Vos dons permettent de faire vivre l'association Faire un don

A mon tour cette fois...

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 779
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: A mon tour cette fois...

Message par Mitsou78 »

Sans Prétention a écrit : mar. 12 sept. 2023 16:37
Acoeurouvert a écrit : mar. 12 sept. 2023 11:37 L'amour ne doit jamais être une question de sacrifice...
...
En phase, ce qui m'interpelle c'est l'expression du mal amour de tes écrits.... Pathologie à soigner :fleur
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Je suis entièrementd'accord avec toi: l'amour ce n'est pas le sacrifice, c'est un savant équkibre ou l'un l'autre on arrive a donner sans rien attendre en retour.

C'est en cela que je disais que le tatouage peut être presque considérer comme une scarification. Il ne faut pas oublier que le tatouage est un passage et la douleur fait partie de ce passage au même titre que la scarification qui est un rite de passage.
Avatar du membre

Auteur du sujet
Acoeurouvert
Cornu
Cornu
Messages : 22
Enregistré le : jeu. 7 sept. 2023 16:43

Re: A mon tour cette fois...

Message par Acoeurouvert »

Bonjour,

Old boy, le tatouage, elle a ça dans la peau si je peux me permettre l'expression... Elle en a une dizaine et cela n'a jamais été une question de scarification ou autre, ça lui plaît... sauf peut-être pour celui-ci ou cela a été une sorte d'expiation... peut-être ?...
De toute façon, c'est fait aujourd'hui et puis honnêtement en terme de rappel, tatouage ou non, tout me rappelle cette "faute"... un lieu, un évènement, une musique, une date...
Je n'oublierai jamais, elle non plus...
Et quelquepart, je n'ai pas envie que l'on oublie!
Moi pour me rappeler de rester sur mes gardes et que si la confiance revient, qu'elle soit mesurée et qu'elle ne m'aveugle plus,
Elle pour lui rappeler qu'elle n'est jamais à l'abri d'un coup de coeur et des conséquences que cela peut engendrer.

Mitsou78, j'ai toujours été un peu... comment dire... autodestructeur. Dans un moment comme celui-ci, j'ai toujours eu besoin de le détruire complètement pour me relever plus fort... une sorte de renaissance...
Pathologie à traiter, oui certainement ! Cela fait partie de moi...
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 779
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: A mon tour cette fois...

Message par Mitsou78 »

Ce n'est pas une réaction murie et si vous êtes deux, pour des raisons différentes, à vous enfermer dans la négation, le mal amour qui s'installera vous détruira, toi par dévotion, elle par culpabilité...
Faites vous aider, cela me semble impératif, vous n'avez pas perçu toutes les failles, toutes les raisons du dérapage orchestré.

:fleur
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Bjr,

Son tatouage tel qu'elle te l'a présentè est un moyen d'expier sa faute.

Personnellement je ne suis pas friand de ce genre de geste.

Peut être aurait elle du te demander, avant de le faire.

Ce n'est pas parcequ'elle a fait ce tatouage que la faute a disparue. Je crois qu'elle devrait faire un petit tour chez un psy pour analyser son état psychologique depuis avant son annonce de son fantasme jusqu'a ce tatouage.

Pourquoi a t elle voulu saborder votre couple, cela pourrait revenir, jusqu'a pourquoi a t elle besoin de ce tatouage pour se souvenir. Aurait elle des doutes?
Avatar du membre

Sans Prétention
Modérateur
Modérateur
Messages : 3915
Enregistré le : jeu. 5 mars 2015 19:32

Re: A mon tour cette fois...

Message par Sans Prétention »

Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 le tatouage, elle a ça dans la peau si je peux me permettre l'expression... Elle en a une dizaine et cela n'a jamais été une question de scarification ou autre, ça lui plaît...
Bah du coup un mode d'expression comme un autre :doute:
Pourquoi pas ?

Par contre, ça fait un sacré texte...
Ça demande de la place... :deal:

J'arrive pas à me figurer où ça peut tenir. :?
(d'autant quelle semble en avoir déjà pas mal).

Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 De toute façon, c'est fait aujourd'hui et puis honnêtement en terme de rappel, tatouage ou non, tout me rappelle cette "faute"... un lieu, un évènement, une musique, une date...
Pas faux.
Je reste quand même sceptique sur la symbolique d'un texte décidé avant la réalisation du fait.

Il n'y a qu'une explication possible et une seule : couchant avec l'autre, ayant des sentiments pour l'autre, elle savait déjà que tu lui pardonnerais.
C'est peut-être ça au fond qui gêne plus que le tatouage en lui-même (rappelle-toi de mon premier message avec mes +1).
Ceux allergiques aux aiguilles auront toujours quelque chose à dire. Pour ma part le problème est ailleurs.

Comment expliques-tu le fait qu'elle te sache indulgent (voire soumis) au point d'anticiper sur ton futur pardon et que dans le même temps elle ait peur que tu la trompes (ce qui me paraît impossible en l'état pour tout un tas de raisons et pas forcément les meilleures) ?


