Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
BrokenHeart
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : mar. 17 janv. 2023 02:29

Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par BrokenHeart »

Merci de l'existence de ce site. La lecture de vos témoignages et le fait de pouvoir échanger sur ce sujet si douloureux est comme une sorte d'entraide.
Je vous raconte ma petite histoire.
Peut-être trop détaillée mais, au moins, elle permettra, à vous autres membres de mieux saisir ma situation.
Les faits remontent à la Toussaint mais ça reste toujours très présent dans mon esprit...
Allez, je me lance :
45 ans ma femme comme moi, 15 ans de vie commune et un garçon de 12 ans.
Tout a commencé à l'occasion d'un week-end en amoureux à Paris pour le 14 juillet (notre enfant étant parti en colonie pour 9 j).
Ce week-end, bien qu'agréable et love love (piscine en roof top, bateaux mouche pour le feu d'artifice...) a malgré tout soulevé, en moi, quelques interrogations.
Je suis quelqu'un qui observe beaucoup et j'ai senti ma femme absente à quelques moments et avec le portable en permanence dans les mains (elle justifiait l'utilité d'être joignable par rapport au séjour en colo de notre enfant).
Le lundi, je décidai de mener quelques investigations.
Je vérifiai donc l'historique d'appels téléphoniques de ma compagne. Aucune difficulté car j'ai accès à sa boîte mail ; je découvris alors qu'un N° revenait sans cesse (je n'avais pas accès aux sms - simplement les appels).
Il avait été appelé, par ex, alors que je descendais à l'accueil de notre hôtel chercher une bouteille d'eau, que j'allais vérifier après le resto si la voiture, mal garée, n'avait pas été enlevée... Un appel également de 35 min pendant lequel j'étais parti chez mon beau-frère lui déposer les clefs de la maison afin qu'il s'occupe de nos animaux en notre absence...
Bref beaucoup d'appels et à chaque fois dans mon dos.
Un peu jaloux (peut-être) je lui demandais des comptes sur ce N°. J'apprenai qu'il s'agit de celui du stagiaire (étudiant futur prof des écoles) dont ma conjointe est tutrice.
Sans le connaître très bien, on avait déjà échangé un peu et participé à quelques repas/soirées ensemble (une fois même invité chez nous).
Ma femme ne comprenait pas trop mon énervement et tentait de me calmer en m'assurant qu'il s'agissait uniquement d'appels sur le ton de la confidence, qu'il n'était pas bien, a peu d'amis, qu'il en a marre de vivre encore chez ses parents et que son histoire la touchait. Ils avaient aussi grandi dans le même village...
Qu'il n'avait que 21 ans et qu'évidemment il ne pourrait jamais y avoir quoi que ce soit entre eux (24 ans d'écart tout de même).
Elle reconnaissait aussi qu'elle n'aurait pas du faire çà et s'excusa.
J'avais tendance à y croire mais à moitié car je fais très difficilement confiance.
Je pris donc mon tél et m'engueula, pour la 1ère fois, avec celui qui allait devenir l'amant de ma chérie ; je le mis en garde de ne plus jamais avoir de contact avec ma femme et l'avisai qu'elle se chargerait, à la rentrée, de changer son tutorat.
Je ne peux assurer qu'il n'y avait rien entre eux à cette époque mais l'été s'est passé normalement selon moi.
Septembre et leurs inévitables retrouvailles à l'école fût un tournant dans notre relation.
Quelques disputes eclatèrent pour des conneries ; un exemple : elle avait repris le tabac en juin (après 18 ans sans fumer et maladie chronique) et m'a menti sur sa consommation en la minimisant ou en se cachant. Une fois, en repas avec la belle famille, j'ai du m'absenter 10 min ; à mon retour, je sentis qu'elle avait fumé et je vis dans le regard de sa famille (notamment de ma belle mère) le malaise. Elle me mentait devant tout le monde et je passais pour un con.
C'est des conneries mais le fait de mentir pour des motifs aussi futils ne me rassurait pas.
Une fois aussi, elle me montrait des photos en me disant : "tu vois comme on était complice et ce qu'on est devenu".
Elle me réclamait plus d'attentions etc mais franchement, notre couple n'était pas en crise.
La libido dans la moyenne haute de notre histoire par-contre j'étais bien souvent à l'origine de nos rapprochements.
Ma femme me réclamait des preuves d'amour, de plus m'investir dans l'éducation de notre enfant... J'avoue que j'étais moins dans la séduction et qu'une petite routine s'était installée.
Mais encore une fois, rien d'alarmant selon moi et en aucun cas, ils auraient pu justifier la trahison qui m'attendait
C'est en octobre que tout a chaviré.
Un jour que je travaillais du matin, nous étions alors à un anniversaire la veille, notre enfant dormait chez mamie afin de ne pas le fatiguer.
A mon réveil, après une très courte nuit, ma conjointe m'embrassait et me disait "je t'aime" "tu es courageux en ayant aussi peu dormi" "à tout à l'heure mon coeur" blabla...
Elle était donc seule à la maison ce matin là...
J'envoyais vers 10H30 un sms pour m'assurer qu'elle était debout et rappelai vers 11H00 mais toujours pas de réponse. Elle me téléphona vers 11H20 et m'expliquait qu'elle n'avait pas entendu son tél et qu'elle avait pris sa douche.
Or ma femme prend toujours sa douche au soir (sauf si sport ou travaux...).
Je la sentai plutôt mal l'affaire et ça sentait le roussi en début d'aprem, de retour à la maison.
Les sols un peu sales, lave-linge et lave-vaisselle pleins. Je ne dis pas que c'est à la femme de faire çà mais, en temps normal, il y aurait eu au moins quelque chose de fait.
Par contre, j'ai vu que les draps de notre lit avaient été changés (après 4, 5 jrs).
La moutarde m'est méchamment montée au nez, je lui ai demandé ce qu'elle avait fait de sa matinée et me dit "j'ai glandé".
Je l'ai alors regardée bien droit dans les yeux et lui ai demandé de me dire si je devais être au courant de quelque chose ou s'il y avait un souci.
J'ai surjoué un peu en lui assurant que si j'apprenais un jour qu'elle me trompait, je pourrai tuer (bien évidemment c'est faux mais le but était de lui faire peur).
Ses réponses n'ont été que du "c'est n'importe quoi" "tu délires" "jai changé les draps et alors ?" blabla...
Pas convaincu par ses explications, je fis l'achat d'une caméra espion (c'est en fait un chargeur tél avec caméra discrète intégrée) que je branchai sur notre tête de lit.
Ça m'a coûté 49€ et ça marche très bien (juste la qualité du son un peu moyenne).
Je n'étais pas fier de çà, surtout quand je voyais ma femme s'habiller le matin etc. Pas fier mais mon but n'était que l'établissement de la vérité et je ne demandai, évidemment, qu'à me tromper.
Grâce (ou à cause de) à ce dispositif, de nouveaux doutes s'ajoutaient donc quand je la voyais à la fenêtre de notre chambre, au tél, en train de guetter mon retour de footing (ou de sortie du chien...).
Un coup, elle se prit même en photo devant le grand miroir de la chambre avec un short cuir et un top que je venais de lui offrir. Mais, profitant d'un rare moment où elle lâchait son tél, je regardai sa galerie et vis que les photos étaient supprimées ; mais pourquoi ?
Fort de ces derniers éléments, je m'arrangeai pour amener la discussion sur mes récents doutes. Evidemment, je ne pouvais lui dire clairement ce que je savais (je voulais maintenir mon "piège" en place).
Je lui dis que je m'étais senti, comme observé, lors de ma dernière sortie et qu'il me semblait l'avoir aperçue à la fenêtre.
Je lui dis aussi que j'avais lu quelque part que parfois l'adultère avait pu sauver des couples et je prenais l'exemple d'une femme moins désirée par son partenaire qui se sentait revivre en tant que femme avec son amant. Et que cette femme aimait malgré tout son mari.
J'ai vu que mon exemple l'avait touchée mais me dit malgré tout "c'est pas dans tes lectures de salle d'attente que tu apprendras quoi que ce soit de valable"
Je sortis et fumai 2 clopes d'affilée (je ne fume jamais - juste parfois quand je bois un coup) et la supplia de me dire s'il y avait un souci ou plus grave.
Que je préférai savoir plutôt que d'exploser à la découverte d'une trahison surtout que j'ai des principes bien arrêtés et que l'adultère c'était carton rouge pas jaune. Mais elle ne lâcha rien hormis des trucs "j'en ai marre de ta suspicion permanente" "tu te fais des films" "tu n'as aucune raison de t'inquiéter"...
J'avais réservé un airbnb 2 pers pour faire les marchés de Noël en Alsace mais elle me demanda d'annuler préférant être disponible pour notre enfant et qu'il avait des compétitions sportives prévues ce week-end là.
Les vacances de Toussaint se passèrent normalement, par contre elle ne lachait jamais le portable même pour aller aux wc.
J'avais 1,5 semaine sur les 2 des vacances scolaires et ma reprise était prévue jeudi 3 novembre (4 jours avant la rentrée).
Les vacances me parurent longues et j'étais pressé (et surtout stressé) d'arriver à ce 3 nov car il signifiait dénouement mais aussi certainement trahison.
Le danger, ce jour là, était l'après-midi car notre garçon partait au centre aéré.
J'allai donc au travail au matin et demandai mon aprem au patron prétextant un souci à la maison.
Je fis un passage devant la maison et m'aperçus qu'il n'y avait personne. J'appelai donc ma compagne lui demandant de me donner mon N° de passeport qui est dans un placard, pour remplir un document au boulot (évidemment c'était un prétexte pour savoir où elle était). Elle me dit qu'elle était chez sa mère ; je n'en cru pas un mot (pensant qu'elle était par ex à l'hôtel) et j'allai vérifier. Elle était bien là-bas. Je me trouvais bête d'avoir pensé au pire mais aussi surtout soulagé.
Voyant l'heure qui avançait, je me dis que pour maintenant, il fallait que j'attende dans un coin, afin de rentrer vers 17H45 (heure de retour prévue du travail).
J'étais en attente sur une aire de covoiturage à 10~15 mn de chez nous. Seulement, le drame survint à 16H17, quand je reçus une notification d'alerte de présence sur la caméra (petite précision : elle devait récupérer notre fils au centre à 17H00).
J'ouvris donc mon appli et découvris ma femme embrassant un autre homme ; je le reconnu immédiatement.
C'était bien son stagiaire. J'avais le cœur qui monta à 100 à l'heure. Un truc que "j'aimais", malgré tout, c'est qu'il était tendre et respectueux dans son approche et j'arrivai encore à me contenir. Si je me tenai ; "l'avantage" était que j'allai avoir le temps de rentrer pour les surprendre et lui exploser sa tronche.
Mon plan était violent : je devais le fracasser (je n'aurai eu aucune difficulté - ça n'est pas pour me vanter mais on ne boxe pas dans la même catégorie). Il s'agit d'un de ces jeunes, un peu dévirilisés, qui ont un avis sur tout alors qu'ils n'ont que 20 ans et qui ont de la gueule derrière leur écran sur les réseaux sociaux...
J'avais donc prévu de l'amocher et de le faire repartir de chez moi à poil et sanguinolant (évidemment sans ses clés de voiture ni tél...).
Seulement, vu qu'ils n'avaient que 30 mn, ils allaient vite attaquer "les choses sérieuses" ; elle portait des bas et un corset (offerts par moi évidemment) - je précise que je ne l'avais pas vue dans ce type de tenue depuis des mois.
Et lorsqu'elle enleva le haut pour venir se mettre à califourchon sur lui qui la caressait, c'en était trop pour moi.
Je l'appelai donc et elle décrocha - pendant que lui était allongé sur mon lit, à ma place, la tête sur mon oreiller en regardant ma femme dénudée qui était au tél avec moi. Je lui expliquai que je savais qu'elle me trompait et eu droit à la réponse : "tu ne vas pas recommencer avec çà" "je ne te trompe pas". Elle raccrocha et alla le retrouver.
Seulement, à l'approche des choses encore plus sérieuses, je rappelai en visio afin de mettre fin à leurs méfaits dégueulasses (tant pis pour mon plan violent mais je devais les arrêter ; elle repondit hors visio et lui expliquai que j'avais mis une caméra et que je la voyai avec Machin (je ne cite pas son prénom).
Ils se rhabillèrent à la hâte ; c'est bien la seule chose qui m'a fait rire quand j'ai revu la vidéo (je ne l'ai regardée que le soir même, après m'être enfilé quelques verres, avant de stocker çà sur une clé usb soigneusement planquée au taf).
J'arrivai donc dans ma rue et vis arriver Machin dans l'autre sens ; je mis ma bagnole en travers et sortis. Il fit de même et bredouilla "je venais récupérer des documents pour l'école". Il n'eut pas le temps d'en dire plus car il fuya en courant lorsque j'essayai de l'approcher (il court bien mieux que moi).
Je lui sortis quelques mots bien méchants comme vous pouvez l'imaginer et lui dis aussi "comment tu peux faire çà dans mon lit devant nos photos de famille ?" etc...
Seulement, on bloquait la circulation, j'ai donc dû repartir vers ma caisse pour la garer mais il en a profité pour se casser. J'ai tenté de me mettre devant son véhicule mais il n'a pas ralenti et ai dû l'éviter, son rétro se brisa même quand il me toucha en démarrant en trombe.
Bref, ma femme me trompait avec un gamin, sans honneur, même pas capable de discuter (même à distance ou au tél). Je n'attends pas d'excuse de sa part car c'est impardonnable mais au moins un truc du genre "c'est n'importe quoi ce qu'on a fait" ou "on aurait dû aller à l'hôtel"... Je n'eus aucun message dans ce sens. Le seul que je reçus, quelques jours plus tard, fût un sms où il me proposait de ne pas déposer plainte contre moi pour les menaces de mort et dégradations volontaires de son vl en contre-partie d'un arrangement amiable dans lequel j'étais censé rembourser les dégradations (2000 € tout de même car j'étais accusé davoir pété aussi son smartphone). J'ai donc débarqué chez lui et tomba sur ses parents uniquement ; ils étaient à fond derrière lui et sa mère chargeait même ma femme qui, selon elle, était la principale coupable.
J'ai eu beau leur faire comprendre que faire ce qu'il a fait était horrible et que je n'aimerai pas savoir qu'un jour mon fils pourrait se comporter de façon aussi déloyale. Je leur dis (j'ai le même âge qu'eux) qu'ils devaient avoir une discussion avec lui.
Je leur disai aussi qu'il ne valait mieux pas que je sois atteint d'un cancer incurable ou être de nature suicidaire car je l'aurai flingué et moi après (ma profession implique d'être porteur d'un 9mm). Ils n'eurent comme unique inquiétude les dégradations et les frais que ça impliquait pour un étudiant.
Le soir du "drame" ma femme dormit alors chez sa mère avec notre garçon et moi chez nous (bien évidemment dans une autre chambre que la nôtre).
Au passage, un témoin de la scène dans ma rue m'avait vu m'engueuler avec ma femme ensuite quand je rentrai chez moi et a avisé les gendarmes. Mon enfant les a donc vus débarquer devant la maison et a peut-être entendu quelques mots (bien qu'on se soit mis à l'écart).
Auparavant, je m'étais rendu chez ma belle-mère pour me confier. Je ne voulais pas aller dans la famille de mon côté car j'aurai entendu des trucs contre elle etc... et j'en n'avais pas envie.
Ma belle-mère hallucina du comportement de sa fille. Cet échange me fit du bien et je lui dis au revoir (presque adieu) car l'adultère signifie pour moi séparation.
Je ne vous parle pas de ma soirée et nuit pourries, passées à picoler et envoyer des messages à ma femme et à l'autre ordure.
Le lendemain ma femme et moi nous sommes vus chez nous.
Elle m'écouta essentiellement et au fur et à mesure de la discussion, la voyant très mal et honteuse, j'ai réalisé qu'elle était toujours la femme de ma vie.
Alors, même si pour moi, elle est fautive, je décidai de continuer ensemble ce qu'elle souhaitait aussi.
Elle ne cherchai aucunement à se défausser ou justifier car elle reconnaissait avoir tout faux.
Elle m'expliquait cependant, qu'elle se sentait moins aimée, attendait plus d'attentions, qu'on rigolait moins, qu'elle gérait beaucoup toute seule (surtout que je fais pas mal de déplacements). Elle a eu des doutes et l'autre a su trouver les mots qui ont fait mouche. Il l'a manipulée et a su montrer ce que ma femme aime chez un homme.
Aujourd'hui, nous sommes ensemble et on s'aime, c'est indéniable.
Mais à mon niveau, je suis marqué. Je vois ma femme comme l'amour de ma vie mais je la vois aussi comme celle qui m'a horriblement trahie.
Je ne suis pas allé consulter un psy (pas d'argent pour çà) même si je sais que ça pourrait m'apporter un plus.
La difficulté est que j'ai des images de cette tromperie et qu'elles me hantent par moment. Elles me hantent alors que je me mets au lit, à l'endroit même où ma femme s'envoyait en l'air avec son marlou.
C'est carrément un comble, j'ai un métier assez stressant et je me retrouve parfois angoissé quand je me couche alors que ça devrait être mon sanctuaire, mon endroit de repos et de bien-être.
Il ne se passe pas non plus, une heure sans que j'y pense.
Toujours des tas de questions :
C'était mieux avec lui ?
Quelles ont été leurs pratiques ? Allait elle plus loin avec lui ?
Pourquoi ? Quel était son intérêt (sachant que l'écart d'âge faisait que la relation n'aurait pu continuer) ?
Qu'est ce que j'ai foiré ?
Reste-t-elle pour notre famille ?
La relation a t'elle commencée plus tôt ?
J'en veux à ma femme, c'est certain et je lui en voudrai toujours mais je ne cherche pas à me venger.
J'ai aussi, parfois, des réflexions qui cassent bien même si je fais attention à ne pas me placer comme son supérieur en lui sortant des trucs du genre "de toutes façons avec ce que tu as fait..." mais c'est vrai que ce n'est pas toujours évident.
Elle a evidemment cassé quelque chose et rien ne sera plus pareil.
Je vais mettre du temps à lui accorder une confiance importante et je serai, je l'imagine, toujours dans la crainte car si c'est arrivé une fois, ça peut se reproduire.
L'avenir me le dira.
J'en profite pour vous souhaiter bien du courage pour traverser cette épreuve.
Pour ma part, c'est la pire chose que j'ai vécue...
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 458
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Help120222 »

