Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

A mon tour cette fois...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Bonjour Old-Boy,

Une leçon ? Oui nous en avons pris une chacun de notre côté.

Notre relation d'avant ? Il y a avait effectivement un dysfonctionnement quelquepart pour que l'on en arrive là.
Pour cette raison, nous ne voulons pas, elle comme moi, remettre à flot celle-ci mais en reconstruire une nouvelle sur des bases plus communes, qui nous tiennent à cœur avec ce que nous connaissons désormais intimement de l'autre.
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3913
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: A mon tour cette fois...

Message par Sans Prétention »

Je te remercie Acoeurouvert de ta réponse mais tu as soigneusement évité de rebondir sur le sujet central.

Le pourquoi du comment, si elle est sincère ou pas, si vous vous aimez, je n'ai pas abordé cette thématique n'ayant pas de doute sur votre sincérité du moment.

Le triolisme, il y en a dans chaque lien que je t'ai envoyé, le candaulisme n'étant qu'une forme particulière, mais ce n'était pas l'information principale à retenir.
L'info c'était le sentiment de contrôle du trio de la part du cocu- parce que faussement initié par lui-alors que dans le secret, il y a un travail "au corps" pour faire croire que la bonne idée avec le bon candidat à "l'épanouissement" de la personne principalement concernée est concertée (c'est une technique très connue de faire croire à la bonne idée qui vient du client en entreprise). Or, il n'en n'est rien. Par exemple, madame Cœur avait déjà eu des perches de la part de votre "ami" avant que tu ne cries "bingo".

Je vais donc réitérer mes remarques :
1) ton sentiment de "culpabilité" pour des erreurs que tu n'as pas commises. Ta vision de "carcan" de la conjugalité que tu projettes pour ta femme mais étrangement pas pour toi.
2) la domination affective totale de madame Cœur avec des options que tu t'interdis pour toi-même ou que tu n'as pas et que tu donnes à ta femme en l'excusant.

Je disais donc qu'elle fait ce qu'il faut, elle coche toutes les cases mais la rechute, voire l'abandon est un risque permanent toutefois puisque une partie "coupable" de toi la pousse inconsciemment (???) à aller dans cette direction.
D'autre part, pas de reconstruction efficace sans s'accorder sur le sens de ce qu'est un couple et je constate que tu mets pour elle des exceptions à toutes tes règles, ce qui ne rend pas lisible votre duo.

Je dis ça parce que tu n'arrêtes pas de répéter que tu veux faire du neuf mais avec ce déséquilibre à l'origine de votre couple qui te paraissait selon tes mots dysfonctionnels. Du coup, je vois pas trop comment tu vas t'y prendre...

Je n'ai pas de question.
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Je ne sais pas quoi dire de plus pour le moment...

Repartir sur du neuf en connaissant désormais les envies intimes de chacun, les désirs ou souhaits pour le futur... Les blessures, les mauvais moments, ce qui a fonctionné, ce qui n'a pas fonctionné... Accentuer les efforts sur la communication, ce qui a manqué à un moment donné.

Je disais "plaisanter" quelques fois en en parlant entre nous, plus pour dédramatiser les choses et que la communication soit plus fluide et naturelle, mais aucun de nous ne perd de vue le côté blessant et irrespectueux que cela a amené.

Le triolisme... JE lui ai proposé à l'époque pour les raisons évoquées avant. Elle a accepté après une longue réflexion et beaucoup de discussions entre nous. Je ne l'ai pas forcé, elle ne me l'a pas imposé et a été parfaitement claire à l'époque sur le fait que si nous vivions ça, elle n'était pas prête elle à me le faire vivre avec un autre femme. Je le savais, je l'ai accepté sans que cela me pose le moindre problème.

Elle m'aime, je le ressens, elle est encore plus démonstrative depuis que je sais. Quand je dis "Elle dit m'aimer...", c'est mon absence de confiance en elle qui parle, cette confiance qu'elle a détruite et qu'elle va mettre beaucoup de temps à récupérer si elle fait les efforts nécessaires... Elle le sait, elle l'assume et se comporte de manière à me prouver jour après jour qu'elle m'a placé au centre de sa vie affective.

Elle n'a pas fait plus pour lui... Elle pensait avoir "plus de plaisir avec lui"... Plus que quand nous étions tous les trois (mea culpa)
Elle n'a jamais manqué de plaisir avec moi, elle me dit que cela a toujours été différent mais qu'en toute honnêteté, même si elle n'aime pas comparer, elle me préfère et je lui en donne plus...
Seulement, à trois, elle ne se lâchait pas par peur de me blesser, elle pensait qu'il en était de même pour lui. C'est humain je pense...

Si elle avait eu plus avec lui? Je ne sais pas, je pense qu'elle aurait réfléchi à une sortie qui n'aurait pas fait les affaires de notre couple... De son côté, elle dit que malgré tout, elle est sûre qu'elle aurait ouvert les yeux et qu'elle m'aurait parlé avant d'envisager la rupture. Seulement, sur le moment, elle ne l'a pas fait (elle a merdé sur la com), elle a fait passer égoïstement son plaisir car prise dans le jeu, l'excitation, le renouveau, mais qu'aujourd'hui, ce n'était que de la poudre aux yeux finalement (c'est ce qu'elle pense grosso modo).