Beaucoup pensent que le repentir du cocufieur suffit à limiter la récidive.
Je crois que le comportement du cocu joue également.

C'est très gênant de le penser parce qu'alors ça voudrait dire qu'il peut y avoir une co-responsabilité dans la tromperie.
Dans de très rares cas, je pense cela possible (inviter le loup dans la bergerie est bien de la responsabilité du cocu).

En revanche là où il n'y a pas de débat possible, c'est sur l'état du cocu : ta femme ne peut rien.
Il n'y a que toi qui puisses, et en te faisant aider au besoin.

Dois-je rappeler ce qu'est le SPT ?


Je sais que c'est difficile à entendre mais d'après ce qu'il ressort des témoignages, la "déification" persistante et le refus de prendre de la hauteur sont hautement risqués pour la santé mentale du cocu (je ne parle pas de ton couple, tu feras comme bon te semble).
On préconise d'ailleurs le 180 plutôt que le pardon trop rapide (c'est destructeur !). Parce que le pardon est un processus, pas un don (ça c'est le pardon divin, religieux). Il y a un deuil à vivre et des dégâts à constater.
Personne n'a jamais reconstruit sur des restes de briques après un tremblement de terre.

Ici, c'est un site d'aide aux cornus, certains ont peut-être un langage que tu pourrais considérer comme étant agressif mais malgré les maladresses (moi y compris), pense qu'il s'agit avant tout de te faire bouger de ta sidération.

Ne te méprends pas : on n'accuse pas ta femme plus que ce qu'on sait déjà (maintes fois répété qu'elle t'a bien manipulé et que contrairement à la mytho que tu tentes d'écrire elle n'est pas très nette et dans ses options et dans son comportement. Tu l'aimes comme ça : soit. Sache juste que ce n'est normal ni de ton coté ni du sien. Et je dis bien "pas normal". J'ai pas dit mauvais ou immoral ou merdique. Je pose un cadre qui fait penser à une relation pathologique).
Tu n'es pas sur le banc des accusés non plus.

C'est juste que certains qui ont des kilomètres d'avance en réel ou par procuration mettent des warnings et te voient continuer dans la direction de la souffrance et de la destruction, ce que tu confirmes d'ailleurs dans tes écrits.

Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 j'ai toujours été un peu... comment dire... autodestructeur. Dans un moment comme celui-ci, j'ai toujours eu besoin de le détruire complètement pour me relever plus fort... une sorte de renaissance...
Pathologie à traiter, oui certainement ! Cela fait partie de moi...
J'aimerais que ça marche...
Je doute. En fait, je suis certain que ça ne marche pas.

Tu dis tout détruire pour refaire mais on ne voit pas ça : on voit que tu restes au contraire avec la même vision du gentil gars trop poli pour dire les choses. Trop coupable pour s'autoriser un "non". Trop soumis pour penser qu'il vaut mieux que cette merde.

La question que je me pose est la suivante : cette destruction passe-t-elle par ta femme ou par ton passage sur ce forum ?
En toute franchise, je te sens désemparé et j'espère que ce n'est ni l'un ni l'autre tout en ayant l'impression d'une recherche de l'extrême pour sortir de la douleur vécue en faisant péter genre une bombe atomique affective...
Il existe pour chaque problème complexe une solution simple, directe et fausse (H.L. Mencken)
Avatar du membre

Mitsou78
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 779
Enregistré le : mer. 23 nov. 2016 18:22
Mon histoire : viewtopic.php?t=3907

Re: A mon tour cette fois...

Message par Mitsou78 »

Sans Prétention a écrit : mer. 13 sept. 2023 21:00
Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 le tatouage, elle a ça dans la peau si je peux me permettre l'expression... Elle en a une dizaine et cela n'a jamais été une question de scarification ou autre, ça lui plaît...
Bah du coup un mode d'expression comme un autre :doute:
Pourquoi pas ?

Par contre, ça fait un sacré texte...
Ça demande de la place... :deal:

J'arrive pas à me figurer où ça peut tenir. :?
(d'autant quelle semble en avoir déjà pas mal).

Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 De toute façon, c'est fait aujourd'hui et puis honnêtement en terme de rappel, tatouage ou non, tout me rappelle cette "faute"... un lieu, un évènement, une musique, une date...
Pas faux.
Je reste quand même sceptique sur la symbolique d'un texte décidé avant la réalisation du fait.

Il n'y a qu'une explication possible et une seule : couchant avec l'autre, ayant des sentiments pour l'autre, elle savait déjà que tu lui pardonnerais.
C'est peut-être ça au fond qui gêne plus que le tatouage en lui-même (rappelle-toi de mon premier message avec mes +1).
Ceux allergiques aux aiguilles auront toujours quelque chose à dire. Pour ma part le problème est ailleurs.

