi, j'ai réussi à parler 2 fois 45 minutes avec une autre cette semaine et ça m'a fait un bien fou ! Je commence avec elle sérieusement lundi. Même (ou grace à ça ?) si j'ai pleuré ce matin, je me sens mieux. Puis je suis allé chez le généraliste ce matin, je vais faire mes tests demain matin. J'ai aussi pris l'ordonnance d'anxiolytiques.
J'ai hâte à demain, sortir de chez moi musique musique musique !
Mon pote est au 36 -ème dessous, je n’ai pu que lui conseiller d’aller consulter pour se faire aider.
Feuille d’or, penses tu que ta femme puisse en arriver à ce type d’extrémité ? Dans ce cas, comment s’en protéger ? (ca c’est plutôt une question pour la communauté)
Elle en serait capable je pense mais ne l'a pas fait en tous cas. Elle est pas super rapide à exécuter ses actions (depuis le temps qu'on regarde les psy...) mais je sens quand même une volonté de sa part de reconstruire le truc. Elle a son rdv aussi chez une psy début février. Je lui ai posé la culotte sur sa table de chevet, elle était rangée quand je suis revenu de chez un pote (j'ai pris l'air hier). D'ailleurs je vais chez un autre ami là, le chanteur de mon ancien groupe... le chanteur de feuille d'or.
A suivre. Je serais moins dispo à partir de demain. Peut-être pas le temps d'écrire mais je passerais vous lire.
Bon week-end à vous.
Avatar du membre

cocu1234
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 32
Enregistré le : dim. 12 sept. 2021 10:46

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par cocu1234 »

Feuille d'or,

je sors de mon silence sur ce forum parce que ce qui t'arrive résonne en moi, et pour te donner quelques conseils basés sur mon expérience.

Ce forum, sur lequel je suis tombé quelques heures après la découverte de l'infidélité de mon ex, vraiment par hasard (et grace à Google :-D ), et surtout certains de ses membres m'ont énormément aidé. Alors je vais paraphraser certains qui m'ont permis de sortir littéralement la tête du sable (ils se reconnaîtront :D ), mais la question primordiale qui m'a vraiment aidé à ce moment là, et que je t'invite à te poser est :

Est-ce que les agissements de ma femme et ce qu'elle me fait subir actuellement, c'est acceptable?

Pour moi, la réponse est simple, dès fois que tu en douterais, et c'est NON. Partant de là, si vous voulez aller vers la réconciliation, c'est à elle de sortir les rames. Mais de toutes façons, je ne pense pas que c'est ce que tu dois viser actuellement. Ce qu'il te faut, c'est t'éloigner d'elle pour pouvoir souffler. Profite de ton weekend musical à fond, c'est une véritable aubaine. Je suis aussi musicien (à mes heures perdues) et la musique m'a permis de faire quelques breaks salvateurs durant ces premières semaines. Ca sera bizarre, tu te sentiras comme sonné, perdu, déconnecté des autres. Mais mettre de la distance entre toi et elle quelques jours sera un excellent remède qui te permettra de rassembler un peu tes émotions en vrac et t'aidera à y voir un peu plus clair.

Surtout ne joue pas la fameuse "pick me dance", contact minimum pour les questions logistiques, et basta. Tu découvres et crois-moi c'est pas fini, un nouveau visage de ta femme. C'est une autre personne, qui veut son propre bien (et pas le tien), et ton cerveau a de la peine a faire matcher cette personne et ses actes avec celle que tu pensais connaître.

Tu passes un moment vraiment merdique, mais je te promets que ça ira mieux, même si tu n'en a pas l'impression maintenant. Tu m'as l'air d'avoir la tête sur les épaules, ce qui t'arrive est dégueulasse, mais tu vas le surmonter, et je suis là pour te le prouver, ainsi que tous les autres à qui c'est arrivé. Pour moi, la découverte de l'infidélité de mon ex-femme, c'était à la fin de l'été 2021. J'ai choisi de mettre un terme à notre couple suite à la découverte. C'était trop énorme, sale, immoral, contraire à toutes mes valeurs. Et je m'en félicite tous les jours. Je peux te dire que ma vie est actuellement bien meilleure qu'elle ne l'était il y a encore 2 ans quand je vivais dans une illusion de couple parfait.


A ta disposition
Avatar du membre

Old-boy
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 63
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Old-boy »

Je trouves que tu lui a donner une position dominante hier matin,non en pleurant car c'est une réaction humaine mais en lui disant que "si il doit y avoir un nous c'est le package complet". Es tu sur de vouloir construire quelque chose avec elle et sur quelles bases, es tu sur qu'elle veuille construire une nouvelle histoire avec toi.?

Prends le temps de faire le deuil du toi et du vous ancien (si c'est possible) construit TON nouveau TOi avec les choses qui te semblent indispenables a TON bonheur (dont toi, seul, à la maitrise). Puis tu verras si tu veux l'inviter a y participer et si elle veut y participer. Tu as tout le temps, profite de tes concerts pour te déconnecté de cette merde. La musique demande une telle précision que pour faire un bon concert: il faut la vivre a 2000%.

Une dernière chose: je te rappelle qu'ils bossent ensemble: ils n'ont plus besoin de se connecter a quoi que cela soit pour discuter et ....

Je serais a leur place, j'éviterai toutes les communications pistables quand on peut se voir, surtout en période de crise. Cela leurs permet d'affiner leur stratégie.

Au vu de ce que tu écris, Madame, n'est pas dans la phase, ou elle admet ses conneries. Sinon, elle éviterait de te faire la geule.

Elle est, peut être, mal pour une chose simple c'est qu'elle ne maitrise plus rien. Tout leur petit monde vient d'exploser. Ils se retrouvent devant un monde inconnu, ils avaient dit qu'ils feraient toujours passer leur "famille" avant. Ces deux a***tis" avaient oublié 2 petites meubles de leur paysage (sa femme et toi). Sa femme et toi vous avezz la maîtrise de votre avenir.

N'oublies jamais que la seule personne que tu maîtrise c'est toi, ta première responsabilité c'est ton bonheur.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3590
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Sans Prétention »

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Strong disagree.
Non ça c'est indépendant.
Pas du tout.