Ma colère ? Je la garde, je la musele, parce-que je deviendrai horrible verbalement (je le sais) et même si elle l'acceptera sur le coup, je briserai moi-même quelque-chose en elle qui tuera tout espoir de renouveau.
Cette colère, je la dilapide en "écrits" pour moi-même (l'écriture est un exutoire pour moi) et quelques fragments s'échappent parfois de ma bouche involontairement, sous forme de pics, qu'elle encaisse sans un mot (non pas qu'elle s'en fout, loin de là, mais parce-qu'elle sait qu'elle a merdé du début à la fin et qu'elle le mérite selon elle).
Elle me dit que mes réactions sont normales et que même si c'est dur pour elle de m'entendre ou de lire la haine dans mes yeux, qu'elle le mérite et qu'elle ne m'en tient pas rigueur car elle veut continuer avec moi. Que quelquepart cela la rassure car s'il y a de la haine de ma part, c'est qu'il y a encore de l'amour.
Elle a peur que je me venge auprès d'une autre...
Elle a encore plus peur que je la quitte (d'un point de vue du coeur et non d'un point de vue matériel)
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Es tu sur que le problème soit uniquement sexuel?

Tunous a rapporté une phrase de ta femme où elle parlait de la "monotonie de sa vie". Cela me fait pensé a une crise existencielle: un besoin irrépréssible d'une bulle d'oxygène qui la fasse sortir de ce quotidien qu'elle trouvait morne.

Maintenant a vous de continuer sur la base de vos discussions mais qui ne doivent pas porterque sur le sexe mais sur tous vos projets de vie. VVous devez être avant tout: un homme, une femme, un amant et une maitresse puis un père et une mère

Faites vous aider par un professionnel qui va vous apprendre a communiquer sans vous culpabiliser l'un l'autre.

Même si cela va te sembler un Everest: pose toi les questions suivantes:
- L'aimes tu ?
- Penses que tuserais mieux sans elle?

Ta femme a raison: la haine comme l'amour font appel aux mêmes mécanismes psychiques: Le jour ou tu n'auras plus que de l'indifférence pour elle tu n'auras plus d'amour.

C'est trés compliqué car en étant cocu c'est a toi qu'il revient de faire un gros travail. Elle "n'aura" qu'aassumer tes décisions. Elle est totalement démunie.

Elle ne peut pas faire grand chose: elle ne peut pas être le virus et le médicament. Elle a implanté le virus à toi de trouver le médicament dans ton MOI profond

Je tiens quand même a te dire que tu as tout les droits et notamment celui d'être heureux avec ou sans elle.

Ps: dans vos discussions evitez les "tu as fais", "tu devrais", le TU est culpabilisant et a un effet bloquant. Parlez de vos ressenti face une situation (peut être quel'autre n'aura pas le même ressenti) Parlez de vos rêves, de vos besoin et pas que sur le plan sexuel.
Modifié en dernier par Old-boy le dim. 10 sept. 2023 16:04, modifié 4 fois.
Avatar du membre

Babou
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 98
Enregistré le : jeu. 1 juin 2023 19:16

Re: A mon tour cette fois...

Message par Babou »

Acoeurouvert a écrit : dim. 10 sept. 2023 12:25 Ma colère ? Je la garde, je la musele, parce-que je deviendrai horrible verbalement (je le sais) et même si elle l'acceptera sur le coup, je briserai moi-même quelque-chose en elle qui tuera tout espoir de renouveau.
Cette colère, je la dilapide en "écrits" pour moi-même (l'écriture est un exutoire pour moi) et quelques fragments s'échappent parfois de ma bouche involontairement, sous forme de pics, qu'elle encaisse sans un mot (non pas qu'elle s'en fout, loin de là, mais parce-qu'elle sait qu'elle a merdé du début à la fin et qu'elle le mérite selon elle).
Je vois ce que tu veux dire.
Après, cette colère quelque part c’est une partie de toi.
Quand elle t’aime, c’est toi qu’elle aime, entièrement avec tes qualités et imperfections.
Si cette colère est une part de toi alors je ne vois pas pourquoi la cacher, surtout si elle en est l’origine. Par exemple pourquoi ne pas converger vers une comm où vous liriez ensemble tes écrits?
Si votre communication était imparfaite par le passé pourquoi la conserver ainsi en gardant pour toi des choses qui font partie de toi aujourd’hui et que vous pourriez partager?
J’ai l’impression que côté communication elle aurait pu communiquer plus avec toi oui. Mais j’ai aussi l’impression qu’en voulant la protéger (des conséquences de ses actes) tu te prives d’une forme de communication qui vous serait peut être bienfaitrice.
Sur une échelle de 1 à 10 dirais tu qu aujourd’hui :
- tu communiques bien?
- elle communique bien?
- vous communiquez bien?