Bonsoir Brokenheart,
Bienvenue et désolée de te compter parmi nous.
Tu pourras lire mon parcours. L'EMDR m'a aidé à classer ses images et ses pensées qui venaient, tout comme toi, me hanter. Un sage de ce forum m'avait diagnostiqué un syndrome de stress post traumatique. Mais ça a un coût (75 euros la séance pour ma part et j'en suis à 8, je crois qu'il en faudra une dizaine).
Et je suis navrée de t'apprendre qu'elles te hanteront longtemps. Avec le temps, beaucoup de temps, une sorte d'apaisement viendra. Mais ce que tu as vu ne s'effacera jamais, malheureusement. Comme on dit : on n'oublie jamais rien, on vit avec.
La reconstruction est un long chemin tortueux. Il y a des hauts et des bas. C'est un deuil à faire, le deuil de ton ancien couple.
Ici , tu trouveras des conseils, du soutien et beaucoup de bienveillance, aussi de l'humour.
Je laisse les sages de ce forum prendre le relais et analyser ton histoire.
Bon courage à toi. Sincèrement 🙏😘 :fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 349
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Deg »

Salut,

Sans savoir le temps qui c'est écoulé entre la découverte et vos retrouvailles j'ai l'impression tout c'est passé très rapidement sans avoir pu prendre du recul sur quoique ce soit.

Tu as passé l'éponge rapidement et tout mis sous le tapis non?
On voudrait que ça ne soit jamais arrivé et que tout redevienne comme avant.

Le choc et la peur de perdre l'autre.
D'ailleurs tu dis toi même qu'avant tu étais persuadé que tu ne pourrais pardonner et que infidélité signifiait séparation.

Il y a un bug dans ton système de valeurs donc: Tu agis en contradiction avec ta raison.

On comprend par tes questions que tu n'en a pas vraiment discuté avec elle. Donc tu cogites tout seul...