Mais attention : ne me fais pas dire ce que je n'ai pas dit.
Ce n'est ni moral, ni à faire, ni bien, ni beau, ni "excusable".
Je vais être précis : dans la relation amoureuse, il y a une close qui est celle ... de l'amour !
L'amour et ses manifestations ne peuvent être déconnectés de l'amour et ses manifestations (quand on manque de tendresse, il est logique de demander de la tendresse. :doute: Quand on ne l'obtient pas ici, il est logique de la chercher ailleurs. Le problème étant "ailleurs" de manière actée et reconnue. Transparente.
Et ce n'est que sur cette partie que ça coince... Quitter est un ailleurs honnête. L'infidélité est un ailleurs malhonnête mais la négligence peut tout à fait être réelle et enclencher un processus de recherche suite à carence affective - douloureuse - . Donc il est faux de dire que la négligence n'impacte pas sur la recherche d'autre chose : nous sommes des êtres sociaux et relationnels.)

La négligence n'est pas "indépendante" du manque ressenti (chez des personnes normalement constituées du moins) : il ne faut donc pas contester la connexion entre ce qui est contenu dans le contrat amoureux et les conséquences d'une demande d'application de ce contrat mais contester la malhonnêteté du choix final. Ne confonds pas tout.

Super Sym parle de "déclencheur". Ce qui est plus élégant que "fautif" et plus juste que "responsable".

Pour exemple simple à comprendre :
- Tu as une voiture garée. Tu fermes les portes la nuit. Tu ne négliges pas de vérifier. (dérive : mettre une alarme, caméra de surveillance, poster un garde devant. Là c'est pathologique)

Cas 1 : un voleur passe. Te fracasse la vitre. L'assurance te rembourse. Tu n'es pas responsable du vol.
Cas 2 : un voleur passe. La porte n'était pas fermée. Tu n'es toujours pas responsable du vol. L'assurance tique. Tu vas même mentir pour te faire rembourser : "J'avais fermé à clé". Limite tu vas péter la vitre toi-même.
Cas 3 : un voleur passe. T'avais laissé les clés de contact. Tu n'es toujours pas responsable du vol mais parmi les voitures garées dans la même rue, la tienne est plus facile à chopper. L'assurance t'envoie bouler. Sauf si agression.
Supersymétrie te parle du cas 3. Le plus rare probablement mais celui où tu laisses les clés.

Cas 4 très répandu sur le site :
"Le quartier est très sûr, fais moi confiance. Laisse les clés, il n'arrivera rien".
Tu dis OK et bien sûr la bagnole est volée. Puis quand tu rattrapes le mec :
"Cétafote, fallait pas laisser les clés, je t'avais envoyé des signaux pour que tu comprennes." :bonk:


En revanche, tromper parce que un ami vient de mourir alors que tout va bien dans le couple, ça oui, c'est déconnecté.

Précisément : je trouve ça infamant de dire que le cocu est responsable de son cocufiage quelque soit le cas de figure. Gerbant qu'il en est coupable. C'est faux et philosophiquement intenable.

Mais je suis désolé de le dire, il y a bien des infidélités connectées au malaise du couple et d'autres déconnectées du malaise du couple (même si dans tous les cas c'est malhonnête, immature, etc).
Une thèse à été pondue là-dessus en 2007 (recherche de 10 ans) et les résultats sont conformes à ce qu'on voit sur le site. Il n'y a que la proportion qui n'est pas ou plus conforme : les tromperies à cause du couple sont très minoritaires. Elles résultent plus de problèmes et quêtes personnelles souvent complètement pétées. Je ne sais pas si c'est pareil hors site bien que le nombre grandissant d'inscrits sur Gleeden et le discours ambiant donne des indices assez probants sur l'état d'une société que l'on pourrait qualifier d'égocentrique et limite schizophrène. :doute:

Je ne dis pas ici ce qui "devrait être" mais "ce qui est".
Que tu le veuilles ou non, sans confondre la morale avec les faits, il y a bien des alternatives et elles sont très caractéristiques.
Toi-même de manière assez implicite tu les reconnais : pour l'un tu vas dire "pars" et pour l'autre tu diras "fuis".
Cette alternative est bien la preuve qu'il existe des variables. Je ne sais pas où tu places les barrières mais au fond peu importe : tu effectues des différences entre les cas. Elles te sont peut-être propres, mais elles sont bien présentes (sinon, tu dirais toujours "pars" ou "reste", ce qui serait bien sûr assez stupide comme raisonnement).

Maintenant je répète : ce n'est ni bien, ni à faire, ni moral, ni "excusable". :deal:

De fait, desagree avec le "strong desagree" puisque l'on parle de la connexion ou de la non connexion avec le "choix" de la personne délaissée qui fera "en conséquence" une action honnête (quitter) ou malhonnête (tromper) : il y a un lien (quand c'est pas pathologique).

En revanche, je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas balancer le sandwich et ne pas faire amende honorable pour sauver le couple. Quelque soit l'origine du mal, ça n'enlève rien à ce qu'il convient de faire pour "réparer", c'est évident. Mais je ne crois pas que Super ait émis une réserve là-dessus. Si oui, alors je suis pas d'accord avec lui.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Le trompé ne peut pas avoir de responsabilité sur la tromperie puisque c'est un choix auquel il n'a jamais participé, on ne peut être comptable que des choix qu'on fait.
Et pourtant tu admets toi-même qu'une personne "mérite" d'être quittée pour négligence. Or, être quitté est aussi le choix d'un seul dans ce cas et pourtant l'autre est bien responsable de ce qui arrive ("mérite" signifie une responsabilité ou j'ai pas compris).

Attention : je ne justifie rien. Je conteste la déconnexion entre les actions d'un partenaire mal aimé et la négligence avec tes propres arguments. Il se trouve juste que dans ta tête il y a connexion quand on quitte et pas connexion quand on est infidèle. Mais à l'origine c'est le même processus, connexion comprise. Il n'y a que la fin qui est acceptable ou non. Mais la connexion est bien là. Ni moral, ni "excusable", ni... Mais existante.

Ce qui est dégueu c'est que ce cas est à mon sens rare et on le fait passer pour majoritaire. Il y a duperie.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Si je suis un partenaire négligent alors je mérite d'être quitté pour négligence.
Oui.
Et clairement il faudrait le faire.
Mais si l'autre ne veut pas quitter pour une "bonne" raison : il / elle aime son partenaire.
Pourquoi voudrait-il / elle se passer de lui / elle ?
Quel intérêt ?
Le secret permet justement de ne pas se forcer à ce choix. Le beurre, l'argent du beurre...
N'est ce pas un "calcul rationnel"?
Attention ! ce n'est ni bien, ni moral, ni...
Mais quel est l'intérêt de dire "je te quitte" si l'on ne veut pas quitter quand on fait les choses de manière égoïste ?