Elle me dit que mes réactions sont normales et que même si c'est dur pour elle de m'entendre ou de lire la haine dans mes yeux, qu'elle le mérite et qu'elle ne m'en tient pas rigueur car elle veut continuer avec moi. Que quelquepart cela la rassure car s'il y a de la haine de ma part, c'est qu'il y a encore de l'amour.
Elle a peur que je me venge auprès d'une autre...
Elle a encore plus peur que je la quitte (d'un point de vue du coeur et non d'un point de vue matériel)
Je ne pense pas que tu te vengeras, tu sembles trop intégre pour ça. D’ailleurs elle qui te connaît devrait l’intuiter, non?
Cela dit, de quoi a t elle peur exactement si elle t’imagine un soir avec une autre? Sa crainte profonde c’est quoi?
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3913
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: A mon tour cette fois...

Message par Sans Prétention »

Acoeurouvert a écrit : dim. 10 sept. 2023 12:25 Je ne sais pas quoi dire de plus pour le moment...
Prends le temps.

Acoeurouvert a écrit : dim. 10 sept. 2023 12:25 Le triolisme... JE lui ai proposé à l'époque pour les raisons évoquées avant.
Je m'en souviens.
On relit :
Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Chacun de nous a approfondi ses envies, ses désirs et ses fantasmes auprès de l'autre…
Madame regrettait quelque part (sans regretter notre couple) de ne pas avoir eu d'expérience avec un autre homme avant moi et sa curiosité était piquée au vif…
Madame a soufflé l'idée.

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 je l'ai écouté, me suis demandé ce que je pouvais faire pour elle et j'ai finis par me sentir égoïste de l'avoir privée d'une telle expérience.
J'ai voulu réparer mes torts, lui permettre d'évoluer sexuellement, la rendre heureuse en lui faisant découvrir de nouvelles choses et me rendre heureux de savoir ma femme épanouie.
Et puis, je ne cache pas que je pressentais également qu'un jour ou l'autre, elle finirait par vivre une telle expérience avec… ou sans moila curiosité l'emportant (nous sommes humains après tout!).
J'ai donc énormément travaillé sur moi-même, sur la jalousie et j'ai pris une décision radicale et nécessaire
Proposition réalisée à partir d'un sentiment de :
Culpabilité
Représentation à sens unique de votre relation
Peur

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50je l'ai accepté sans que cela me pose le moindre problème.
Le sens unique ne te pose pas de problème.
Tu en as le droit, c'est tout à fait respectable. :jap:

Mais sache que les relations à sens unique sont en général vouées à aller dans le mur.
Sauf profils particuliers.

Je te souhaite de tout mon coeur d'être un profil particulier.

En revanche, ne pense pas que tu as maîtrisé la situation : ce n'est pas exactement ce qui s'est passé. :deal:
Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Ce fût en 2018 que la première expérience a eu lieu… Un fiasco à vrai dire! Appréhension de madame et mauvais choix de notre partenaire (pas de douceur, ne bandait pas ou mollement, puis quand la rigidité de monsieur est arrivée , vint le moment de la pénétration où il s'est contenté de me mettre à l'écart sans trop de ménagement).
C'est également ce que madame a fait avec son amant... Pourtant :
Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 ma femme dans l'incompréhension (elle n'a pas remarqué son comportement avec moi sur le coup et a compris après explication de ma part)
Elle avait, dis-tu, "compris". :deal:
Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Ce que je ne savais pas à l'époque non plus, c'est qu'un soir, quelques temps en arrière, lors d'un slow avec ma femme, cet ami lui a fait part de son envie d'elle… sans moi.
Et puis elle avait pas si bien compris.
Je ne sais pas chronologiquement si c'est avant ou pendant votre trio mais madame au moins savait que dans votre lit l'amant déviait déjà.
D'abord elle n'a rien dit. Tu aurais eu le choix de tout arrêter comme avec l'autre.
Ensuite elle a répondu à son appel; enfin, elle est allée le chercher.
Et toi t'étais dans le vent.

Quoiqu'il en soit, j'en reviens à ma thèse de départ : tu n'as rien décidé réellement.
Se sont ses envies qui orientent le couple. Les tiennes sont inexistantes soit parce qu'elles n'existent pas, soit parce qu'elles sont tues (ou tuées) par des amas de culpabilité.

Étant donné ce que tu rapportes, la manière dont tu écris, les mots que tu choisis, j'ai peur que ce soit la deuxième solution (même la colère, tu ne t'autorises pas à l'exprimer).
J'espère me tromper mais mis à part ta parole que je pense biaisée face aux indices assez robustes donnés par toi-même, je vais avoir du mal à changer d'avis.
Mais soit.

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Le temps passe et les mauvaises nouvelles arrivent…
J'ai perdu ma maman à la suite à un cancer en janvier 2020…
Mon père alcoolique et véritable gamin m'en a fait voir de toutes les couleurs.
Je me suis renfermé sur moi-même.
Ma femme ne supportait plus mon père et ses agissements.
Notre chienne, pour qui nous avions beaucoup d'attachement, est partie début août 2020.
Deuxième gros coup dur.
Enfin, ma femme ne trouvait pas de travail à l'époque et a appris dans un même temps qu'elle avait un problème à l'utérus, nécessitant une ablation.
Tout s'est enchaîné et je n'ai pas vu sa détresse, noyé dans la mienne. Elle n'a pas vu la mienne prise par la sienne…
J'espère que vous parlez de ça aussi...
Tout ne se résume malheureusement pas à une infidélité sexuelle.