Tu penses qu'elle a été manipulé, mais qui te mentait et manigançait tout ca?

Toutes tes réactions sont très classiques, si ça peut te rassurer.

Maintenant tu vis le contre coup de cette histoire.

Tu le dis toi même, c'est la pire chose que tu aie vécue (moi aussi, clairement).

Ça a beau être une situation très banale c'est loin d'être anodin à subir.

C'est un vrai traumatisme, au sens propre.
J'imagine que c'est comme survivre à un accident ou un attentat.
Sur le coup tu es soulagé d'être encore en vie, mais après il faut survivre à ce traumatisme.

A mon humble avis tu devrais éviter de tout garder pour toi, en discuter. Avec elle ou pas d'ailleurs.
Sur le forum, un psy (y a peut-être des assos si t as pas le budget?).

Bref, rumine pas tout seul.

C'est tout frais et si tu es traumatisé ça prendra du temps. Garde ça en tête pour les phases down, ce ne sont que des phases.
Mais encore faut-il faire le nécessaire pour aller mieux

Oui oui, double peine: tu n'as rien demandé mais tu dois agir pour guérir...

Courage en tout cas
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

behindthemirror
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 49
Enregistré le : sam. 25 févr. 2023 18:12

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par behindthemirror »

Bonsoir, à mon humble avis :

Je confirme ce qui est dit au dessus ;

-Ne pas minimiser la douleur.

-Ne pas tout intérioriser et garder pour soi, la parole fait du bien et libère, qu'il s'agisse d'un psy, proche ou famille.

-Se laisser le temps : il y a des étapes importantes et il ne faut pas les brûler. Là tu es dans le dur précoce, c'est tout frais, ce n'est pas forcément le moment de prendre une ou des décisions et forcer les choses. Le plus important, c'est de prendre soin de toi et de ta santé psychique pour faire revenir la lucidité et les émotions petit à petit. Cela peut passer par une distanciation temporaire vis à vis de ta femme, tu as le droit de prendre quelques jours seul ou bien avec une autre compagnie proche famille ami (de grande confiance bien sûr) où tu vas t'éloigner pour te ressourcer et prendre du recul.

Tu dis que tu aimes ta femme et que tu voudrais donner une chance à votre couple, pourquoi pas mais ça ne dépendra pas que de toi mais de vous deux, les réponses viendront d'elles-mêmes au fil des conversations entre vous mais c'est encore tôt pour ça. Mais ce qui est sûr c'est que sans une confiance et une estime en toi reconstruites ainsi qu'un dialogue franc sur les raisons de l'infidélité de ta femme et sa volonté ou non de reconnaître et assumer pleinement ses torts (ce qu'elle semble parfois faire même si elle se déculpabilise par moments), tu ne pourras prendre une décision adéquate.

Attention également à ne pas tomber dans le piège de défausser ta femme ; sans lui intenter un procès ou la culpabiliser, ta femme reste une personne adulte qui fait ses choix ; elle t'a trompé alors qu'elle aurait pu te parler ou te quitter. Manipulée, oui, mais à ce compte là, si c'était une femme qui l'avait manipulée, aurait elle couché avec? Tu as tendu des perches à ta femme à plusieurs reprises mais elle a maintenu le mensonge, bon maintenant ce qui est fait est fait on ne peut plus revenir en arrière mais ce que je veux te dire c'est que dans ton récit tu sembles avoir voulu depuis le départ le bien de votre couple et tu as écopé de remarques culpabilisantes de sa part (je n'étais pas assez aimée etc), peut-être qu'elle le ressentait vraiment ce qui peut être légitime, mais normalement on parle AVANT voir ce qui peut être changé ou pas, pas APRES AVOIR TROMPÉ dans la logique des choses et des valeurs de fidélité qui sous-tendaient votre couple. Reste donc sur tes gardes et affirmé si ta femme esquive ses responsabilités, c'est une bonne manière de lui montrer que tu n'es pas dupe. Mais ne le fais pas en l'agressant ou criant etc, je répète, AFFIRMÉ, ça veut dire que dans ton discours on doit sentir que tu crois à tes valeurs et que tu as confiance en toi, que tu sais que ce n'est pas toi le perdant si séparation il devait y avoir.

Après tu as le droit de montrer ton désarroi par rapport à cet évènement, ta tristesse etc...Si ta femme est dans une démarche d'amour sincère avec toi et de reconstruction, cela l'aidera à développer son empathie envers toi et t'accompagner vers le mieux-être.

N'hésite pas à écrire ici d'autres membres très avisés et aguerris peuvent vraiment aider à prendre du recul pour prendre de bonnes décisions et éviter les erreurs. Peut-être que ça repartira entre vous, mais la base de tout, c'est de ne pas (ou plus) avoir peur de finir seul si la reconstruction n'est plus possible mais comme je l'ai dit ce n'est pas encore le moment. Bon courage et garde espoir pour la suite, les choses vont s'arranger.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3915
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Sans Prétention »

Salut BrokenHeart
BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Merci de l'existence de ce site. La lecture de vos témoignages et le fait de pouvoir échanger sur ce sujet si douloureux est comme une sorte d'entraide.
C'est le but :jap:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je vous raconte ma petite histoire.
Peut-être trop détaillée mais, au moins, elle permettra, à vous autres membres de mieux saisir ma situation.
Merci mais la longueur des premiers messages c'est toujours très bien.
On n'est pas sur Tick-Tock et c'est tant mieux.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 45 ans ma femme comme moi, 15 ans de vie commune et un garçon de 12 ans.
Si pas d'antécédent, zone à risque.
Age, nombre d'années passées ensemble.
C'est malheureusement une configuration de merde pour la foi en l'amour sans bavure.
Je le dis sur la base de récurrences statistiques.
Ca sert à rien, je l'admets, mais c'est comme ça.
Enfin, quelque part si : ça sert à te dire que 1) bonne nouvelle : tu n'es pas seul. 2) mauvaise nouvelle : bienvenue dans la banale médiocrité de la bassesse humaine.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Tout a commencé à l'occasion d'un week-end en amoureux à Paris pour le 14 juillet (notre enfant étant parti en colonie pour 9 j).
Ce week-end, bien qu'agréable et love love (piscine en roof top, bateaux mouche pour le feu d'artifice...) a malgré tout soulevé, en moi, quelques interrogations.
Je suis quelqu'un qui observe beaucoup et j'ai senti ma femme absente à quelques moments et avec le portable en permanence dans les mains (elle justifiait l'utilité d'être joignable par rapport au séjour en colo de notre enfant).
Le lundi, je décidai de mener quelques investigations.
Je vérifiai donc l'historique d'appels téléphoniques de ma compagne. Aucune difficulté car j'ai accès à sa boîte mail ; je découvris alors qu'un N° revenait sans cesse (je n'avais pas accès aux sms - simplement les appels).
Il avait été appelé, par ex, alors que je descendais à l'accueil de notre hôtel chercher une bouteille d'eau, que j'allais vérifier après le resto si la voiture, mal garée, n'avait pas été enlevée... Un appel également de 35 min pendant lequel j'étais parti chez mon beau-frère lui déposer les clefs de la maison afin qu'il s'occupe de nos animaux en notre absence...
Bref beaucoup d'appels et à chaque fois dans mon dos.
Je te mets dans les adultèmes ici : viewtopic.php?p=58017#p58017

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Un peu jaloux (peut-être) je lui demandais des comptes sur ce N°. J'apprenai qu'il s'agit de celui du stagiaire (étudiant futur prof des écoles) dont ma conjointe est tutrice.
Alors jaloux quand il y a un numéro très récurrent passé dans le dos : non.
Question sans aucun rapport : c'est son job à temps plein - formatrice - ou elle a encore un pied dans la classe ? (Edit : ah oui... La classe).
Quoique... Ça pourrait avoir un rapport... :oops:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Sans le connaître très bien, on avait déjà échangé un peu et participé à quelques repas/soirées ensemble (une fois même invité chez nous).
Ma femme ne comprenait pas trop mon énervement et tentait de me calmer en m'assurant qu'il s'agissait uniquement d'appels sur le ton de la confidence,
Oui, ça a un rapport parce que soit elle sait où commence et où s'arrêtent ses responsabilités envers le stagiaire, soit elle sait pas parce qu'elle n'a pas eu la formation adéquate. :deal:
Il y a quelque chose de l'ordre de la relation asymétrique entre un/une stagiaire et son/sa tutrice, ça se gère. Là, ce que tu décris c'est limite pas pro. Je dis limite parce que ça dépend vraiment comment c'est fait. J'étais pas là. Je sais pas.
Mais je demande.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 qu'il n'était pas bien, a peu d'amis, qu'il en a marre de vivre encore chez ses parents et que son histoire la touchait. Ils avaient aussi grandi dans le même village...
Bon... On est loin du mâle alpha... :doute:
Je te mets là aussi : viewtopic.php?p=58331#p58331

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Qu'il n'avait que 21 ans et qu'évidemment il ne pourrait jamais y avoir quoi que ce soit entre eux (24 ans d'écart tout de même).
Tout de même... :doute:
Et c'est probablement ce qu'elle t'a agité comme étant un défaut qui a contribué à la faire plonger : son jeune âge.
Être désirée par un jeune homme qui vit encore chez papa-maman : un défaut (pour toi, pour vous) mais dans les faits c'est probablement ce qui l'a faite "craquer".