Il existe aussi des raisons dégueulasses (qui dépassent l'égoïsme) : la domination. Entre autres.
Mais alors la question se pose différemment. Comme pour Feuille d'Or.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 "chéri je te quitte car tu ne t'occupes pas de moi et c'est ce que je recherche dans un couple", c'est OK et honnête.
Oui.
Par définition l'infidélité est malhonnête.
D'ailleurs, être cocu n'est pas ce qu'on recherche dans un couple. Ce serait honnête de partir. :deal:
(Je sous-entends que ça peut être malhonnête - envers soi - de rester, oui. J'assume : quand je vois des cocus se détruire littéralement sous la compression d'un conjoint, plus con que joint, j'estime qu'il faut être honnête envers soi et reconnaître que la reconstruction n'est pas souhaitable) :roll:
Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Mais "j'ai fait ça sans que tu ne le saches parce que tu m'as dit ceci il y a quelques mois" c'est un comportement qu'on peut attendre d'un enfant à qui il faut apprendre à communiquer et faire des choses de façon reglo; pas le comportement d'un adulte.
Tout à fait. :super:
Et c'est la majorité des cas sur site (sans compter les négligences imaginaires ou incommensurables, très nombreuses elles aussi).

Après, je connais d'autres histoires où il y a eu mise sur la table des choses, d'abord de façon posée, puis avec des cris, puis dialogue de sourd. Enferment. Rupture du dialogue.
Et pour le coup, je trouverais ça ignoble de dire que cette configuration n'existe pas.

Mais soyons clairs : ce n'est ni honnête, ni bien, ni moral, ni...
Mais ça existe. La maltraitance affective dans le couple.
Parfois à des niveaux que tu ne peux imaginer. Hors cocufiage, il y a d'autres types de souffrances : le silence pervers, le mépris, la privation affective...

J'anticipe sur ta question : pourquoi alors ne pas partir si on souffre tant ?
Réponse : pour la même raison que certains veulent reconstruire après cocufiage.
Quel intérêt dans des thérapies coûteuses, les montagnes russes, la confiance brisée et le reste alors qu'il suffirait simplement de mettre fin à sa souffrance en partant et surtout en construisant sur du neuf de manière saine ?

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Ou alors tu admets "oui j'ai volé 2000 balles dans votre magasin parce que le patron m'a mal parlé à un moment"
Non.
Le cas ce serait plutôt : je te demande depuis cinq ans de m'acheter des vêtements neufs (tu me dois ça, c'est dans le "contrat" qui nous lie). T'as dit "oui, oui demain" (violence conjugale spécifique : la violence économique). J'ai pris l'argent et j'ai même déconné avec.
Ce n'est pas bien mais j'en pouvais plus.
Et je ne veux pas te quitter mais je veux une jolie robe.

Le magasin c'est un étranger : il n'a aucune obligation si ce n'est celui de vendre au prix affiché.

Après je te donne un autre exemple : le mec qui achète tout ce que sa femme veut. Elle vide le compte en banque et va à Las Vegas avec ses copines.

Pas la même chose.
Même s'il y a eu non consentement de l'achat dans les deux situations.

Cas imagé sur le site : un joueur de casino pathologique qui vide secrètement les comptes petit à petit jusqu'à la ruine du couple.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 ou "oui ok on avait signé un contrat ou on était associé et je t'ai entubé ensuite de 40k€ mais c'est parce que je voulais gérer tel client et j'étais frustré que tu refuses"?
Y en a des pétés du casque comme ça.
Et contrairement à une idée reçue, je les considère plus nombreux que ce qu'on dit.
Mais il y a aussi : j'ai besoin de liquidités parce que là y une grave fuite du côté de mon secteur avec le client le plus important de la boîte et ça va impacter toute la société ! L'autre con en face : "non".

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Quel adulte normalement constitué fait ça?
Où as-tu vu des adultes normalement constitués dans des affaires du cocufiage ?
D'ailleurs, parfois les cocus aussi doivent s'interroger : cette douleur incommensurable n'est absolument pas adulte. Elle réveille des choses plutôt de l'ordre infantile. En effet : si t'es très adulte, quand t'es trompé, tu dis stop et tu fous l'autre dehors. Technique sparadrap ou plutôt amputation du membre gangréné. Efficace.

Quant à la reconstruction, compte tenu de ce que ça coûte (l'aversion à la perte affective n'est pas franchement "rationnelle"), autant chercher mieux et du neuf et en sélectionnant de manière plus adaptée à soi. Ça ce serait adulte. Ou alors avoir une grande âme, être "au-dessus". Je n'ai vu quasi personne faite "ce qu'il faut" à la découverte. Il y a besoin d'explication. Longtemps. De montrer des alternatives auxquelles le cocu ne pense pas. Lui dévoiler ce qu'il n'imagine pas. Comme à une personne qui ne comprend pas le monde dans lequel il vit. L'impensable.

C'est ce qu'on fait ici remarque. Et tu y contribues grandement.

:jap:

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 D'ailleurs, si on admet la cause : "je t'ai trompé car suite au décès de ta mère tu déprimais et t'occupais moins de moi"
Narcissisme.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 ça voudrait dire qu'il faudrait aussi admettre le corollaire suivant : "du coup il est parfaitement légit que je te trompe de nouveau dans le futur si jamais tu perd un proche et qu'à cette occasion tu ne t'occupes pas de moi". Et là, so much pour la reconstruction en toute confiance.
A fuir.
:super:

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Donc à un moment non. Tous les défauts du monde peuvent justifier une rupture parce qu'un adulte ça se comporte de façon réglo, mais aucun ne justifie la duperie.
C'est drôle. Tu fais un lien entre quitter qui est aussi souvent la décision d'un seul et les défauts d'une personne qui mérite d'être quitté. Tu admets donc que l'action d'une personne peut ne pas être indépendante de l'action (ou la non action d'une autre). Il y a donc une dépendance contrairement à ce que tu énonçais plus haut. :deal:
Mais bien sûr l'infidélité n'est pas morale tandis que quitter est acceptable.