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Elle n'a pas fait plus pour lui... Elle pensait avoir "plus de plaisir avec lui"... Plus que quand nous étions tous les trois (mea culpa)
Elle n'a jamais manqué de plaisir avec moi, elle me dit que cela a toujours été différent mais qu'en toute honnêteté, même si elle n'aime pas comparer, elle me préfère et je lui en donne plus...
Le circuit de la récompense...

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Seulement, à trois, elle ne se lâchait pas par peur de me blesser, elle pensait qu'il en était de même pour lui. C'est humain je pense...
Ce qui est humain aussi c'est le respect.
La colère également.

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 elle a fait passer égoïstement son plaisir car prise dans le jeu, l'excitation, le renouveau, mais qu'aujourd'hui, ce n'était que de la poudre aux yeux finalement (c'est ce qu'elle pense grosso modo).
Circuit de la récompense : beaucoup de témoignages font état de ce type d'expérience et peu de cocus comprennent.
"Pourquoi elle y est retournée si c'était pas mieux ?"
Parce que c'est un shoot. Les shoots, qualitativement, c'est pas forcément mieux mais le coup de boost ressenti, l'addiction, ça "dope" (dopamine).
4 hormones sont en connexion pour éprouver un bien-être : la dopamine est sans doute la plus redoutable.
Dans le cadre d'un couple serein et amoureux, on libère plus d'ocytocine.
La sérotonine aussi entre en jeu.
Bref.
Le shoot.

D'où l'idée que ce n'est pas automatiquement "mieux" avec l'autre (bien que ce soit possible : parfois c'est beaucoup mieux de manière objective), mais "différent", notamment si on pense à l'excitation de l'interdit. Concept qui semble partagé par beaucoup de cf mais que je ne comprends pas à titre personnel :doute:
Je ne peux qu'intellectualiser la chose. :bonk:

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 quelquepart cela la rassure car s'il y a de la haine de ma part, c'est qu'il y a encore de l'amour.
Pas faux.

Acoeurouvert a écrit : jeu. 7 sept. 2023 16:50 Elle a peur que je me venge auprès d'une autre...
Si ça se trouve, c'est ton désir secret de te voir "dans" une autre et que ta femme participe (sans vengeance)
Mais tu as peur de lui faire du mal et qu'elle te quitte, tu culpabilises d'avance, donc tu ne le feras pas. Surtout après que ta femme t'aie soufflé cette notion de "vengeance" alors que peut-être il ne s'agirait que d'épanouissement équilibré et réciproque.

Traite ta culpabilité, elle n'est pas bonne conseillère.

Pour le reste, je vous encourage à continuer sans "reconstruire", le socle originel n'était peut-être pas le bon.
:fleur

Question : est-ce que vous envisagez de réitérer une expérience de type trio. L'échangisme semblerait mieux vous convenir vu la situation.
L'échangisme ou autre... :doute:
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3913
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: A mon tour cette fois...

Message par Sans Prétention »

Babou a écrit : dim. 10 sept. 2023 15:43 Je ne pense pas que tu te vengeras, tu sembles trop intégre pour ça. D’ailleurs elle qui te connaît devrait l’intuiter, non?
Cela dit, de quoi a t elle peur exactement si elle t’imagine un soir avec une autre? Sa crainte profonde c’est quoi?
Très intéressant.

Attendant la réponse avec impatience...
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Bjr,

Je vais suivre mes petits copains.Il y a un dicton extraordinaire: "on ne doit jamais se coucher en ayant quelque chose sur l'estomac". Grosso modo: on ne doit pas se coucher avec des rancoeurs, des non-dits. Laisser s'exprimer sa colère et un moyen de communication comme un calin, comme un silence. La communication doit porter sur tous les sujets il n'y a pas de sujets tabous dans un couple.

Penses y.

Tu ne dois jamais rien faire sans en tirer un plaisir pour toi en priorité.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Me venger ?
J'y ai pensé, fortement, mais à quoi bon?
Qu'est-ce que cela apportera au final ? Et à qui?
Je ne veux pas devenir ce que je déteste le plus à ce jour.
Ce n'est pas moi. Cela ne fait pas partie de moi...

Sa peur en me voyant avec une autre ?
Que je ressentes peut-être la même envie qu'elle, les mêmes sentiments, et que je finisse par la quitter ou la tromper avec cette partenaire...

Ma colère, je l'ai laissé ressortir finalement ce week-end.
Pas complétement, pas entièrement, mais lâchée par bribes comme on ferait un lâché d'eau pour un barrage, histoire que les digues tiennent le choc et que cela n'emporte pas tout sur son passage.
Je ne veux pas la blesser, je ne veux pas être ignoble avec elle... Je l'aime malgré tout cela...

Mes écrits, je les ai partagé avec elle mais même si les larmes coulent, elles n'en parle pas... Trop de honte, trop dur pour elle de voir le mal qu'elle m'a fait.