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Elle reconnaissait aussi qu'elle n'aurait pas du faire çà et s'excusa.
Si elle-même reconnait en s'excusant que ce n'était pas à faire alors, ta réaction était donc légitime.
Donc je réitère : non, tu n'étais pas "jaloux", c'est ta femme qui te le dit.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'avais tendance à y croire mais à moitié car je fais très difficilement confiance.
Même en faisant aveuglément confiance, il faut croire à moitié quand les indices s'accumulent.
Comme disait Brassens (le cocu, pas le chanteur, encore que...)
brassens a écrit : ven. 7 avr. 2017 23:01 l'orgueil et le refus de la victimisation altèrent la perception de la réalité, on nie notre position de victime et la gravité des actes faits à notre encontre. Ainsi, le manipulateur peut œuvrer librement, puisque selon nous, nous ne sommes pas assez bêtes et faibles pour être manipulés. Au point, que pour ma part, j'ai enterré dans ma mémoire des faits évidents lorsqu'ils sont reliés entre eux et ils m'attendaient là au fonds de mes souvenirs.Les manettes de la manipulation sont la culpabilité, la gentillesse et le manque de confiance. Et lorsque nous doutons de la situation ou que nous ne nous sentons pas très bien, le mot d'ordre nous replace dans le mécanisme : "remues-toi, sois fort! arrêtes de t'apitoyer sur ton sort".
BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je pris donc mon tél et m'engueula, pour la 1ère fois, avec celui qui allait devenir l'amant de ma chérie
Si ça se trouve, en agissant comme ça, tu as peut-être (j'ai dit peut-être j'ai pas dit que j'étais sûr) donné raison à madame qui lui a sans doute raconté combien tu pouvais partir au quart de tour avec elle et que tu ne l'écoutais pas suffisamment et que t'étais toujours en déplacement et que elle gérait tout. Ce qui, bien sûr n'est pas tout à fait faux. Mais bien sûr pas tout à fait vrai non plus...
Enfin une idée comme ça. Possible que je me plante. Mais possible aussi que cette engueulade les a rapprochés.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 je le mis en garde de ne plus jamais avoir de contact avec ma femme et l'avisai qu'elle se chargerait, à la rentrée, de changer son tutorat.
Je vois que tu n'as pas mis ta femme en garde et que c'est à ta demande qu'elle allait changer son tutorat.
Par contre y a un truc que je pige pas. Le tutorat c'est un an normalement.
Donc elle a fait un truc qui devait se faire de toutes façons :deal: ou alors c'est une configuration particulière.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je ne peux assurer qu'il n'y avait rien entre eux à cette époque mais l'été s'est passé normalement selon moi.
"Normalement" dans le sens où tu penses les avoir refroidis lui et elle.
Si le mec est tel que tu le décris, théoriquement, il se dit "oula, je vais me prendre un pain dans la gueule ! le monsieur (qui a un gun en plus) a l'air très énervé et moi, limite puceau, bah je suis pas de taille"...

Pourquoi il y est retourné si ta dame l'a pas relancé ?

Soit : il est complètement con (c'est pas le profil). Soit...

Bref.
Tout ça pour dire que l'été ne s'est pas du tout "normalement" passé : tu lui avais soufflé dans les bronches. Ça a bougé un truc chez le jeune homme dont l'histoire a "touché" ta dame.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Septembre et leurs inévitables retrouvailles à l'école fût un tournant dans notre relation.
Pareil : je pige pas. Il est encore dans l'école ?
Mais au nom de quoi ?
Stagiaire c'est un an et tu participes au mouvement machin et tu vas péter là où personne va.
(Edit : ah ouais, un contrat jeune ou quelque chose du genre).

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Quelques disputes eclatèrent pour des conneries ; un exemple : elle avait repris le tabac en juin (après 18 ans sans fumer et maladie chronique) et m'a menti sur sa consommation en la minimisant ou en se cachant. Une fois, en repas avec la belle famille, j'ai du m'absenter 10 min ; à mon retour, je sentis qu'elle avait fumé et je vis dans le regard de sa famille (notamment de ma belle mère) le malaise. Elle me mentait devant tout le monde et je passais pour un con.
L'été ... "Normalement" ... Puis elle fume.
Donc pas si "normalement"...

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 C'est des conneries mais le fait de mentir pour des motifs aussi futils ne me rassurait pas.
C'est pas futil.
C'est une habitude prise.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Une fois aussi, elle me montrait des photos en me disant : "tu vois comme on était complice et ce qu'on est devenu".
Ça peut être vrai comme pas.
Si elle a pas les pieds sur terre et imagine, telle une Madame Bovary qui s'ignore, que la vie n'est faite d'aventures extraordinaires, alors bon...
C'est quel genre de profil madame Break ?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Elle me réclamait plus d'attentions etc mais franchement, notre couple n'était pas en crise.
La libido dans la moyenne haute de notre histoire par-contre j'étais bien souvent à l'origine de nos rapprochements.
J'ai ma petite idée.
Tu vois l'incohérence ou je te la dis ?
(J'en parle à l'aise parce que cette configuration est assez commune en réalité).

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Ma femme me réclamait des preuves d'amour, de plus m'investir dans l'éducation de notre enfant... J'avoue que j'étais moins dans la séduction et qu'une petite routine s'était installée.
La routine a bon dos.
Je crois savoir qu'il y a eu feu d'artifice, bateau mouche, le gosse chez la mamie pour les retrouvailles du couple...

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Mais encore une fois, rien d'alarmant selon moi et en aucun cas, ils auraient pu justifier la trahison qui m'attendait
:roll:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 C'est en octobre que tout a chaviré.
Pour toi.
En octobre tu découvres.
Eux savent.
Au moins depuis septembre.
Si septembre, c'est le résultat d'une escalade qui date d'avant.
Donc y a pas eu d'été "normal".
Juste un test de leur éloignement et sans doute, ils verraient comment ils envisageraient les choses à la rentrée, attendue avec impatience normalement.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Un jour que je travaillais du matin, nous étions alors à un anniversaire la veille, notre enfant dormait chez mamie afin de ne pas le fatiguer.
Bref vous veillez bien sur votre petit et vous faites des trucs ensemble quoi.
Certains n'ont pas la moitié de ça.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 A mon réveil, après une très courte nuit, ma conjointe m'embrassait et me disait "je t'aime" "tu es courageux en ayant aussi peu dormi" "à tout à l'heure mon coeur" blabla...
Pour se déculpabiliser.
En te donnant un peu, cela est moins lourd sur sa conscience.
Mécanisme à la con. Mais on ne peut pas en vouloir à 99% des humains d'agir comme ils le font.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Elle était donc seule à la maison ce matin là...
J'envoyais vers 10H30 un sms pour m'assurer qu'elle était debout et rappelai vers 11H00 mais toujours pas de réponse. Elle me téléphona vers 11H20 et m'expliquait qu'elle n'avait pas entendu son tél et qu'elle avait pris sa douche.
Or ma femme prend toujours sa douche au soir (sauf si sport ou travaux...).
Ou sport.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je la sentai plutôt mal l'affaire et ça sentait le roussi en début d'aprem, de retour à la maison.
Les sols un peu sales, lave-linge et lave-vaisselle pleins. Je ne dis pas que c'est à la femme de faire çà mais, en temps normal, il y aurait eu au moins quelque chose de fait.
Par contre, j'ai vu que les draps de notre lit avaient été changés (après 4, 5 jrs).
La moutarde m'est méchamment montée au nez, je lui ai demandé ce qu'elle avait fait de sa matinée et me dit "j'ai glandé".
Je l'ai alors regardée bien droit dans les yeux et lui ai demandé de me dire si je devais être au courant de quelque chose ou s'il y avait un souci.
J'ai surjoué un peu en lui assurant que si j'apprenais un jour qu'elle me trompait, je pourrai tuer (bien évidemment c'est faux mais le but était de lui faire peur).
Est-ce que ça a marché ?
Je veux dire... Tu lui as fait peur ?
Il y a quand même une faille dans votre relation... :oops:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Ses réponses n'ont été que du "c'est n'importe quoi" "tu délires" "jai changé les draps et alors ?" blabla...
Je sais pas ça s'est passé quand mais tu peux mettre une croix rouge dans ton agenda pour cette date.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Pas convaincu par ses explications, je fis l'achat d'une caméra espion (c'est en fait un chargeur tél avec caméra discrète intégrée) que je branchai sur notre tête de lit.
Ça m'a coûté 49€ et ça marche très bien (juste la qualité du son un peu moyenne).
Put... Si j'avais eu ça à l'époque...
Oui bro, j'ai eu aussi droit à la parade nuptiale dans mon lit. :Q:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je n'étais pas fier de çà, surtout quand je voyais ma femme s'habiller le matin etc.
Pas compris.
Tu peux expliquer cette phrase ???

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Pas fier mais mon but n'était que l'établissement de la vérité et je ne demandai, évidemment, qu'à me tromper.
C'est exactement pour cette raison qu'en l'absence de preuves, le cocu trompé se trompe sans cesse. :kelkon:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Grâce (ou à cause de) à ce dispositif, de nouveaux doutes s'ajoutaient donc quand je la voyais à la fenêtre de notre chambre, au tél, en train de guetter mon retour de footing (ou de sortie du chien...).
Un coup, elle se prit même en photo devant le grand miroir de la chambre avec un short cuir et un top que je venais de lui offrir. Mais, profitant d'un rare moment où elle lâchait son tél, je regardai sa galerie et vis que les photos étaient supprimées ; mais pourquoi ?
Oui, pourquoi bon sang.
Dingue cet aveuglement : vouloir éviter à tout prix la réponse la plus simple et la plus rationnelle mais la plus difficile à encaisser.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Fort de ces derniers éléments, je m'arrangeai pour amener la discussion sur mes récents doutes. Evidemment, je ne pouvais lui dire clairement ce que je savais (je voulais maintenir mon "piège" en place).
Heureusement que t'as pas fait le gland.
Quand je suis arrivé sur le site, on conseillait toujours de parler en premier.
Les temps ont changé : preuves d'abord. Discussion ensuite.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je lui dis que je m'étais senti, comme observé, lors de ma dernière sortie et qu'il me semblait l'avoir aperçue à la fenêtre.
Elle avait répondu quoi ?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je lui dis aussi que j'avais lu quelque part que parfois l'adultère avait pu sauver des couples et je prenais l'exemple d'une femme moins désirée par son partenaire qui se sentait revivre en tant que femme avec son amant. Et que cette femme aimait malgré tout son mari.
J'ai vu que mon exemple l'avait touchée mais me dit malgré tout "c'est pas dans tes lectures de salle d'attente que tu apprendras quoi que ce soit de valable"
Elle a raison : dans les lectures de salle d'attente ils te racontent pas les manipulations, le mensonge, la tâche aveugle.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je sortis et fumai 2 clopes d'affilée (je ne fume jamais - juste parfois quand je bois un coup) et la supplia de me dire s'il y avait un souci ou plus grave.
Que je préférai savoir plutôt que d'exploser à la découverte d'une trahison surtout que j'ai des principes bien arrêtés et que l'adultère c'était carton rouge pas jaune.
Comme dit Deg, t'es encore là.
Conflit interne.
T'as sorti un carton orange.
Psychologiquement, ça a un impact. Sur ton estime de soi.
Mais sur elle aussi.
Je ne sais pas comment elle perçoit ça. Ce serait bien de savoir.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Mais elle ne lâcha rien hormis des trucs "j'en ai marre de ta suspicion permanente" "tu te fais des films" "tu n'as aucune raison de t'inquiéter"...
Je te mets là aussi : viewtopic.php?p=58347#p58347

