Et après...reconstruction ?

La découverte de l’infidélité est une expérience traumatique. Il est souvent difficile d’être objectif lorsque nous traversons des situations déstabilisantes. Parlons en sans complexe.

Modérateur : Sans Prétention

Avatar du membre

Topic author
lauren kline
Cornu
Cornu
Messages : 3
Enregistré le : dim. 3 sept. 2006 13:41

Et après...reconstruction ?

Message par lauren kline » sam. 9 sept. 2006 17:27

Bonjour

J'ai trompé. Moralement. Trahi. Menti. Triché.
J'ai expliqué. Tout au moins essayé.
J'ai payé, tout au moins je paye encore.
Payé en heures d'explications, en larmes, en souffrances, en angoisses, en inquiétude. En facture aussi... de téléphone. Lourdes les factures.
Professionnellement. En avertissements pros pour relation avec un client.
Certains d'entre vous estimeront que ce n'est que justice. Soit.
Certains essaieront de savoir pourquoi je n'ai pas su éviter la faute.

Mon mea culpa personnel est fait ici, et mon histoire, vous avez eu l'occasion de la découvrir ici même... du moins le point de vue ô combien douloureux du trompé. Celui auquel on apporte réconfort. Celui qui a mal, celui dont on imagine qu'il a plus mal que l'autre.

J'ai parcouru vos posts, lu vos témoignages, éprouvé de la sympathie pour ceux qui ont osé se remettre en cause au lieu de simplement considérer leurs compagnes comme des femmes faciles.
Tous, vous parlez tous de la trahison, de ce sentiment de découvrir un jour que l'autre n'est pas parfait, qu'on ne le connait pas si bien que cela. J'imagine la déception que j'ai causé ? celui que je nomme mon mari.
J'imagine sa souffrance. Je la ressens chaque jour. Dans ses moments de silence.
Je ne demande pas ? être plainte. J'assumme mon erreur, j'aimerais revenir en arrière, cela n'est pas possible.
Alors, comment vit on APRES.
Après cela.
Quels sont ceux/celles qui ont le sentiment de devoir tout reconstruire. Qui ne savent pas s'il faut rassurer, en parler, ou au contraire se taire. Quels sont ceux qui comme moi craignent le silence, ont peur de la distance qui s'installe. De l'incompréhension chez l'autre. Ne savent pas lui dire que la femme qu'il a aimé a perdu pied. Que c'est idiot, banal, inexplicable mais que l'on a rien vu venir.
Qu'au vu de ce qui s'est passé les nuits sont courtes, qu'il n'y a pas de répit pour la conscience... Que parfois j'aimerais être comme celle que certains décrivent, sans l'ombre d'un remord, programmées pour tromper.
J'aurais peut être su, si j'étais de celle l? , avoir une aventure d'un soir, un coup facile, mentir, ne jamais rien lui dire. Continuer ? lui sourire comme si de rien n'était.
Qu'au lieu de cela, la dépression me mine. Que je me pose la même question que lui, la même que vous : pourquoi.

Face ? son silence, je ne sais plus quoi faire. Répondre honnêtement aux questions qui parfois surgissent, sachant que mes réponses vont faire du mal, sachant que le passé lui fait du mal. Mentir ? Lui donner des réponses qui lui feraient moins mal mais le perdraient encore dans ce qui est déj? compliqué ?
J'ai essayé par respect pour lui, pour sa confiance de tout lui dire. Et si c'était finalement le pire de tout dire...Y avez vous pensé?
Je ne sais plus quoi faire...
Face ? son téléphone. Je ne sais pas s'il n'est pas l? . S'il a besoin de silence. S'il ne veut plus m'entendre. S'il ne répond pas volontairement ? mes appels. Si mon silence ne passera pas ? son tour pour un abandon.
On parle du poids de la culpabilité, du poids de la souffrance... J'en mesure hélas le prix.
Mon estomac est en rade, ma belle moitié ne sait pas comment m'aider, ne sait pas trop comment s'en remettre lui non plus, et j'ai envie de disparaître.
7.5 Kgs de moins en 3 semaines sur ma balance, voil? ? combien se monte le poids de ma culpabilité pour l'instant.
Je suis d'une tristesse infinie, je me force ? sourire, après tout il n'est pas tombé amoureux d'une loque humaine...J'ai peur des moments ou il ne me retrouve pas telle que j'étais avant.
Peur d'un jour tellement le décevoir, qu'il ne veuille plus de moi. Peur de ne pas réussir ? lui faire comprendre que pour l'instant je ne peux pas faire mieux que mon pale sourire. Que mes larmes surgissent sans même que je m'en rende compte. Qu'effectivement je ne suis pas drôle. Même plus vaguement jolie.
Les moments ou l'effort est trop lourd, ou je ne masque pas mon état normal sont ressentis par mon entourage comme des moments ou je sombre...
On me trouve cyclothymique, on regrette mes sautes d'humeur que l'on ne comprend pas, alors que mes moments de joie sont artificiels, que les cachets n'agissent pas toute la journée.
On me reproche mes abattements, mon manque de volonté, alors que tout dans ma journée se mesure en force... avoir la force de me lever, de conduire, de travailler sans dormir ou presque et sans manger.
Je ne suis pas ? plaindre, je paye effectivement le prix de mon errance. J'aimerais juste vous demander comment vivez vous l'après... et avez vous pris la mesure que torts et souffrance sont sans doute toujours au moins un peu partagés. J'ai la responsabilité de ce qui s'est produit, mais ma souffrance est aussi réelle que celle de celui que je n'ai pas cessé d'aimer.
Je ne vous demande qu'une chose : justesse dans vos critiques et d'éviter des insultes que je ne pense pas mériter, même si je sais que les réactions d'un être blessé ne sont pas toujours celles de celui qui ne souffre pas.
J'ai fait ce que j'ai pu... j'ai fait de mon mieux. Maintenant je ne sais plus quoi faire. J'imagine que je ne suis pas la seule jeune femme qui connait cette douleur. Aviez vous compris cela de vos femmes..Comment ont elles réussi ? vous faire comprendre...
--
Le champ de l'amour s'il est infini, dépend de chaque personne, de sa capacité d'ouverture, de ses décisions.
Chacun a une vocation d'amour particulière.
L'amour n'est pas uniforme. Chacun l'incarne ? sa manière, dans les conditions déterminées de sa vie personnelle. ainsi la vie n'est pas un sens unique, général et valable pour tout le monde. Il n'y a pas de recette. L'amour est un pari personnel. ---
Soeur Emmanuelle