Le pire dans tout ça, c'est que lors de discussions banales où l'on parle des enfants qui grandissent et qui quitteront le nid, elle me parlede nos futurs petits enfants que l'on pourra garder, des voyages que l'on a toujours eu envie de faire... et que l'on fera selon elle... Elle semble sûre de tout cela.
Moi, cela me fait plaisir car je l'espère aussi un jour, mais en attendant, je n'arrive pas à me sortir de cette spirale où je les vois emmêlés et heureux pendant leurs sauteries...
À une époque, entre le premier message découvert et la découverte de tout le reste, elle a fait une vraie dépression (son corps ne suivait plus du tout non plus).
Beaucoup de choses en cause et elle pense que le fait de garder tout cela enfoui en elle, de ne pas me l'avouer franchement, y a contribué (elle n'en ai pas sûre, et comment l'être franchement quand tu traverses cela, mais elle pense qu'il y a de ça).

Je deviens quelqu'un d'amer au fond de moi et je ne me reconnais plus par moment

J'ai ce sentiment profond que j'ai lu chez certains... J'ai envie de mourir parfois pour ne plus être tributaire de mon imagination, de mes pensées et de mon cœur.
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Je pense que tu es en train de rentrer dans une phase, que SP t'expliquera en long et en large. C'est la phase qui arruve souvent après la phase de réappropriation, la phase de doutes: "qu'ai je fait pour mériter cela, en plus je me suis oublier pour tenter de la satisfaire?". C'est en général que la phase vengeance, pourrait voir le jour.

Je crois qu'il serait bon que tu ais le soutien d'un professionnel pour eviter de deriver, et pour passer ce cap, sans trop de casse.

La vengeance: il faut savoir que tu ne mettras jamais les compteurs a zéro. Il y a de grande chance que tu sois encore plus déçu car cette vengeance aura un gout amer.

La seule question que tu dois te poser: "est ce que je serais plus heureux, sans elle?"

Cette question tu vas te la poser pendant des mois, voire des années.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Mon désir de vengeance ? J'y ai songé comme chacun de nous l'a fait je pense...
Mais j'ai déjà dépassé ce cap...
Je sais que c'est inutile, que cela ne m'apportera rien et que cela fera plus de mal qu'autre chose.

Quand à la fameuse question, au risque de paraître dépendant affectif, je ne vois pas ma vie sans elle, malgré ma colère, malgré mon écoeurement, je me sens vide juste à l'idée de le retrouver sans elle.
Je regarde d'autres femmes, plus belles ou non, elle ne me font même pas envie...
Je regarde les autres couples autour de nous, qu'ils semblent unis, complices ou non, cela n'arrise rien en moi.
Je regarde ma femme, la tristesse et la colère de ce qu'ils m'ont fait m'envahit puis quand je vois qu'elle tourne la tête dans ma direction, vient vers moi, me sourit et m'apporte plus de gestes d'affection qu'avant,devine ma douleur et ma colère mais vient malgré tout à moi pour me prendre dans ses bras et me serrer fort sans un mot...
Elle m'enveloppe et j'oublie l'espace de cet instant tout ce qui a pu se passer...
Je le certifie au risque de passer pour un con, j'ai besoin d'elle dans ma vie, c'est elle que je veux, que je désire, et nulle autre...
Avatar du membre

Babou
Cornes d'Argent
Cornes d'Argent
Messages : 98
Enregistré le : jeu. 1 juin 2023 19:16

Re: A mon tour cette fois...

Message par Babou »

Je le certifie au risque de passer pour un con, j'ai besoin d'elle dans ma vie, c'est elle que je veux, que je désire, et nulle autre...
On n'est pas sur "passer pour un con" vs "pas passer pour un con"; dans ce domaine s'il n y avait que des réponses absolues personne ne serait ici.
Par contre je pense qu'elle est vraiment là ton erreur profonde.
Sans préfigurer de si tu dois/vas te séparer ou continuer ta vie avec elle (les deux seraient possibles à mon avis.. mais pas en l'état), ce n'est pas sain d'être dans un couple ou on a BESOIN de l'autre. Ce besoin là fait que tu prends des décisions qui te sont néfastes : "proposer" le triolisme sans te l'accorder à toi même, prendre tout un tas de décisions pour la déculpabiliser elle en te disant que tu réussiras à avaler ta colère. Ce n'est pas à toi de la déculpabiliser, c'est à elle de faire un cheminement intellectuel sur son pourquoi et ce qu'elle peut mettre en place pour faire quelque chose d'utile de cette culpabilité. Elle n'est plus la jeune fille de 16 ans de vos débuts, et tu n'as pas à prendre un rôle de père protecteur vis à vis d'elle.
Quelque part tu la surprotèges d'elle même à ton détriment de peur de perdre ton "besoin" et ce n'est pas ton rôle. Un couple sain c'est deux adultes sur un pied d'égalité, chacun avec leurs imperfections et chacun assumant ses responsabilités dans la vie (ça fait partie de la définition d'adulte). Dans ton cas c'est un "je prend le rôle d'un chevalier qui protège madame envers et contre tout, y compris lorsqu'elle me nuit consciemment, et j'avale ma colère si je sens qu'elle peut lui faire du mal".
Pourtant, dans ta tête tu n'es pas "con". D'instinct tu sens bien que quelque chose cloche : les fois ou tu laisses parler ton instinct ici je ne lis pas des choses absurdes. ça par exemple :
Alors je me reprends à faire ce que j'ai toujours fait mais que j'ai mis de côté à cette mauvaise période parce-que j'étais trop en détresse psychologiquement d'un côté et trop confiant envers eux de l'autre : j'analyse leurs paroles, leurs comportements, et jefais confiance à mon intuition.
Cet instinct qui ne m'a jamais fait défaut sauf quand j'ai laissé mes sentiments prendre le dessus.
Ensuite il y a ton autre moi qui prend le dessus :
Quand à la fameuse question, au risque de paraître dépendant affectif, je ne vois pas ma vie sans elle, malgré ma colère, malgré mon écoeurement, je me sens vide juste à l'idée de le retrouver sans elle
--> Le toi d'instinct ne se sent pas dépendant... l'autre toi assume plus ou moins cette dépendance.
Et je sens dans tes écrits une oscillation entre ton toi d'instinct et ce toi dépendant qui fait taire le premier... par peur? Qu'est ce qui t'effraie au point de "masquer" ce toi d'instinct?