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'avais réservé un airbnb 2 pers pour faire les marchés de Noël en Alsace mais elle me demanda d'annuler préférant être disponible pour notre enfant et qu'il avait des compétitions sportives prévues ce week-end là.
"Regarde ce qu'on est devenus" :deal:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Les vacances de Toussaint se passèrent normalement, par contre elle ne lachait jamais le portable même pour aller aux wc.
Bah c'est pas normal.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'avais 1,5 semaine sur les 2 des vacances scolaires et ma reprise était prévue jeudi 3 novembre (4 jours avant la rentrée).
Les vacances me parurent longues et j'étais pressé (et surtout stressé) d'arriver à ce 3 nov car il signifiait dénouement mais aussi certainement trahison.
Pour toi.
La trahison avait déjà eu lieu.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 (...)
J'étais en attente sur une aire de covoiturage à 10~15 mn de chez nous. Seulement, le drame survint à 16H17, quand je reçus une notification d'alerte de présence sur la caméra (petite précision : elle devait récupérer notre fils au centre à 17H00).
Short.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'ouvris donc mon appli et découvris ma femme embrassant un autre homme ; je le reconnu immédiatement.
C'était bien son stagiaire. J'avais le cœur qui monta à 100 à l'heure. Un truc que "j'aimais", malgré tout, c'est qu'il était tendre et respectueux dans son approche et j'arrivai encore à me contenir.
Faut creuser ça parce que je pige pas.
Ah... Ok...
Il a les qualités de ses défauts de mec de 21 ans d'elle qui en a le double.
Même toi t'arrives à trouver ça bien en fait.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Si je me tenai ; "l'avantage" était que j'allai avoir le temps de rentrer pour les surprendre et lui exploser sa tronche.
Mon plan était violent : je devais le fracasser (je n'aurai eu aucune difficulté - ça n'est pas pour me vanter mais on ne boxe pas dans la même catégorie). Il s'agit d'un de ces jeunes, un peu dévirilisés, qui ont un avis sur tout alors qu'ils n'ont que 20 ans et qui ont de la gueule derrière leur écran sur les réseaux sociaux...
Il est tout... ce que tu n'es pas.
Et tu as vraiment pensé à le déboîter.
Soit il est con, soit... :kelkon:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'avais donc prévu de l'amocher et de le faire repartir de chez moi à poil et sanguinolant (évidemment sans ses clés de voiture ni tél...).
Seulement, vu qu'ils n'avaient que 30 mn, ils allaient vite attaquer "les choses sérieuses" ; elle portait des bas et un corset (offerts par moi évidemment) - je précise que je ne l'avais pas vue dans ce type de tenue depuis des mois.
:oops:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Et lorsqu'elle enleva le haut pour venir se mettre à califourchon sur lui qui la caressait, c'en était trop pour moi.
Contrairement à beaucoup, tu les as réellement vues les images traumatiques.
Mauvaise nouvelle : ça passe pas tout seul.
Bonne nouvelle : avec une bonne aide ça rentre dans la case "mauvais souvenir".
Là, c'est dans la case "alerte rouge danger immédiat". Comme les rescapés de guerre qui vivent dans leur horreur même après la fin des conflits.
En se répétant la chose en boucle.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je l'appelai donc et elle décrocha - pendant que lui était allongé sur mon lit, à ma place, la tête sur mon oreiller en regardant ma femme dénudée qui était au tél avec moi.
:bonk:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je lui expliquai que je savais qu'elle me trompait et eu droit à la réponse : "tu ne vas pas recommencer avec çà" "je ne te trompe pas". Elle raccrocha et alla le retrouver.
Seulement, à l'approche des choses encore plus sérieuses, je rappelai en visio afin de mettre fin à leurs méfaits dégueulasses (tant pis pour mon plan violent mais je devais les arrêter ; elle repondit hors visio et lui expliquai que j'avais mis une caméra et que je la voyai avec Machin (je ne cite pas son prénom).
Ils se rhabillèrent à la hâte ; c'est bien la seule chose qui m'a fait rire quand j'ai revu la vidéo (je ne l'ai regardée que le soir même, après m'être enfilé quelques verres, avant de stocker çà sur une clé usb soigneusement planquée au taf).
Heureusement que tu n'as pas mis ton plan à exécution : comme dirait un ancien du forum :
Gros a écrit : défoncer le type qui a besogné ta dame : ça nécessite de pratiquer un sport de combat ou d'auto défense style kravmaga ou ju-jitsu, et surtout si le type porte plainte, il t'aura baisé deux fois! enfin une fois ta femme, et une fois toi au tribunal...
BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'arrivai donc dans ma rue et vis arriver Machin dans l'autre sens ; je mis ma bagnole en travers et sortis. Il fit de même et bredouilla "je venais récupérer des documents pour l'école". Il n'eut pas le temps d'en dire plus car il fuya en courant lorsque j'essayai de l'approcher (il court bien mieux que moi).
Il a quand même des qualités ce garçon.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je lui sortis quelques mots bien méchants comme vous pouvez l'imaginer et lui dis aussi "comment tu peux faire çà dans mon lit devant nos photos de famille ?" etc...
Il peut le faire parce qu'il a eu l'autorisation de la "maîtresse" des lieux.
Sans cette autorisation, on appelle ça un viol. Et comme le bonhomme ne semble pas en avoir le profil... :doute:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Seulement, on bloquait la circulation, j'ai donc dû repartir vers ma caisse pour la garer mais il en a profité pour se casser. J'ai tenté de me mettre devant son véhicule mais il n'a pas ralenti et ai dû l'éviter, son rétro se brisa même quand il me toucha en démarrant en trombe.
Bref, ma femme me trompait avec un gamin, sans honneur, même pas capable de discuter (même à distance ou au tél).
Tu allais lui plier sa face.
C'est peut-être un connard mais il est pas con à ce point.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je n'attends pas d'excuse de sa part car c'est impardonnable mais au moins un truc du genre "c'est n'importe quoi ce qu'on a fait" ou "on aurait dû aller à l'hôtel"... Je n'eus aucun message dans ce sens.
Je sais pas si t'arrives à relire cette phrase sans que ça frise au niveau du front.
Moi non.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Le seul que je reçus, quelques jours plus tard, fût un sms où il me proposait de ne pas déposer plainte contre moi pour les menaces de mort et dégradations volontaires de son vl en contre-partie d'un arrangement amiable dans lequel j'étais censé rembourser les dégradations (2000 € tout de même car j'étais accusé davoir pété aussi son smartphone).
Pas con. :kelkon:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'ai donc débarqué chez lui et tomba sur ses parents uniquement ; ils étaient à fond derrière lui et sa mère chargeait même ma femme qui, selon elle, était la principale coupable.
Y a eu effraction ?
Y a eu viol ?
Aux yeux de la loi, il n'est coupable de rien.
Aux yeux du couple, ce n'est qu'un objet. Une pièce rapportée.
Il ne peut être le principal coupable de l'action de ta femme.
D'autant plus qu'elle a 20 et quelques années de plus que lui, qu'elle est sa tutrice, qu'il n'est pas marié avec toi...
Ce ne sont pas les sandwichs qui font les cocus mais les cocufieurs.

Attention : pas de méprise. J'ai pas dit que c'était un mec bien.
J'ai dit que tu regardes pas là où il faut.

:deal: viewtopic.php?p=72921#p72921

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 J'ai eu beau leur faire comprendre que faire ce qu'il a fait était horrible
Et ta femme ?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 et que je n'aimerai pas savoir qu'un jour mon fils pourrait se comporter de façon aussi déloyale.
Et ta femme ?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je leur dis (j'ai le même âge qu'eux) qu'ils devaient avoir une discussion avec lui.
Purée la situation de merde.
Ta femme aussi a le même âge qu'eux. :bonk:

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je leur disai aussi qu'il ne valait mieux pas que je sois atteint d'un cancer incurable ou être de nature suicidaire car je l'aurai flingué et moi après (ma profession implique d'être porteur d'un 9mm).
Oh.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Ils n'eurent comme unique inquiétude les dégradations et les frais que ça impliquait pour un étudiant.
Soit ils sont très cons, soit... :?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Le soir du "drame" ma femme dormit alors chez sa mère avec notre garçon et moi chez nous (bien évidemment dans une autre chambre que la nôtre).
Au passage, un témoin de la scène dans ma rue m'avait vu m'engueuler avec ma femme ensuite quand je rentrai chez moi et a avisé les gendarmes.
Toi tu sais pas te protéger toi.
Je parle pas physiquement.
Tu sais pas te protéger. Psychologiquement.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Mon enfant les a donc vus débarquer devant la maison et a peut-être entendu quelques mots (bien qu'on se soit mis à l'écart).
Triste.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Auparavant, je m'étais rendu chez ma belle-mère pour me confier. Je ne voulais pas aller dans la famille de mon côté car j'aurai entendu des trucs contre elle etc... et j'en n'avais pas envie.
Pourquoi ?
C'est étrange cette configuration je trouve.
Tes parents qui ne sont pas ton soutien mais les siens oui.
Mais ils ont quelque chose contre elle ou bien tu ne veux pas entendre certaines vérités ? (encore une fois, je sais pas, je demande).