Comment expliques-tu le fait qu'elle te sache indulgent (voire soumis) au point d'anticiper sur ton futur pardon et que dans le même temps elle ait peur que tu la trompes (ce qui me paraît impossible en l'état pour tout un tas de raisons et pas forcément les meilleures) ?


Beaucoup pensent que le repentir du cocufieur suffit à limiter la récidive.
Je crois que le comportement du cocu joue également.

C'est très gênant de le penser parce qu'alors ça voudrait dire qu'il peut y avoir une co-responsabilité dans la tromperie.
Dans de très rares cas, je pense cela possible (inviter le loup dans la bergerie est bien de la responsabilité du cocu).

En revanche là où il n'y a pas de débat possible, c'est sur l'état du cocu : ta femme ne peut rien.
Il n'y a que toi qui puisses, et en te faisant aider au besoin.

Dois-je rappeler ce qu'est le SPT ?


Je sais que c'est difficile à entendre mais d'après ce qu'il ressort des témoignages, la "déification" persistante et le refus de prendre de la hauteur sont hautement risqués pour la santé mentale du cocu (je ne parle pas de ton couple, tu feras comme bon te semble).
On préconise d'ailleurs le 180 plutôt que le pardon trop rapide (c'est destructeur !). Parce que le pardon est un processus, pas un don (ça c'est le pardon divin, religieux). Il y a un deuil à vivre et des dégâts à constater.
Personne n'a jamais reconstruit sur des restes de briques après un tremblement de terre.

Ici, c'est un site d'aide aux cornus, certains ont peut-être un langage que tu pourrais considérer comme étant agressif mais malgré les maladresses (moi y compris), pense qu'il s'agit avant tout de te faire bouger de ta sidération.

Ne te méprends pas : on n'accuse pas ta femme plus que ce qu'on sait déjà (maintes fois répété qu'elle t'a bien manipulé et que contrairement à la mytho que tu tentes d'écrire elle n'est pas très nette et dans ses options et dans son comportement. Tu l'aimes comme ça : soit. Sache juste que ce n'est normal ni de ton coté ni du sien. Et je dis bien "pas normal". J'ai pas dit mauvais ou immoral ou merdique. Je pose un cadre qui fait penser à une relation pathologique).
Tu n'es pas sur le banc des accusés non plus.

C'est juste que certains qui ont des kilomètres d'avance en réel ou par procuration mettent des warnings et te voient continuer dans la direction de la souffrance et de la destruction, ce que tu confirmes d'ailleurs dans tes écrits.

Acoeurouvert a écrit : mer. 13 sept. 2023 05:42 j'ai toujours été un peu... comment dire... autodestructeur. Dans un moment comme celui-ci, j'ai toujours eu besoin de le détruire complètement pour me relever plus fort... une sorte de renaissance...
Pathologie à traiter, oui certainement ! Cela fait partie de moi...
J'aimerais que ça marche...
Je doute. En fait, je suis certain que ça ne marche pas.

Tu dis tout détruire pour refaire mais on ne voit pas ça : on voit que tu restes au contraire avec la même vision du gentil gars trop poli pour dire les choses. Trop coupable pour s'autoriser un "non". Trop soumis pour penser qu'il vaut mieux que cette merde.

La question que je me pose est la suivante : cette destruction passe-t-elle par ta femme ou par ton passage sur ce forum ?
En toute franchise, je te sens désemparé et j'espère que ce n'est ni l'un ni l'autre tout en ayant l'impression d'une recherche de l'extrême pour sortir de la douleur vécue en faisant péter genre une bombe atomique affective...
Si utile, 200% en phase :kelkon:
L'amour ne se fait bien que l'après-midi. Onze fois sur dix, l'adultère découle du fait que les époux se fréquentent seulement le soir. F. Dard
Pour une femme adultère, le premier amant seul compte, après ils ne se comptent plus. HF Amiel
Avatar du membre

Old-boy
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 285
Enregistré le : jeu. 18 nov. 2021 21:11

Re: A mon tour cette fois...

Message par Old-boy »

Atoutcoeur bjr,

Je maintien que ce tatouage est une immense c******e. La mèmoire est ainsi faire qu'avec le temps, elle enfouie au plus profond de soit les mauvaises experiences. Là,elle c'est comme si elle affichait au fronton de votre maison: "COCU", pas top pour toi.

Toi qui a des tendances autodestructrices. Qu'elle merveilleuse idée que de te rapeller cet épisode, sinon a te pousser vers la destruction.

Si elle te connaissait, aussi bien que cela, elle ferait toutce qu'elle peut pour que tu vois lanouvelle femme qu'elle est. Elle semble qu'elle fasse des tatouages marquants des périodes, en a t elle fait pour son (ex?) amant?

Au lieu de marquer sa faute, elle aurait pu se faire tatouer ton visage, comme t'ayant "dans la peau" et lui rappelant a elle comme tu es important etunique.
Répondre