C'est comme si dans ton quotidien tu te forcais à faire taire cet instinct pour rester dans ton rôle de chevalier.
Peut être que justement, ce qui serait nécessaire à vous deux c'est de vous traiter tous deux comme des adultes et ça inclut aussi le fait que chacun prenne la responsabilité de ses actes.
Et tout ça tu le sais, d'instinct. Regarde : toutes ces décisions que tu prends pour la protéger/la satisfaire (en vrac : le triolisme, le "j'écris pour ne pas craquer en disant des vérités qui fâchent", etc.) : est ce que ce sont des décisions que tu recommanderais à ton propre enfant dans une telle situation? Je connais déjà la réponse. D'instinct tu vas me dire que non, c'est idiot. Puis ton autre moi va prendre le dessus et trouver une raison à ça, et si ça se trouve dans 3 ans tu lui proposes du triolisme de nouveau parce que tu la sentiras frustrée mais avec de nouvelles règles.

Il y a aussi comme une forme de déni j'ai l'impression.
Par exemple ici :
je l'aime à la déraison sans vouloir la placer non plus sur un piédestal.
Question à 100 000 dollars : qu'est ce qui te fait dire que dans tes actes tu ne la places pas sur un piédestal?
Avatar du membre

Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 309
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: A mon tour cette fois...

Message par Fishbone »

Salut l'ami,

Un peu de basique, mais qui, parfois, peut-être salutaire.
Sans vouloir "survoler" ton histoire, ne te faudrait-il pas, là, en ce moment, tenter de prendre un peu de hauteur, histoire de pouvoir revoir ta vie en 3D? (j'ai lu en entier)

Dans tes derniers écrits, certes, tu assures dans tes analyses poussées et les (bonnes) questions que tu te poses.
Bravo pour le dialogue que vous avez instauré, et aussi de réaliser que tu dois prendre soin de toi (mental et physique).

Cela dit:

La colère
La vengeance
la tristesse
l'espoir
oublie
La reconstruction
Cet amour (à tout niveaux), qui te reviens en pleine poire, comme débridé/démultiplié après la découverte.

Je regarde ma femme, la tristesse et la colère de ce qu'ils m'ont fait m'envahit puis quand je vois qu'elle tourne la tête dans ma direction, vient vers moi, me sourit et m'apporte plus de gestes d'affection qu'avant, devine ma douleur et ma colère mais vient malgré tout à moi pour me prendre dans ses bras et me serrer fort sans un mot...
Elle m'enveloppe et j'oublie l'espace de cet instant tout ce qui a pu se passer...
Je le certifie au risque de passer pour un con, j'ai besoin d'elle dans ma vie, c'est elle que je veux, que je désire, et nulle autre...
C'est encore un sacré bordel dans ta tête hein? T'aimerais avoir des réponses à tes questions actuelles, histoire de pouvoir comprendre et guérir au plus vite (au mieux, plutôt). Je te casse un peu le binz, oublie!

Chacun avance à sa manière, mais une constante revient immanquablement, le temps. Prendre le temps, gérer SON temps, se donner le temps, savoir aussi le laisser passer.

Ces sentiments que tu ressens encore (voit tes derniers messages), c'est le tourbillon de questions dans ta tête non? Je parie que tu ressens même, parfois, physiquement une sorte de tournis dans la journée.

Tout ça pour te dire que de se poser les bonnes questions, chercher à agir au mieux, prendre de l'expérience (ici ou ailleurs) c'est ce qu'il faut faire, oui.

Mais es-tu sûr de pouvoir gérer un tel flux de sentiments/sensations d'un coup? Tu sembles encore visiblement submergé par cette lame de fond que tu viens de te prendre sur tribord. Tu dois écoper ta barque pour flotter à nouveau. T'as quelques réparations à faire pour que tout soit okay. Si tu hisses une voile sans avoir réparer le mât avant, ça le fera pas.

Chaque étape est importante dans ta/votre (re)construction. Mais si tu t'attaques à chaque travail en même temps, ne risques tu pas de t'éparpiller et te fatiguer?