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Ma belle-mère hallucina du comportement de sa fille. Cet échange me fit du bien et je lui dis au revoir (presque adieu) car l'adultère signifie pour moi séparation.
Oui mais non.
Carton orange.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je ne vous parle pas de ma soirée et nuit pourries, passées à picoler et envoyer des messages à ma femme et à l'autre ordure.
Le lendemain ma femme et moi nous sommes vus chez nous.
Elle m'écouta essentiellement et au fur et à mesure de la discussion, la voyant très mal et honteuse, j'ai réalisé qu'elle était toujours la femme de ma vie.
Alors, même si pour moi, elle est fautive, je décidai de continuer ensemble ce qu'elle souhaitait aussi.
Elle ne cherchai aucunement à se défausser ou justifier car elle reconnaissait avoir tout faux.
Ben c'est pas mal déjà.
:fleur

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Elle m'expliquait cependant, qu'elle se sentait moins aimée, attendait plus d'attentions, qu'on rigolait moins, qu'elle gérait beaucoup toute seule (surtout que je fais pas mal de déplacements). Elle a eu des doutes et l'autre a su trouver les mots qui ont fait mouche.
Les 20%...
20% de ce que t'as pas.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Il l'a manipulée et a su montrer ce que ma femme aime chez un homme.
Le stagiaire jeunot qui vit chez ses parents qui manipule la formatrice de 40 et quelques, non.
Enfin, si on considère que l'amour est manipulation... Ok.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Aujourd'hui, nous sommes ensemble et on s'aime, c'est indéniable.
Vous vous aimez comment ?

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Mais à mon niveau, je suis marqué. Je vois ma femme comme l'amour de ma vie mais je la vois aussi comme celle qui m'a horriblement trahie.
Les deux sont vrais.
Carton orange.
Amour orange.
Ambivalence ça s'appelle.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 Je ne suis pas allé consulter un psy (pas d'argent pour çà) même si je sais que ça pourrait m'apporter un plus.
Si t'as un trauma, c'est pas un plus, c'est juste le niveau acceptable pour ta santé mentale.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 La difficulté est que j'ai des images de cette tromperie et qu'elles me hantent par moment. Elles me hantent alors que je me mets au lit, à l'endroit même où ma femme s'envoyait en l'air avec son marlou.
Brûle le lit et rachète un truc qui te fait kiffer.
Matelas à eau, machin avec des lumières...
Dors pas dans cette merde.

BrokenHeart a écrit : mar. 14 mars 2023 20:15 C'est carrément un comble, j'ai un métier assez stressant et je me retrouve parfois angoissé quand je me couche alors que ça devrait être mon sanctuaire, mon endroit de repos et de bien-être.
Fuck.
Moi j'ai déménagé.


Bon... C'est assez pour aujourd'hui pour moi.
Courage Broken.

Mais je pense comme mes comparses que le processus de cicatrisation qui a besoin de temps, c'est allé un peu vite par chez vous.
Un peu trop. L'impression qu'il y a des kilos de non dits à évacuer.
Et les idées sont pas bien claires encore sur la situation.
On ne reconstruit pas à la va-vite ça marche pas bien.

En tous cas, courage bro
:fleur
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Old-boy »

N'étant pas de votre club, j'ai un peu plus de recul sur la situation.

Il y a différentes choses qui m'interpelle.

Tu dit qu'elle ne s'est pas défaussée sur toi, je n'en suis pas persuadé: tu appelles cela comment :
- "je ne mez sentais pas aimé", traduction: tu ne m'aimais pas,
- "tu me laissais tout gérer, traduction: je t'ai puni
- "je me sentais délaissée" traduction: tu ne t'occcupais pas de moi.

Mais tout cela, elle en est coresponsable avec toi. ET tout cela aurait pu, du être résolu par une saine communication dans le couple.

SP pourrais t'expliquer qu'il y a différentes phases dans "l'après" , une phase euphorique (ce que tu vis aujourd'hui), puis va venir la periode ou tu vas te poser la question du "en quoi, suis je réellement responsable de tout cela?" et c'est la que tu auras besoin de soutien extèrieur et que vous aurez besoin d'une aide extèrieure pour vous aider a savoir si votre couple est encore viable et sur qu'elle bases construire votre nouvelle histoire.

Une dernière chose: l'étudiant n'a été que l'instrument de ta femme. C'est certain que c'est plus simple de le fracasser lui. Cela remontera ton égo mais ne résoudra en rien le problème entre ta femme et toi.
Avatar du membre

Auteur du sujet
BrokenHeart
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : mar. 17 janv. 2023 02:29

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par BrokenHeart »

Merci pour vos retours et analyses pertinentes.

Vous m'apportez des pistes de réflexion et je vois la situation sous différents angles. Je m'aperçois aussi que je réagis impulsivement. Vu que j'aime ma femme, je suis vite dans le love et me dis que tout va aller. Et vu qu'il ne faut pas trop me chauffer, j'ai envie de régler mes comptes avec son queutard qui a réussi à se faire ma femme devant ma photo sur la tête de lit... Bref, je fonctionne à l'instinct.

Sinon pour répondre à vos questions :

En ce qui concerne le stagiaire, il a cumulé emploi jeune (ça porte un autre nom aujourd'hui) 2 ans et stage professeur des écoles d'où 3 ans passés au total dans l'établissement.
Il y intervient 2 jours par semaine et ma femme a une classe à temps complet.
Elle est maître formateur et est chargée du suivi pédagogique des stagiaires.

Lorsque je l'avais interrogée sur le fait qu'elle m'observait par la fenêtre, elle m'a juste dit "qu'elle regardait dehors rien d'autre". Bref rien d'anormal à ses yeux.
J'ai insisté en lui disant que je m'étais senti épié mais la discussion n'aboutit à rien.

Quand j'ai mis la caméra en place, je disais que je n'étais pas fier car ça ne se fait pas de jouer les espions comme çà.
En plus, c'est illégal car il aurait fallu son accord.
Mais évidemment, vu mes doutes, je n'ai pas eu de scrupules bien longtemps. D'autant plus que j'avais lancé des perches afin d'avoir une discussion.

Le coup des draps changés, bien sûr que c'est une date notée en rouge sur mon calendrier (15 octobre).
J'ai fait peur à ma femme ce jour là, surtout que j'ai bien surjoué en la regardant très insistement et en montrant que j'étais sérieux sur mon intention de tuer si je découvrais un truc pas clair.
Elle était comme le boxeur dans les cordes qui ne peut se soustraire aux coups de son adversaire. Bien sûr, les coups étaient verbaux : c'était mes accusations...
Mais, comme d'habitude, rien n'est sorti. Elle avait changé les draps et alors ? J'étais le mytho à nouveau.

Quand je disais, à la vue de la vidéo, "j'aimais qu'il soit tendre" c'est que je "préfère" voir çà plutôt qu'une vidéo de sexe trash. Evidemment que ce sont des images dont j'ai horreur.

En ce qui concerne, le fait d'être allé me confier auprès de ma belle-mère : je voulais lui dire au revoir et aussi lui donner ma version des faits. J'ai préféré éviter d'aller chez mes parents ou mon frère ; c'est pas qu'ils ne l'apprécient pas mais je sais que j'aurai entendu (manque d'objectivité) que "c'est une salope" "on va te trouver un avocat et la dézinguer" "garde ta vidéo on va faire pression afin que tu aies la garde de ton fils"
Bref, ce n'est pas de çà dont j'avais besoin.

Dans mon témoignage, déjà assez long comme çà, je n'ai pas parlé d'un épisode important :
Après notre week-end à Paris le 14 juillet, j'ai découvert quelque chose et c'est ce qui m'avait amené à fouiner dans son historique téléphonique.
En effet, en rentrant du taf, ce jour là, je suis tombé sur une bouteille de Bandol fraîche qui était posée dans un coin du cellier (environ 2 verres bus dessus).
Quand je lui ai demandé ce que ça faisait là, j'ai eu droit à "je l'avais mise au congélateur pour nous". Forcément entamée, je lui demandai si elle se foutait pas de ma gueule. Aussi elle reçut, dans la soirée, un sms de sa mère lui demandant si la bouteille lui avait plue (evidemment qu'elle lui avait demandée de l'envoyer pour se couvrir).
Précision, ce jour là, notre enfant commençait un stage de basket d'une semaine ; seulement, à midi, le coach appelait pour venir le récupérer. Il était fiévreux (rentré de colonie la veille avec une belle angine).
J'ai pensé, par ex, qu'elle avait commencé cette bouteille avec une copine. Qu'elle l'avait mise au congel afin qu'elle rafraîchisse vite et qu'elle l'en avait ressortie avant d'aller récupérer notre enfant à la salle.
Mais en fait, non, elle l'aurait goûtée seule et voulait qu'on en boive à 2 au soir. Forcément, c'était complètement bancale comme truc. Je la voyai, pas claire dans ses explications ; ça me rappelait, quand je contrôle au taf, des lascars en bas de l'immeuble qui te disent qu'ils n'ont rien sur eux. Je le sens quand on se fout de moi. Déformation professionnelle peut-être ? J'ai aussi tendance à voir le mal dans presque tout.
Le lendemain, il faisait super chaud, je prenai ma journée
pour rester auprès de notre enfant malade. Ma femme était chez le kiné ; on a échangé quelques messages et m'a répondu (car je ne lâchai pas l'affaire) : "je ne peux pas te le dire en face" "ne me juge pas" . Je l'ai appelée tout de suite après ses mystérieux sms : elle buvait en cachette depuis quelques temps, elle s'ennuyait quand je partais et buvait de temps en temps.
Je n'étais pas convaincu et c'est donc le lendemain que j'ai décidé d'investiguer son historique téléphonique.
Évidement, le lien était tout trouvé :
Quand j'ai découvert tous les appels vers le stagiaire, c'était donc lui qui était venu partager un verre avec ma femme.
Elle me jura qu'il n'était pas venu.
Je m'étais expliqué avec lui et l'ai prévenu de ne plus poser un œil sur elle à l'avenir et que s'il réitérait je l'aurai défoncé.
Comme je l'expliquai dans mon témoignage, elle s'est excusée pour les appels, avait reconnu que c'était stupide et m'avait assuré de ne plus recommencer.
Durant l'été, je n'ai rien remarqué d'anormal. Son portable était toujours accessible ; étant à l'aise avec Google, les cookies et l'analyse d'historiques internet et tél, tout me paraissait propre. Je ne mettrai pas ma main à couper mais je pense qu'elle était encore clean (tout du moins niveau relation plus intime avec son bâtard).
Il n'y avait pas trace de contact entre eux.
Cet épisode est important ; je n'en ai eu la vérité qu'en janvier.
J'avais provoqué un nouveau conseil de guerre de couple ; lui demandant d'être cash avec moi. Que je ne pourrai jamais lui refaire confiance si elle n'était pas sincère avec moi.
Elle a reconnu que c'était bien Machin qui était là ce 18 juillet.
Forcément, énervement de ma part. Pourquoi la vérité si tardivement ?
Je lui demandai quelles étaient ses intentions ? Pourquoi m'avoir caché çà si longtemps ? Pourquoi, vu qu'il n'y avait rien entre eux, ne pas me dire, à l'époque, qu'ils s'étaient vus ?
Il était donc venu car elle appréciait leurs discussions débutées en juin, qu'il avait du mal être etc...
Ça m'a fait mal d'apprendre çà mais, vu qu'elle ne m'a pas menti, j'ai retenu sa sincérité. Ça me permet d'être au clair quand je regarde derrière.
Le puzzle était complet, je me disais et, du coup, je me poserai moins de questions à l'avenir.