Justifier signifie "rendre juste".
Cela ne se peut et ne se pourra jamais.
En face pourtant, il peut y avoir eu aussi de l'inacceptable. Injustifiable, immature, méprisable également.
Cette remarque ne donne raison à personne mais ça dit que la part du cocu est différente selon qu'il aura été ou non au rendez-vous de ses promesses dans la réaction de son partenaire. Ainsi, il faut bien qu'en cas de reconstruction le négligeant interroge sa négligence. Tes énoncés semblent faire croire que le cocu n'a aucun boulot à faire en cas de tromperie. Ce qui n'est bien sûr pas ta manière de voir les choses. Enfin je crois.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Les deux sont responsables de l'état du couple (car même dans le cas 1 je doute que le trompeur pré couple soit le partenaire idéal et là ou je peux te rejoindre c'est que oui certains partenaires pré tromperie mériteraient 1000 fois d'être quitté, valable y compris pour ceux qui interviennent ici moi le premier) mais la tromperie n'est le choix que d'un seul.
Oui.
La reconstruction aussi parfois. Ça s'appelle de la (mauvaise) dépendance affective. Qui en soi est aussi infantile.
Je n'échappe pas non plus à la règle.

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 La reconstruction c'est résoudre plusieurs choses : la tromperie, le couple, etc. Il ne s'agit pas de tomber dans les travers d'avant et les deux partenaires doivent corriger leurs soucis pour que le couple soit sain.
:jap:

Asturias a écrit : jeu. 12 janv. 2023 11:00 Mais la tromperie ne saurait figurer comme conséquence logique de tout ça, c'est la responsabilité d'un seul et il doit identifier qu'est ce qui est vrillé chez lui pour avoir rendu ça possible au lieu de faire ce qu'un adulte sain d'esprit ferait.
La rupture est aussi et très souvent la décision d'un seul avec des conséquences équivalentes au cocufiage. Je n'ai pas les stats mais me semble par exemple que les suicides post rupture sont plus nombreux que les suicides pour cocufiage. :oops:

Mais sinon le cocu n'est pas vrillé d'être souvent dépendant affectif, de se laisser maltraiter par des pervers ou d'accepter l'inacceptable ?
Le scanner doit passer partout. Sinon, récidive.

J'ai des centaines de cas sur le site. Cherche dans les aduthèmes et dis-moi qu'ils n'existent pas.

Et parfois, pour qu'il n'y ait pas récidive, le mieux est de partir. Parce que certains sont "sans boussole" (message à DNJ :super: ) dès la conception. Je les nomme les "structurels". Appelle les les compulsifs, c'est pareil.

Tout ce long énoncé pour dire dans quel cas n'est pas feuille d'or.

Feuille d'Or : ta femme est une compulsive (structurelle est un mot mal compris). Ça ne signifie pas que c'est irrémédiable (ça aussi c'est mal compris : déterminisme n'est pas fatalité). Cela signifie qu'un profond suivi psy s'impose, que le travail est plus long et plus profond à faire que pour d'autres personnes déjà convaincues qu'elles ont un problème, et que les "chances" de récidive sont particulièrement élevées avec ce type de personnalité qui est infidèle 1) par choix ou 2) de manière pathologique.
Compte tenu du viol, je dirais pathologique car c'est autour de cet événement traumatique que s'est constitué sa structure mentale (structure employé au sens psychologique du terme comme dans "structure de personnalité" et pas "structure" dans le sens technique du terme). Toutes ses réponses, sa manière de voir le monde, sont le résultat d'un mécanisme constitué autour de ce qu'elle est et fait et continuera à faire à partir de ce qu'elle a "appris" en amour. A moins d'une intervention psy musclée.

Que la personne soufflera le chaud et le froid sans cesse (parce qu'elle a chaud et froid sans cesse alors que toi ta température est stable) d'où les périodes d'espoir et de désespoir profonds dont les conséquences sont la destruction de ton ego car personne n'est fait pour vivre dans une telle instabilité.

Maintenant si tu as les épaules ou que tu ne souffres pas de dépendance affective aiguë ou que tu as les moyens de lutter "à armes égales" contre cela, notamment en la considérant comme une victime, à accompagner (et non à sauver je précise) alors tant mieux. Sinon...

Là j'espère avoir été clair.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Feuille d'or
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 janv. 2023 10:09

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Feuille d'or »

Bonjour à tous,

me voilà de retour de mon week-end. C'était cool.
Voici une mise à jour de la situation :

Jeudi soir la femme de l'autre nous à écrit à tous sur messenger. Mais je ne sais pas pourquoi je n'ai pas reçu le message.
Ma femme me dit tu aurais du le recevoir, elle s'adresse à nous quatre.
Elle ne me le lit pas mais l'évoque un peu. Elle est énervé ça se voit.
Vendredi matin, j'ai demandé le message à la femme du mac. Elle y raconte notre rencontre, elle donne quelques détails de ce que j'ai raconté, son ressenti, etc...
Elle leur dit qu'il sont malades, accros au sexe et mentent comme ils respirent. Son mari lui a dit que c'est ma femme qui lui tourne autour alors que moi elle me dit l'inverse, il m'a fait des avances. Elle demande donc au final à ma femme de laisser son mari tranquille pendant la période du divorce que ça ne la concerne pas et qu'elle va avoir besoin de lui pour gérer ça avec leurs enfants.
Vendredi toujours, je tilt que madame utilise snapchat, je demande à la femme du gars s'il l'utilise. Elle me dit "il avait un compte, il l'a supprimé". Je crée un compte et là on me propose comme amis directement les deux... (je refuse) Je lui confirme que non, son mari à un compte snapchat et qu'ils ont été connecté récemment.
Fin d'aprem, je pars tranquille comme si de rien, tout se passe bien. Sauf pendant la soirée, je reçois un message de ma femme "elle connait toute ma vie, tu as du beaucoup parler quand même". Je lui demande plusieurs fois "elle t'as de nouveau écrit ?" Pas de réponse, puis je dois m'occuper de la petite. Ca me fout en rogne, je me dis dans ma tête "conséquences" et je décide de ne plus échanger avec elle du week end. Week-end qui de fait se passe nickel.
Hier soir je suis rentré juste à temps pour coucher la petite. Puis on a parlé de mon week-end, un peu de la petite. J'ai gardé mes distances tout de même et on s'est couché (ensemble) sans se parler, sans se toucher.
Ce matin on parle de tout, plutôt de son week-end à elle, de logistique, etc... et pas de la situation.
Elle est partie, j'ai couru sur son ordi pour tenter de voir s'ils ont communiqués (my google activity)... Ordi éteint, j'ai pas le mot de passe de son compte. Plus qu'à attendre que la petite demande d'écouter des chansons sur spotify ce soir et prier qu'elle ne l'éteigne pas ensuite.
J'avais pris cette mauvaise habitude de la fliquer et souhaite arrêter mais j'y arrive pas. Maintenant je ne peux plus. Je pense qu'elle a du voir que j'avais un compte snapchat.
Un truc qui me démange c'est d'appeler ou de faire un message à l'autre idiot pour lui annoncer également de ne plus approcher ni faire de messages à ma femme.
Les anxiolytiques m'ont fait du bien pour gérer mes émotions et m'ont aidé à mieux dormir aussi.
J'ai fait mes tests vendredi avant de prendre la route. J'ai rdv avec ma psy aujourd'hui.
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 81
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Asturias »