Cela reste, bien entendu, de l'ordre de la suggestion (on est pas tous pareil), mais ne te faudrait-il pas tenter de retrouver un peu de sérénité (pas celle que tu ressens quand elle te prend dans ses bras), afin de pouvoir analyser chaque sentiment, chaque pensée qui te vient, mais de manière plus "séquencée"?

Prends soin de toi, stp. Comme disait l'autre "chaque planche est un pas, chaque pas est une planche". :bonk:

De tous les outils que tu possèdes en toi, c'est la patience qui peut t'aider à trouver un peu de sérénité, et t'empêcher de tomber malade.

Si vous construisez une nouvelle histoire avec Madame, ça sera elle, guérie et toi, à 100% serein (=sans doute). Si en plus, vous y parvenez en bonne santé physique, là, ça sera gagné :wink:
« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Merci pour vos réponses, votre apport d'expérience, ainsi que de vouloir me faire me poser les bonnes questions...

Babou, oui, je la place certainement sur un piédestal, je le reconnais, mais même sans cela, elle m'a apporté tellement de choses! Elle m'a redonné goût à la vie il y a 22 ans et me la reprit il y a quelques mois sur un caprice (la boucle est bouclée ?)...
Je sens tout au fond de moi qu'elle pense se donner un maximum pour me faire retrouver le sourire, mais sans vouloir m'incriminer, si je ne veux pas être hypocrite, je me demande quelques fois si je ne sabotte pas tous ces efforts parce-que je me dis qu'elle n'a jamais vécu cela de ma part et qu'elle ne sait pas ce que je traverse...
Et voir les larmes dans ses yeux me rassure égoïstement.
Elle est maladroite, égoïste parfois oui, mais n'a jamais su exprimer correctement son attachement à moi, et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je l'ai perçu de nombreuses fois et l'ai finalement intégré en la découvrant chaque jour un peu plus.
Elle est également impulsive et irréfléchie par moment.
Elle m'a dit hier soir (sans vouloir me rejeter la faute) que je me suis éloigné à l'époque et qu'au lieu de chercher à me comprendre et à parler, cet "ami" est arrivé avec sa proposition et tout s'est enchaîné dans sa tête avec les raisons que vous connaissez (sentiments naissants, fantasmes, etc...).
Elle a craqué et le jeu lui a plu, ce qui a valu un deuxième rendez-vous et toute la panoplie de sextos entre les deux.
Aujourd'hui, je ressens en elle un profond ressentiment sur elle-même, sa faute et le mal qu'elle me cause. Je ressens de sa part, également, ce même ressentiment, voir même à la limite de la haine concernant ce "pote" pour qui elle s'était entichée...

Fishbone, il est vrai que je ne peux pas m'attaquer à plusieurs choses à la fois.
En reprenant ton image de l'embarcation, j'écope sans relâche, mais les vagues continuent de remplir la barque sans cesse...
Je veux tout savoir. Je veux savoir si je pourrai pardonner ma femme, si je pourrai un jour lui redonner un minimum de confiance, si notre vie à deux est possible, si nos projets sont possibles, si... je veux énormément de choses à la fois et avec une impatience démesurée, à tel point qu'en effet, j'oublie que le temps est une notion invariable dans ma guérison...
J'ai craqué hier soir et je lui ai demandé de l'aide, lui faisant comprendre que si j'étais seul à reconstruire, je n'y arriverai pas. Elle m'a dit qu'elle était là, encore là, malgré les chose qu'elle a pu faire par débilité et égoïsme, et qu'elle resterai là, quitte à encaisser encore et encore mes reproches fondés, tant que je l'accepterai à mes côtés... Que le plus dur pour elle n'était pas de supporter ma colère et mes reproches, mais la douleur qu'elle voit dans mon regard. Elle me sent éteint et souffre d'en être la cause.
J'ai l'impression de manquer de temps. Mon esprit m'embrouille, oui physiquement je ressens énormément de choses (le souffle vient à me manquer parfois, mon cœur se serre si fort, la tête me tourne, les jambes me lâchent mais le pire, c'est cette torture lancinante et quasi permanente au niveau des tripes).
Une seule certitude (que cela plaise ou non), elle est LA femme de ma vie (elle l'a toujours été)... Je me suis imaginé beaucoup (énormément) de fois sans elle et à chaque fois, c'est le néant dans mon esprit, je ne vois pas de suite à ma vie et un vide énorme m'engouffre sans elle à mes côtés.
Avatar du membre

Fishbone
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 309
Enregistré le : dim. 14 déc. 2014 19:31

Re: A mon tour cette fois...

Message par Fishbone »

il est vrai que je ne peux pas m'attaquer à plusieurs choses à la fois.
En reprenant ton image de l'embarcation, j'écope sans relâche, mais les vagues continuent de remplir la barque sans cesse...
Je veux tout savoir. Je veux savoir si je pourrai pardonner ma femme, si je pourrai un jour lui redonner un minimum de confiance, si notre vie à deux est possible, si nos projets sont possibles, si... je veux énormément de choses à la fois et avec une impatience démesurée, à tel point qu'en effet, j'oublie que le temps est une notion invariable dans ma guérison..
A la base, je suis reconstructeur (essayé pendant 4 ans). Tes questions ci-dessus, je les lis avec mes tripes (eh ouais! On pardonne, on oublie pas).
Et t'assures en écrivant cela!