Revenons au présent...
Hier, après vous avoir lu attentivement, on a discuté. Même si elle me sort, comme d'hab, que ce n'est pas en ressassant qu'on s'en sortira, qu'il faut qu'on se projète, qu'on passe de bons moments à 2.
Je suis d'accord mais seulement moi, j'ai besoin de certitudes pour espérer ranger, un jour, ce traumatisme dans la case "mauvais souvenirs" .
La relation a débuté vers la rentrée, ils avaient reparlé de l'histoire de juillet, que je m'étais emporté et qu'ils s'étaient - j'imagine - manqués.
Il l'aidait à corriger des copies et le 1er baiser eut lieu dans la classe.
Ils ont décidé de se revoir. Ma femme lui aurait proposé un rdv sur un parking (mais lui trouvait ça inconfortable même juste pour discuter) ou dans un café (mais dangereux car possibilité d'être vus). Donc, il a fallu, qu'ils se voient chez nous.
Chez nous : c'est une maison de pays qu'on retape à 2, j'ai rejointé des centaines de mètres sur les murs en pierres ; devant la maison, il y a un massif avec des gravillons de différentes couleurs : je les remets en place quand il y en a qui ne sont plus dans la bonne partie...
Tout çà pour dire (peut-être un peu matérialiste ?) que je suis fier de ma baraque, que je fais aussi des déplacements afin qu'on puisse se l'offrir et améliorer notre quotidien. Savoir qu'ils ont fait çà chez moi, me fait gerber. J'ai peut-être même ôté du syphon de ma douche, ses poils ou cheveux longs ou liquide séminal qui sait ?
Bref, c'est lui qui aurait été le plus insistant, qu'il en voulait toujours plus. Il revenait toujours à la charge pour que ma femme me quitte. Il avait même prévu, par la suite, de présenter ma femme en 1er à ses grands parents car sa mère et ma conjointe ont le même âge 🤣 !
Ma femme aurait eu envie d'arrêter plusieurs fois lui expliquant qu'elle avait un mec, une famille, que c'était n'importe quoi et lui aurait été dans la logique de destruction et voulant un avenir entre eux.
Forcément, quand je la revois "entreprenante" sur ma vidéo maudite, j'en doute un peu...
Elle lui aurait dit que leur histoire n'aurait pas pu vivre par rapport à la différence d'âge et qu'elle lui souhaitait de rencontrer une nana de 20 ans et de lui faire des enfants.
Des enfants, il n'en voulait pas tant qu'il était avec elle. Bref très amoureux le gamin...
Sa version est qu'elle s'est faite entraînée dans une spirale, qu'elle n'était pas heureuse de çà mais que forcément sous son charme, le fait d'être désirée, ont fait qu'elle a aimé quand même ce qu'il lui faisait.
Quand elle me dit qu'elle voulait stopper, j'y crois peu mais je me rappelle d'un truc allant dans son sens : pendant les vacances de Toussaint, ils devaient mettre du boulot en commun (photocopies et tout le reste) et c'est vrai que ma femme avait insisté pour que je vienne (elle m'a dit après qu'elle aurait aimé que je vienne pour dire à son olibrius que j'étais venu parce que j'avais des doutes et qu'il fallait donc mettre un stop...).
Mais ma réponse fut que je n'avais rien à faire là-bas et que je lui faisais confiance de toutes façons. Si j'avais su...
Après, je savais aussi que ma caméra était en place et que le fait de venir ou pas n'aurait rien changé : le dénouement devant avoir lieu que quelques jours après...
Triste dénouement...
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 458
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Help120222 »

Salut Brokenheart,
Ce que tu racontes, nous l'avons tous traversé. Je sais, ce n'est pas très rassurant.
Avec le temps, on devient plus lucide. Au début de la découverte, on se jette à corps perdu, prêt à tout pour pardonner et continuer malgré tout.
Les jours passent, puis les semaines, les mois, les saisons et peu à peu on émerge du cauchemar et on devient lucide.
On a tous le droit au : arrête de ressasser, on va vivre plein de chose à deux.
J'ai 58 ans. 31 ans de mariage. On n'est plus un jeune couple amoureux avec la vie devant nous. Mais juste deux personnes qui recollent maladroitement, avec chacun ses outils, les morceaux d'un mariage brisé.
Il y a eu la sidération, la colère, l'envie de vengeance, le deuil. Je suis dans l'acceptation et ça me rend profondément triste de me rendre compte qu'ils auraient pu arrêter leur relation à n'importe quel moment mais qu'ils ont poursuivi sans moralité. Si je n'avais pas découvert le pot aux roses, peut-être qu'ils continueraient de se voir.
Bon courage à toi.
:fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Deg
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 349
Enregistré le : mar. 16 févr. 2021 21:46

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Deg »

Je suis pas persuadé que défoncer une crevette de 20 ans flatterait ton égo.

Je crois vraiment que tu fais fausse route en te focalisant sur lui.
(Je dis pas de défoncer ta femme!)

Par exemple tu découvres des appels sortants vers le stagiaire, mais c'est lui que tu contactes pour le menacer.

Tu as des doutes sur le fait qu'elle voulait stopper mais que lui revenait à la charge. Ça se conçoit en effet.

C'est assez lâche de la part de ta femme de charger son amant.
Ça donne l'impression qu'elle cherche à minimser ses responsabilités dans cette histoire.
Et même dangereux voire inconscient sachant que tu lui dis que tu pourrais aller le déglinguer...En plus tu es armé. Même si tu bluffes comment être sûre de ta réaction?

Bref elle assume pas grand chose de ses conneries.

C'est normal que tu ne sois pas serein dans ces conditions, si elle ne veut pas en discuter et répondre à tes questions.
Comme tu dis tu as besoin de savoir, et les incohérences engendrent un sentiment d'insécurité.

Si pour elle c'est fini et qu'elle veut passer rapidement à autre chose en esquivant le sujet parce qu'elle n'est pas fière, pour toi c'est le début d'autre chose.
De moins rose que ce qu'elle a vécue pendant quelques mois avec son gus...

Même si elle préférerait éviter le sujet faut qu'elle soit consciente que tant que tu n'auras pas de réponses satisfaisantes à tes questions tu n'arriveras pas à avancer et tu vas encore plus lui prendre la tête.

Mais bon, elle a merdé, faut assumer maintenant
Je veille à ce que mon verre reste à moitié plein.
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Old-boy »

Bonjour

Tu pardonnes trop vite. Mais en fait, tu ne pardonnes pas, le pardon se donne quand tout es assimilè par les deux parties et surtout par toi.
Ce que tu as fait c'est une réaction animale de protection et de réappropriation face a un traumatisme.
Comme t'ont dit tous ceux qui ont subi cela. En premier au bout de 20ans on veut se réapproprié l'autre et on dans cette periode trouble les cocus(es) acceptent tout et n'importe quoi.
En ce qui concerne la camèra, ce n'est peut-être "honnête" mais ou en serais tu aujourd'hui si tu n'avais pas mis en place ta caméra. Elle n'a pas été honnête tu a agis de la même façon.
Tu commences a te rendre compte du chantier qu'il y a devant toi: te reconstruire toi, en premier lieu réflèchis a ce quiTE semble nécessaire pour être heureux toi car c'est en étant heureux toi que tu pourras rendre heureux les autres.A l'heure actuelle, tu es dans la réaction et, peut être, incapable de te poser et de réflèchir sereinement a cela. Pose toi la question: seras tu caoable de vivre avecelle et de ne pas lui avoir cette image qui va ronger votre relation. Cherche ce qui te rend heureux toi. Le vous ne poura fonctionner que si le TOI est résolu.

Je rajouterai qu'e la majorité des couples choisissent la séparation ou un break au lieu de tromper, heureusement.

Pour ce qui est de "il faut aller de l'avant", elle ne prend pas en compte ta souffrance et elle voudrait que tout revienne comme avant. Mais si elle n'est pas capable de se rendre compte qu jamais plus rien ne sera comme avant que tu t'es pris unn TGV dans la tête que tu es toujours en réanimation, que tu as eu une bouffée d'oxygène mais que si elle ne t'aide pas tu vas crever et si tu vas mieux que dans quelques temps tu vas passer passer e service de réadaptation a ta vie et votre couple ne se retrouvera que si tu marches sur tes 2 jambes malgré cela tu boiteras toujours lègèrement.

Pour cela, le temps n'est pas quantifiable, soit elle l'accepte soit il vaut mieux te reconstruire seul.
Avatar du membre

Auteur du sujet
BrokenHeart
Cornu
Cornu
Messages : 8
Enregistré le : mar. 17 janv. 2023 02:29

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par BrokenHeart »

Effectivement, ce qui fait mal, c'est de me rendre compte que si je n'avais pas mis un stop à leurs actes abjectes, ils auraient continué (sûr à 99%).
Savoir aussi qu'elle couchait avec les 2 en parallèle me déglingue.

Ce qui me fait mal aussi, c'est qu'elle n'a pas eu de mots durs contre lui ; j'aurai aimé apprendre qu'elle s'est engueulée avec et qu'elle l'aurait anéanti, lui disant par ex qu'elle est heureuse de me retrouver et que je vaux bien plus que lui.