Bonjour Feuille d'or

Heureux d'avoir de tes nouvelles.
Jeudi soir la femme de l'autre nous à écrit à tous sur messenger. Mais je ne sais pas pourquoi je n'ai pas reçu le message.
Je ne crois pas aux coïncidences..
Si tu te débrouilles bien avec l'informatique je te suggère vraiment d'enquêter là dessus car il y a peu d'options. Soit le sandwich a supprimé le message (pensant que ça porterait préjudice à ta femme), soit ta femme a supprimé le message (sur ton compte?), soit la femme du sandwich s'est trompé de personne (peu probable).
Comment as tu appris l'existence de ce message si tu ne l'avais pas reçu?
Elle leur dit qu'il sont malades, accros au sexe et mentent comme ils respirent.
Elle a raison.
Vendredi toujours, je tilt que madame utilise snapchat, je demande à la femme du gars s'il l'utilise.
C'est une possibilité mais n'oublie pas que dans la mesure ou ils bossent ensemble ils n'ont pas besoin de ce genre d'appli pour communiquer. Ils peuvent communiquer soit en physique au boulot, soit sur une appli du boulot à laquelle tu n'as pas accès.
Sauf pendant la soirée, je reçois un message de ma femme "elle connait toute ma vie, tu as du beaucoup parler quand même". Je lui demande plusieurs fois "elle t'as de nouveau écrit ?"
- Elle parle d'elle et te donne du "c'est ta faute". Elle ne parle ni de toi, ni de ta souffrance, ni de comment réparer ça. Elle ne parle que des conséquences que tout ça a sur elle et sa réputation.
- Elle ne parle pas de tout ce qu'elle a dit à son sandwich pendant un an à ton sujet. Il doit tout connaitre de ta vie et même tes détails les plus intimes et ça n'a pas posé de problème à ta femme.
- Dommage que tu lui ait écrit ce soir là, elle aurait gambergé si tu l'avais laissé dans le noir 3 jours entiers :) Mais c'est pas grave.
Ca me fout en rogne, je me dis dans ma tête "conséquences"
:lol: :lol: :lol:
J'adore :lol:
Ce matin on parle de tout, plutôt de son week-end à elle, de logistique, etc... et pas de la situation.
Elle ne veut rien réparer elle veut mettre la poussière sous le tapis, avec le moins de conséquences possibles pour elle. Elle regrette d'avoir été attrapée la main dans le pot de confiture; pas d'avoir mis la main dans le pot de confiture.
J'avais pris cette mauvaise habitude de la fliquer et souhaite arrêter mais j'y arrive pas.
Ce sont tes trippes qui te disent "elle ment". Les miennes m'ont dit la même chose au début.
Devine quoi : elles avaient raison.
Que fais tu concrètement de cette info? Je t'invite vraiment à te poser la question suivante : Mettons que tu arrives à vérifier cette information (ce n'est pas garanti puisqu'ils peuvent être en contact par un autre canal que son pc), et qu'effectivement tu vois que ta femme te ment, qu'en feras tu concrètement? Quelle est la conséquence concrète du fait qu'elle te ment encore et qu'elle ne fait pas l'effort de réparer quoique ce soit dans sa relation avec toi? Elle n'est pas transparente, et te reproche même d'en avoir trop dit à la femme de ton sandwich qui est aussi une personne trahie dans cette histoire.
Au lieu de te demander si elle te ment, demande toi quelle ligne de conduite tu vas adopter si elle te ment.
Le fait qu'elle te ment encore est évident, relis ton message. Même le message de la femme du sandwich elle n'a pas voulu te le lire. Snapchat. "il n y a pas de cadeaux". Tes écrits montrent tous une succession de red flags. Quelle preuve de mensonge supplémentaire attends tu? Et surtout : qu'en feras tu?
Un truc qui me démange c'est d'appeler ou de faire un message à l'autre idiot pour lui annoncer également de ne plus approcher ni faire de messages à ma femme.
Que penses tu que ça changerait?
Le mec, en couchant avec ta femme pendant des mois, a prouvé qu'il n'avait ni respect pour toi ni pour sa femme. Son intérêt à lui compte avant tout.
S'il reçoit un tel message de sa part, penses tu qu'il va se dire "mince, c'est vrai que je ne suis pas correct vis à vis de ce pauvre gars"? Ou qu'il va s'en foutre royalement?
Regarde ta femme : penses tu qu'elle s'est dit à un moment "mince, c'est vrai que tout ce que je fais n'est pas correct vis à vis de cette femme là"? Jamais de la vie. Elle a même pensé à faire gagner son amant sur un divorce pour faute.
C'est pareil en face.
En envisageant de faire un message, tu raisonnes comme quelqu'un de correct le ferait : appeler à sa responsabilité ça te parlerait à toi. Mais tu t'adresses à des gens qui ne sont pas corrects, donc ton message ne servirait à rien. La seule façon d'amener une réaction de ton sandwich c'est de lui infliger encore plus de conséquences concrètes (mettre l'affaire sur place publique au boulot ou à ses amis/sa famille, ce genre de chose.. mais ça pourrait mettre sa femme en porte à faux..). Même chose pour ta femme, "conséquences" ça peut vouloir dire "je refuse de jouer un jeu de dupe pendant que tu t'en sors sans effort, je raconte ce qui s'est passé à notre famille et à tous mes amis; et tant pis si tu n'en es pas contente; comme tu continues de me mentir je n'ai pas d'autre choix que de pousser vers la porte de sortie. Je ne veux pas mentir à mes proches et devenir complice de tes conneries".
Les anxiolytiques m'ont fait du bien pour gérer mes émotions et m'ont aidé à mieux dormir aussi.
J'ai fait mes tests vendredi avant de prendre la route. J'ai rdv avec ma psy aujourd'hui.
Excellent :super:
Tu chemines, à ton rythme. C'est une bonne chose.
Toute action que tu entreprends pour sortir de cette situation d'infidélité est une bonne chose. Pour moi c'est ce qui a été déterminant sur mon état mental.