Dans le flot de questions, de sentiments, d'émotions en tout genre qui te submergent (c'est une impression en te lisant), je t'encourage à tenter (je dis bien tenter) de prioriser les choses. Contrairement à beaucoup ici (quoique, les modes changent aussi chez les cocus), je crois que c'est possible de relancer la machine. Mais avant d'écoper l'eau de ta barque, as-tu affalé tes voiles? Sais-tu sur quel récif tu te trouves? Mets-tu ton énergie au bon endroit? Si les vagues continuent de remplir ton pont, cela vaut-il la peine de continuer dans ces conditions? Est-ce le bon angle d'attaque pour résoudre tes soucis?

Bref, step by step (ouuuuh baby! :mdr1: ) et prioriser, ça peut aider à mettre son énergie au bon endroit (parce que je pense pas que tu serais partant pour un iron man en ce moment).
Perso, y'a un mot que j'aime bien, c'est le mot "pragmatisme" (réaliste, pratique, qui recherche l'efficacité). Et je t'invite à l'intégrer, parce que je le trouve nettement moins dur que objectif ou directif. Bah ouais, le souci reste quand-même qu'on cherche des réponses précises, à des soucis complètement subjectifs qu'on nomme amour (va chercher la logique dans ce terme "amour" :bonk: :lol: )
Et voir les larmes dans ses yeux me rassure égoïstement.
Elle est maladroite, égoïste parfois oui, mais n'a jamais su exprimer correctement son attachement à moi, et ce n'est pas faute d'avoir essayé. Je l'ai perçu de nombreuses fois et l'ai finalement intégré en la découvrant chaque jour un peu plus.
Elle est également impulsive et irréfléchie par moment.
J'ai ouïe dire qu'eux aussi, avaient des sentiments. Et ouais!
On est d'accord, ton désir de reconstruction est magnifique, mais attention. Madame est également dans une phase de bordel total dans sa tête. A l'instar de toi, elle est prise dans un courant ascendant (et c'est tant mieux pour vous). Mais là aussi, ceci est ce qu'elle vit en ce moment précis. Cet état, j'allais dire de grâce, que vous vivez en ce moment, est quelque peu faussé par le délicieux bordel qui se trouve dans vos têtes.

Loin de moi l'idée de dire que ça va merder, simplement qu'un jour, vous verrez les choses autrement. Les larmes, le sexe débridé, cet amour qui te pète à la gueule, vont évoluer.

Typiquement, ça va changer. Il faut que ça change pour que cela devienne une expérience malheureuse. Un jour, elle aussi devra se pardonner.
Aujourd'hui, je ressens en elle un profond ressentiment sur elle-même, sa faute et le mal qu'elle me cause. Je ressens de sa part, également, ce même ressentiment, voir même à la limite de la haine concernant ce "pote" pour qui elle s'était entichée...
Donc, tu vois, actuellement, c'est encore les montagnes ukrainniennes dans vos coeurs. On agit avec beaucoup de fébrilité dans ce cas.
quitte à encaisser encore et encore mes reproches fondés
Ca aussi, de ton côté, un jour, ça passera. Là, c'est ta période (lâche-toi, tu l'as bien mértié). Mais un jour, là aussi, tu évolueras et seras fier de toi en t'apercevant que les reproches ne te procurent plus rien.
J'ai l'impression de manquer de temps.
Je t'en remet un demi, au cas où :wink:
Mon esprit m'embrouille, oui physiquement je ressens énormément de choses (le souffle vient à me manquer parfois, mon cœur se serre si fort, la tête me tourne, les jambes me lâchent mais le pire, c'est cette torture lancinante et quasi permanente au niveau des tripes).
Là, je met un énorme WARNING! Oui, on tombe réellement malade avec ces conneries, garanti! Donc, prendre soin de son corps, c'est essentiel.
Une seule certitude (que cela plaise ou non), elle est LA femme de ma vie (elle l'a toujours été)... Je me suis imaginé beaucoup (énormément) de fois sans elle et à chaque fois, c'est le néant dans mon esprit, je ne vois pas de suite à ma vie et un vide énorme m'engouffre sans elle à mes côtés.
Là, tu réponds à la question "tu te vois avec elle dans 10 ans?" et c'est :super:
Après, elle peut être la femme de ta vie, ce qui ne signifie pas que tu resteras avec (je veux pas casser le truc hein!). Cet avenir là est trop lointain actuellement.
Mon ex-femme restera la femme de ma vie. C'est la maman de mes puces, celle que j'ai aimé durant 22 ans, même si c'est une énorme salope :beurk: ouais, okay, bizarre ce que je viens d'écrire, mais vrai. Comme quoi, le temps te fait emprunter des chemins que tu ne soupçonnais même pas.

Respire un bon coup, offre à ton corps un repos mérité avant de commencer ton Everest.

Je te (vous) souhaite le meilleur dans votre relation et te remercie de nous prouver que les belles personnes, humbles et sincères existent encore!

:fleur
« On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une », Confucius.
Répondre