J'aurai aimé aussi savoir qu'elle a fait en sorte de l'exclure à l'école : il lui suffirait de dire à ses collègues que Machin lui a fait du rentre dedans en lui faisant comprendre qu'il était là si elle s'ennuyait pendant mes déplacements. Il aurait été banni là-bas ; au lieu de çà, il fait le paon auprès des nanas acquises à sa cause, il est serein et bien vu de tous.

En 2 mots, j'ai reçu de la personne que j'aime le plus au monde (avec mon enfant) la chose qui m'a fait le plus de mal.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3915
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Sans Prétention »

Salut Broke

Je rebondis sur les mots de Deg.

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Je suis pas persuadé que défoncer une crevette de 20 ans flatterait ton égo.
Sur le moment peut-être.
Mais après... Les conséquences. Ne serait-ce que parce que visiblement t'es "de la maison" comme dit dans les films.
La femme, le gosse, les amis, la famille...
Personne n'applaudira. :oops:

Pire : à la fin ce sera toi le gros jaloux macho violent à qui on peut pas faire confiance.

Par contre, si t'as envie de le faire chier pour le plaisir, je te propose de la finesse. :petard:
Mais t'en es pas encore là :deal:
A cause de la tâche aveugle.
viewtopic.php?p=72921#p72921

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Je crois vraiment que tu fais fausse route en te focalisant sur lui.
(Je dis pas de défoncer ta femme!)
Il ne faut pas mal comprendre les propos de Deg : personne ne dit que ce type n'est pas un connard.
Mais remettons les choses à leur place : c'est parce que ta femme lui a ouvert la porte que tu es cocu, pas parce qu'il existe.
De nombreux hommes et femmes ne trompent pas et l'existence des trous du cul n'impactent pas leur vie. Mieux : ils s'offusquent ensemble de ce genre de comportement. :doute:

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Par exemple tu découvres des appels sortants vers le stagiaire, mais c'est lui que tu contactes pour le menacer.
Si elle se sent agressée, à l'époque de Meetoo, c'est plus facile qu'avant (peut-être, dans certaines configurations) de stopper un dragueur de seconde zone.
Mais si la dame souhaite qu'il reste dans les parages, parce qu'elle est "touchée" par son histoire (ou ses histoires), ce n'est pas un agresseur.
Si elle n'a pas cherché à se suicider pendant qu'elle était avec lui ou détruire son enfant pour lui, c'est pas non plus un pervers narcissique ou que sais-je.
Bref. Je vais pas refaire un cours sur le con-sentement...
Le con a le pouvoir qu'on lui octroie.


Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Tu as des doutes sur le fait qu'elle voulait stopper mais que lui revenait à la charge. Ça se conçoit en effet.
On va pas charger la mule plus qu'il n'en faut.
Une (très légère) forme de culpabilité a probablement traversé l'esprit de madame Break.
D'où possiblement son envie d'arrêter (sans trop).
Mais c'était pas assez fort pour que, dans la balance, le cocufiage ne l'emporte pas.

Tu parleras à ta femme de Vygotski, elle doit avoir la référence :
"Le comportement est un système de réactions qui ont vaincu."


Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 C'est assez lâche de la part de ta femme de charger son amant.
Ça donne l'impression qu'elle cherche à minimser ses responsabilités dans cette histoire.
Si on en croit la caméra cachée, c'est sa faute à lui si elle a enfilé des dessous affriolants, qu'elle a attendu que son mari ne soit pas là pour se mettre au lit avec un gamin de 20 piges en faisant sauter son soutif.
Au début, on se dit "non mais quel salaud". Puis après on se dit... "Mais heu... Cékikaléclédlamézon en fait ?" :kelkon: :bonk:

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Et même dangereux voire inconscient sachant que tu lui dis que tu pourrais aller le déglinguer...En plus tu es armé. Même si tu bluffes comment être sûre de ta réaction?
Ce que je disais plus haut.
Analyse la situation : tu lui pètes la gueule, le mec est une victime, toi un bourreau et madame Break une sauveuse, personne pour lui foutre le nez dans sa merde...
C'est énorme.

https://youtu.be/hbs-AfndtOY

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Bref elle assume pas grand chose de ses conneries.
Alors oui, elle est désolée.
C'est déjà pas mal.
Mais :
ASSUMER, verbe trans.

I.− Prendre sur soi, à son compte, avec toutes les implications de ce qu'on assume.
(...)
SYNT. Assumer un méfait, les contradictions, un remords, l'odieux d'un acte.
− Domaine relig.Assumer les péchés du monde. S'engager à les expier


Vu le trauma, non, c'est pas "bé c'est derrière nous hein, faut avancer là".
Malheureusement, c'est pas comme ça que la suite se passe (même si dans les films à la con ou les magazines grand public on te dit le contraire).

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 C'est normal que tu ne sois pas serein dans ces conditions, si elle ne veut pas en discuter et répondre à tes questions.
Je confirme
:jap:

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Comme tu dis tu as besoin de savoir, et les incohérences engendrent un sentiment d'insécurité.
Insécurité c'est le bon mot.

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Si pour elle c'est fini et qu'elle veut passer rapidement à autre chose en esquivant le sujet parce qu'elle n'est pas fière, pour toi c'est le début d'autre chose.
Je connais peu d'exception à cette règle.
Et l'autre en face "assume" rarement.
Peu d'exception aussi à cette règle (de merde).

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 De moins rose que ce qu'elle a vécue pendant quelques mois avec son gus...
L'état de grâce : viewtopic.php?p=72670#p72670

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Même si elle préférerait éviter le sujet faut qu'elle soit consciente que tant que tu n'auras pas de réponses satisfaisantes à tes questions tu n'arriveras pas à avancer et tu vas encore plus lui prendre la tête.
C'est pourri.
Et l'ambivalence guette : amour / haine en vue.

Deg a écrit : ven. 17 mars 2023 00:31 Mais bon, elle a merdé, faut assumer maintenant
Assumer...
Pas beaucoup le font.
Même si c'est reconstructible.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Help120222
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 458
Enregistré le : lun. 27 juin 2022 16:39
Mon histoire : viewtopic.php?t=4563
Localisation : Nord ouest

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Help120222 »

"Ce qui me fait mal aussi, c'est qu'elle n'a pas eu de mots durs contre lui ; j'aurai aimé apprendre qu'elle s'est engueulée avec et qu'elle l'aurait anéanti, lui disant par ex qu'elle est heureuse de me retrouver et que je vaux bien plus que lui."

Bonsoir Brokenheart,
Moi non plus. Il ne dit rien, il préfère se taire mais j'aimerais tellement qu'il me dise qu'ils se disputaient, que je suis plus jolie, plus intelligente.
Juste eu le droit à un "on s'appreciait. Ça se passait bien. Elle a vécu des choses difficiles aussi. "
Du coup, mon moral fait le yoyo. Je vais bien puis soudain je doute.
Après il assume entièrement ses torts et ce dès le début de la découverte. Il sait que je ne suis plus acquise et que rien n'est gagné. Pour le moment, on avance. Lui est rempli de certitudes ( il est amoureux, je suis l'amour de sa vie et la femme de sa vie), moi je suis pleine de doute et ne peux certifier à 100 % que dans 5, 10 ans , nous serons encore ensemble.
Le climat est apaisé, nous multiplions des sorties à deux et avons des projets. Mais il y a cette grosse tâche sur notre contrat de mariage.
Bonne nuit :fleur
Certains hommes possèdent une perle précieuse... mais ils préfèrent aller jouer avec des cailloux...
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3915
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Sans Prétention »

Help120222 a écrit : ven. 17 mars 2023 21:29 Il ne dit rien, il préfère se taire
"Si ce que tu as à dire n'est pas plus beau que le silence, alors tais-toi."
Proverbe arabe.

A mon avis...

Help120222 a écrit : ven. 17 mars 2023 21:29 j'aimerais tellement qu'il me dise qu'ils se disputaient, que je suis plus jolie, plus intelligente.
Il faudra que tu te le dises à toi-même (et c'est plus beau que le silence :) ).
Pas de manière naïve ou fantasmée, mais parce que c'est vrai. :deal:

Remarque au passage : ils peuvent mentir allègrement pour se faire du bien ailleurs et protéger leurs fesses mais ils ne font pas cet effort minimal de replacer leurs conjoint au centre de leur intérêt. :doute:
J'ai jamais trop compris la logique :roll: mais on va faire avec :bonk:

Help120222 a écrit : ven. 17 mars 2023 21:29 Juste eu le droit à un "on s'appreciait. Ça se passait bien. Elle a vécu des choses difficiles aussi. "
La thèse du 5 à 7 sur un parking en mode sex-toy en prend un coup. :Q:
Il y a toujours une sorte de lien avec les sandwichs sauf lorsqu'ils sont aussi nombreux qu'un cheptel aperçu dans les mauvais westerns spaghettis.
Là, le physique prime. Les sandwichs sont bien des sextoys sans visage. Sans vie tout court aussi parfois. :oops:

Help120222 a écrit : ven. 17 mars 2023 21:29 Du coup, mon moral fait le yoyo. Je vais bien puis soudain je doute.
Stabilise-toi sur ce que tu vaux toi.
Le regard de ton homme est important, mais il ne "mérite" pas que son regard soit "le plus important".

Il t'a placée dans une triangulation impliquant une forme de concurrence larvée alors que de ton côté il n'y a toujours eu que votre duo évacuant l'idée même de concurrence.
Moi je dis, au milieu de l'arène, on ne peut pas (plus) se comporter comme si on était que spectateur.
Attention : je ne parle pas de tromper (surtout pas), je dis qu'assister à un spectacle de gladiateurs et y participer c'est pas la même chose.

Help120222 a écrit : ven. 17 mars 2023 21:29 Après il assume entièrement ses torts et ce dès le début de la découverte.
A mon sens, c'est vraiment le principal. :jap:
La cerise sur le gâteau serait cependant les remords.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: Cocu dans le lit conjugal et usage d'une caméra espion

Message par Old-boy »

Broken,

Es tu sur que leur histoire soit terminée. Ils se voient toujours à l'école, tu parts toujours en déplacement. Tant qu'ils seront en contact, tu auras toujours une épée de Damoclès sur la tête.

Tu commences à ouvrir les yeux sur ta femme. Te laisse t elle l'accès a ses moyens de communications? 5tu n'es pas obligé de la fliquer mais juste avoir la possibilité d'accéder, si tu le souhaites).
Répondre