Dernière question. Tu avais indiqué vendredi passer la nuit chez ton ami le chanteur de feuille d'or, qui a lui aussi été trompé par sa femme. Que te conseille t-il?
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 226
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par supersymetrie »

Feuille d'or a écrit : lun. 16 janv. 2023 07:57 Sauf pendant la soirée, je reçois un message de ma femme "elle connait toute ma vie, tu as du beaucoup parler quand même".
Hello
Tu aurais dû lui répondre, je crois bien que depuis tout ce temps que tu cotoies ton amant, il connait encore plus MA vie ! Car lui est entré dans ma vie sans que je ne le sache !

Le contrôle c'est normal. Tu a découvert tout ce qu'on a fait dans ton dos. Tu as découvert que lorsque tu n'es pas présent dans une pièce, ils communiquent et que ta femme est juste une menteuse de base.

J'ai un autre point a aborder sur la "dépendance affective".
Cette dépendance qui nous fait encore plus passer pour un ou une conne car en plus d'être trahi on tient à l'autre alors que l'autre n'a visiblement pas grand chose à foutre de son conjoint.
1) La sidération. J'avais énuméré les scénarii qui peuvent pousser un conjoint à trompé (sans excuser la tromperie dans certains cas mais de dire que c'est aussi une voie pour ne pas quitter l'autre et avoir la reconnaissance, la tendresse, l'amour qu'on n'a pas dans le couple) Des fois le couple en discute mais ne trouve pas de solution et des fois non.
Il y a le cas ou personne ne dit rien, on l'impression que tout va bien et bim la conjointe couche depuis des mois avec le collègue de travail , le conjoint avec la voisine ... alors que ... tout "allait bien"
Sidération ... choc post traumatique ... Ce qu'on découvre est plus ou moins réel (ancré dans la réalité. On ne voit rien, on sait mais on n'a pas assisté à des rencontres, rapprochements, bisous, calins ...etc) Donc on a une info qui ne colle pas à sa réalité donc ... sidération et on fait tout pour que tout redevienne comme avant.
D'ailleurs je pense que si on voyait le couple s'embrasser, on viendrait mettre un coup de poing dans la tronche et taperait un scandale et la relation avec la conjoint ou la conjointe serait fini sur le champs car on aurait assisté à cette scène.
Mais quand on découvre des messages ou qu'on fait des "liens" ... les choses sont immatérielles et "n'existent pas vraiment matériellement dans sa réalité"

2) La fameuse dépendance affective !
Prenons le cas d'un couple ... 40 ans, 2 postes sympas avec de revenus corrects, 1 maison avec un crédit sur 25 ans, 2 jolis enfants, des vacances, des amis, des familles qui s'entendent bien ... et bim le mari découvre une notification, remonte la conversation et comprend... madame couche avec un collègue depuis 15 mois ap^rès quelques recherches !
Sidération, on cherche, la réalité que l'on vit tous les jours ne colle pas avec la réalité qu"on découvre. Il y a la maison, les enfants,les amis, la famille, le sprojets et les sentiments qui visiblement ne sont plus partagés.
Si le mari se sépare, divorce, vente de la maison, garde alternée dans le meilleur des cas. Le mari à tout perdu jusqu'à ses enfants ... alors que lui n'a rien fait ...
Le mari tergiverse, cherche des solutions, essaye de comprendre et se déteste parce qu'après tout ça et il dépendant affectivement de celle qui détruit toute sa vie !!!
Maintenant on change la donne:
Toujours le même couple, 40 ans, 1 maison, des amis, une famille, des vacances ... pas d'enfants ...
Je pense que le mari se barre direct, divorce, met la maison en agence etc etc ...
La décision devrait prendre 5 minutes ... allez plus si on veut avoir les tenants et les aboutissants !

Ce post pour dire à tout ceux qui découvrent et qu'on dit de prendre de la distance pour couper cette "dépendance affective". En fait vous êtes sidérés, vous devez prendre de la distance et vous aimez énormement vos enfants et vous avez peur de faire sauter en l'air votre vie ! (Votre conjointe elle s'en tape royalement de tout ça, elle ne perdra jamais ses enfants ! Vous, vous êtes remplaçable par le dernier des crétins)

Pour les femmes qui découvrent que leur mari les trompent, soit elles sont dépendantes financièrement et ça complique le départ ... sinon si elles sont "indépendantes financièrement" et que de la famille peuvent les héberger un temps avec les enfants qu'elles ne perdront pas et souvent dans ce cas là, auront la garde exclusive ...partent sans demander leur reste.
Si tu peux partir sans perdre ceux qui te sont vraiment chers et qui ne te trahissent pas, c'est à dire, tes enfants ...il y a beaucoup moins de dépendance affective avec un connard ou une connasse qui passe des mois ou des années à se foutre de ta tronche !

Après on peut ne pas avoir d'enfants ou plus d'enfants à la maison et ne pas se voir refaire totalement sa vie à un certain âge et reconstruire en se disant que ça sera plus fort ... mais bien entendu si un jour on découvrait que ... alors là ... on n'hésiterait pas un instant à partir !

Désolé pour ce post un peu long sur le terme "dépendance affective" qui n'en est souvent pas une. C'est une sidération et plutôt un "chantage affectif" ! T'as rien fait mais si tu demandes le divorce, tu perds ta vie qui coulait comme un long fleuve tranquille il y a peine 5 minutes !
Avatar du membre

supersymetrie
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 226
Enregistré le : jeu. 2 nov. 2017 15:59

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par supersymetrie »

Donc pour résumé:
Si votre conjoint n'est pas venu X fois vous dire que vous le ou la delaissiez, que vous vous moquez d'elle ou de lui en public, qu'il ou elle se sent dévalué, rabaissé dans le couple, qu'il ou elle vous aime et que ... vous n'avez rien fait pendant des mois et des mois et des années et qu'au contraire vous avez remis des couches et des tartines alors:

Si vous subissez ce chantage affectif de cette "dépendance affective" vous êtes des êtres formidables car Vous faites passer ceux que vous aimez avant vous !
Vous êtes un être formidable et vous ne méritez pas l'humilation et la trahison alors que vous, vous êtes prêt à faire passer tout ceux que vous aimez avant vous ;)

Et si vous, en ce moment vous ne vous aimez pas, que vous vous détestez de vivre ça et de subir tout ça. Que vous vous dites que vous n'êtes pas un homme ou une femme à la hauteur ... au contraire ... vous êtes des gens formidables !

On vous aime ! Vos enfants vous aiment, vos vrais amis vous aiment, votre famille vous aime et ici aussi on vous aime !
Votre conjoint ou votre conjointe ne vous mérite pas car Vous, vous êtes formidable !
Avatar du membre

Auteur du sujet
Feuille d'or
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : lun. 9 janv. 2023 10:09

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Feuille d'or »

Je ne crois pas aux coïncidences..
Si tu te débrouilles bien avec l'informatique je te suggère vraiment d'enquêter là dessus car il y a peu d'options. Soit le sandwich a supprimé le message (pensant que ça porterait préjudice à ta femme), soit ta femme a supprimé le message (sur ton compte?), soit la femme du sandwich s'est trompé de personne (peu probable).
Comment as tu appris l'existence de ce message si tu ne l'avais pas reçu?
Je crois que je l'ai pas reçu car c'est messenger et que je suis pas ami avec elle sur facebook et surtout il n'y a pas longtemps j'avais changé les paramètres de l'appli pour pas être contacté par n'importe qui.
Ce sont tes trippes qui te disent "elle ment". Les miennes m'ont dit la même chose au début.
Devine quoi : elles avaient raison.
Que fais tu concrètement de cette info? Je t'invite vraiment à te poser la question suivante : Mettons que tu arrives à vérifier cette information (ce n'est pas garanti puisqu'ils peuvent être en contact par un autre canal que son pc), et qu'effectivement tu vois que ta femme te ment, qu'en feras tu concrètement? Quelle est la conséquence concrète du fait qu'elle te ment encore et qu'elle ne fait pas l'effort de réparer quoique ce soit dans sa relation avec toi? Elle n'est pas transparente, et te reproche même d'en avoir trop dit à la femme de ton sandwich qui est aussi une personne trahie dans cette histoire.
Au lieu de te demander si elle te ment, demande toi quelle ligne de conduite tu vas adopter si elle te ment.
Le fait qu'elle te ment encore est évident, relis ton message. Même le message de la femme du sandwich elle n'a pas voulu te le lire. Snapchat. "il n y a pas de cadeaux". Tes écrits montrent tous une succession de red flags. Quelle preuve de mensonge supplémentaire attends tu? Et surtout : qu'en feras tu?
Je ne sais pas vraiment ce que je ferais, ça dépend de ce que je découvrirais en fait. Je vais y réfléchir.
De toutes façon là j'ai perdu ma seule source d'information fiable : Chromebook/Gmail.
Même chose pour ta femme, "conséquences" ça peut vouloir dire "je refuse de jouer un jeu de dupe pendant que tu t'en sors sans effort, je raconte ce qui s'est passé à notre famille et à tous mes amis; et tant pis si tu n'en es pas contente; comme tu continues de me mentir je n'ai pas d'autre choix que de pousser vers la porte de sortie. Je ne veux pas mentir à mes proches et devenir complice de tes conneries".
Ah ben justement ce sujet des amis et de la famille il va falloir l'aborder, ma mère sait et elle côtoie la sienne qui ne sait pas. Ma mère me disait vendredi matin qu'elle ne se sent pas bien avec ça car elle a peur aussi de tout déballer. Qu'il faudrait qu'elle parle de notre problème à sa mère. Les amis je suis déjà complice, certains savent (mes amis à moi seuls) d'autres non (nos amis commun ou ce qui sont plus les siens). C'est ultra pesant pour moi. Et comme je suis du genre honnête et à parler, c'est ultra compliqué pour moi.
Dernière question. Tu avais indiqué vendredi passer la nuit chez ton ami le chanteur de feuille d'or, qui a lui aussi été trompé par sa femme. Que te conseille t-il?
Non non, je dormais chez mon batteur. Mais j'ai vu mon ancien chanteur jeudi aprem. Il m'a dit qu'il allait se barrer (mais il semble avoir du mal à le faire), que sa femme est incapable de se remettre en question. Celle-ci aurait été jusqu'à accuser les enfants à l'époque (il y a 3-4 ans). "C'est parce que la petite est rentrée à l'école", etc...
En fait, c'est pratique les musiciens mine de rien, ça met les petits plats dans les grands au quotidien, pour pouvoir partir travailler sereinement sans reproches. Mais à chaque concert, sa femme le trompait. La mienne faisait la même chose quand la petite était chez les grands parents. Bon de toutes façons elles faisaient des photos même quand j'étais dans le pièce d'à côté... Putain pourquoi elle me les envoyait pas à moi "chéri je sais que tu as du travail mais vient vite je t'attend". Non c'était plutôt "tu fais de la musique ce soir", oui, "cool je vais pouvoir m'amuser".
De toutes façons je me fais pas trop d'illusions, tant qu'elle s'épile la chatte, c'est qu'elle compte pouvoir la montrer à quelqu'un d'autre et moi sans tests de sa part déjà je suis pas prêt de la retoucher. Mais purée c'est dur car devant il y a encore la façade de sainte nitouche, un comportement qui fait se dire elle fait quelques efforts.
J'aimerais quand même pouvoir tenir jusqu'à son premier rdv psy (7 fev.) sans lui en mettre dans les dents comme mercredi matin (ça a fait rire mes amis car pour eux je suis un méchant bisounours, je le sais, mais je sais aussi la fragilité en face), c'est la seule vrai preuve d'effort que j'ai de sa part, j'ai envie de voir ce que cela va donner ce rdv.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3590
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Sans Prétention »

supersymetrie a écrit : lun. 16 janv. 2023 10:38 Désolé pour ce post un peu long sur le terme "dépendance affective" qui n'en est souvent pas une. C'est une sidération et plutôt un "chantage affectif" ! T'as rien fait mais si tu demandes le divorce, tu perds ta vie qui coulait comme un long fleuve tranquille il y a peine 5 minutes !
Sujet plus complexe qu'il n'y paraît.
En effet, on utilise ce terme de manière imparfaite.
Il y en a une bonne et une nocive.
Mais ça permet de mettre une image assez forte pour désigner un état duquel il faut sortir.

Tout comme structurel / conjoncturel que je remplacerai dorénavant par compulsif / passager. :doute:

Feuille d'or a écrit : lun. 16 janv. 2023 12:21 sa femme est incapable de se remettre en question. Celle-ci aurait été jusqu'à accuser les enfants à l'époque (il y a 3-4 ans). "C'est parce que la petite est rentrée à l'école", etc...
:lol:

Collector.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Asturias
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 81
Enregistré le : mer. 22 déc. 2021 08:17

Re: Aujourd’hui, j’ai besoin de vous partager mon histoire.

Message par Asturias »

Je ne sais pas vraiment ce que je ferais, ça dépend de ce que je découvrirais en fait. Je vais y réfléchir.
C'est ton levier à toi.
Tu as déjà découvert qu'elle te trompait, s'épilait pour un autre, et son comportement post tromperie semble montrer que pour elle tu es une sorte de plan B (affectivement et sexuellement en tout cas). Pas un plan A. Elle t'a déjà dit qu'elle restait car pour elle l'important c'est "la famille, la sécurité" car c'est ça que tu représentes pour elle. Sous entendu : tu ne représentes pas "son homme, son amant".
Ton levier à toi c'est de dire : "ok, elle, elle fait bien ce qu'elle veut. Ce qui compte c'est ce que JE décide de faire pour ma vie, avec les informations que j'ai. Qu'est ce que je veux représenter pour la personne avec qui j'accepte de partager ma vie?".
Rappelle toi la ligne dans le sable. Ce n'est pas le tout de la tracer et dire "je n'accepterai pas qu'on franchisse cette ligne", c'est aussi de dire "et voilà ce que je ferai si cette ligne est franchie". Sinon c'est du vent. C'est important d'être clair dans sa tête et de se dire "voilà ma ligne dans le sable et voilà ce que je ferai si elle est franchie". Ca te donne quelque chose de simple pour t'appuyer quand émotionnellement tu es dans le flou.
C'est ultra pesant pour moi. Et comme je suis du genre honnête et à parler, c'est ultra compliqué pour moi.
C'est toi qui porte tout, elle elle ne porte rien.
Là encore tu la protèges elle, comme un père protègerait sa fille qui fait une connerie. Mais elle, est ce qu'elle te protège toi?
Il m'a dit qu'il allait se barrer
Et tant qu'il ne le fait pas il s'éteint, non? Tel que tu le vois aujourd'hui il doit n'être que l'ombre de celui que tu as connu.
Parce que tant que sa femme n'a rien réparé, c'est comme s'il vivait dans une situation d'infidélité. Et ça, ça démolit un esprit. Quand je te dis "sors de cette situation d'infidélité" je ne le dis pas pour rien. Ca fait 4 ans que ton ami vit dans une situation d'infidélité et aujourd'hui regarde ou ça l'a mené.
Ton ami s'était dit il y a 4 ans : "je reste jusqu'à ce que les gamins soient grands et je pars". Le truc le torture tellement qu'il ne peut pas tenir cette ligne et envisage de se barrer maintenant. Profite de "ses années d'expérience". Si je te parle honnêtement ici, c'est parce que je ne veux pas que tu sois comme cet ami et perde 4 ans dans la tourmente avant de faire la seule issue logique de tout ça.
Et si ce qui te freine c'est la présence de ta fille, il faudra discuter de ça ici (c'est légitime comme questionnement).
Rester pour les enfants est, même s'il semble le meilleur, le pire choix à faire. Regarde : on n'en est pas heureux, et les enfants le voient. Et pire, plus grands il est même possible que les enfants comprennent le pourquoi et se disent "c'est pour moi que papa n'était pas heureux" et en culpabilisent. Vu d'un enfant, tu préfèrerais voir ton père à 50% du temps mais heureux, ou à 100% du temps malheureux sachant en plus que c'est pour toi?
C'est pas trivial, mais à prendre en compte. Je sais que ta femme t'a mis devant un choix difficile que tu aurais aimé ne jamais avoir à faire, mais ta situation ne bougera pas tant que tu n'acceptera pas l'idée d'avoir à te positionner sur ce choix. C'est ta peur qui fait qu'en ce moment tu choisis de porter tout, et c'est donc ta peur qui te maintiens dans une situation ou tu souffres. Sortir de cette peur là, c'est prendre conscience que tu ne finiras pas ta vie seul, que tu peux être parfaitement heureux même en voyant tes enfants à 50% comme d'autres parents : c'est un chemin de vie différent de celui que tu envisageait mais il existe un chemin de vie qui prend cette voie et ou tu es heureux si tu veux être heureux.
Putain pourquoi elle me les envoyait pas à moi "chéri je sais que tu as du travail mais vient vite je t'attend"
Parce qu'à ses yeux tu n'étais pas son amant, elle a confié ce rôle à un autre.
c'est la seule vrai preuve d'effort que j'ai de sa part, j'ai envie de voir ce que cela va donner ce rdv.
Ouais alors...
1) si la seule action concrète qu'elle a pris pour réparer ça c'est un rdv chez le psy dans 3 semaines, je maintiens qu'il n y a rien à travailler.
2) ne te fais pas trop d'illusion sur les psys/thérapeutes de couple : ils sont nombreux à aller sur "tu n'étais pas seule responsable, ton mari aussi est un peu coupable" (j'y ai eu droit aussi..). Et tu ne veux pas voir ta femme rentrer et dire "en fait j'ai rien à faire, c'était toi le responsable". Peut être qu'elle tombera sur un bon psy, mais il est aussi probable qu'elle tombe sur un psy qui la conforte dans ce qu'elle a fait. Et vu que madame ne semble pas vouloir faire de travail d'elle même, elle sautera dedans à pied joints.
Donc tu ne devrais pas en attendre trop.
Et au contraire, agir sur tes leviers à toi.
Loin de nous tout à la fois et la crainte de l’avenir, et les retours sur un passé désagréable : celui-ci ne m’est plus rien, l’autre ne me touche pas encore.
— Sénèque
Répondre