La gravitation ne peut quand même pas être tenue responsable du fait que les gens tombent amoureux...
Einstein
La solitude est la plus fidèle des compagne

Avatar du membre

X333
Cornu
Cornu
Messages : 13
Enregistré le : sam. 9 sept. 2006 16:20
Localisation : Belgique

Et après .... reconstruction ?

Message par X333 » sam. 9 sept. 2006 18:20

L? est toute la question
Le dialogue et le temps peuvent cicatriser les douloureuses blessures de la personne trompée.
Pour ma part, si je devais apprendre que mon épouse m'a trompé,
j' essaierais de comprendre le pourquoi ?
Est-ce de ma faute ?
Est-ce arrivé par accident ? dans ce cas, OK (vois mon poste: je lui pardonnerais)
La tromperie dure depuis des semaines ou des mois, le mensonge s'est-il enraciné au plus profond de notre vie intime ? alors l? , je ne sais pas !
Il faut voir votre vécu et de nombreux autres paramètres, mais pour ma part, si cela devait arriver, il FAUDRAIT en parler.
Etre cocu est une fatalité et cela peut arrivé, c'est comme cela que je le conçois.
Bon courage !



Avatar du membre

elmouldi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 24 août 2006 16:26
Localisation : france

Message par elmouldi » sam. 9 sept. 2006 20:12

pour moi c'est simple
la fidelite est la preuve de l'amour
si tu as trompe c'est que tu n'aimais pas ton mari
et tout ce que tu ressens en ce moment n'est rien a cote de ce que ressens lui
et quelques soient les excuses je ne comprendrais jamais ni n'accepterais ça
et quelques soient les raisons je condamne la tromperie
car un dialogue est un divorce sont des solution a portee de tout le monde
et au risuqe de te choquer et te blesser
je te souhaite encore de la souffrance
et que ton mari retrouve une vraie femme fidele qui le rendent heureux pas comme toi
je te dis ça pourque les femmes infideles comme toi arretent de se justifer
et conseillent a tous leur entourage du mal qu'il font non en pleurant en donant des raison
pour le faire ou des raisons pour essayer de reparer l'irreparable


il vaut mieux faire pleins de choses avec sa femme, que la même chose avec plusieurs femmes

Avatar du membre

Siprèsquelechapeautomba
Cornu
Cornu
Messages : 18
Enregistré le : mar. 1 août 2006 22:24

Message par Siprèsquelechapeautomba » sam. 9 sept. 2006 21:24

Un mot après Elmoudi ?

De nous faire partager tes regrets comme tu le fais est un acte courageux. Bien sur que la femme amoureuse, qui a fauté, qui veut rester en couple, qui aime son mari, est autant ? plaindre que son homme. L’important n’est pas l? . Il faut essayer de comprendre pourquoi le couple s’est défait, ensuite y remédier, et voir ensemble si on a envie de continuer.
Alors bonne chance pour tes reconstructions, personnelle et celle de ton couple.

Image



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » dim. 10 sept. 2006 01:02

Ton témoignage se révèle très touchant, et j'ose ? peine répondre...

Pour commencer, ne prête pas attention aux propos d'Elmouldi, il vient... d'un autre univers...

Tu peux te considérer comme la bienvenue ici, car après tout qui serions-nous pour te jeter la pierre?

La société évolue, et les hommes prennent lentement mais surement conscience qu'une femme infidèle, ne serait-ce qu'une fois, n'est pas une salope, et que comme tu l'écris, les torts sont souvent partagés.

Toutes les histoires sont différentes, mais certains facteurs semblent revenir : soit un monde hostile : stress professionnel, familial, relationnel / soit une perte de considération dans le couple : les années passant, ton homme ne prend plus la peine de te trouver belle, désirable, sensuelle, drole, et c'est l? qu'un collègue de boulot commence ? te complimenter, que tu le croies, que tu rentres dans son jeu de séduction, et que tu craques... Sauf que les mots tendres de ce collègue s'évaporent une fois l'union consommée, et que tu te retrouves bernée...

Pour ma part, près de 8 ans plus tard, je porte encore et toujours les stigmates de ce que je considère comme un traumatisme dans ma vie, au même titre qu'un accident de voiture par exemple. Les films, anecdotes et autres allusions ? l'infidélité (féminine et masculine) me nouent l'estomac et font ressurgir de vieux démons.

Plus que tout ça, j'ai perdu ? 20 ans mon innocence, ma naïveté, ma pureté. Elle m'a trompé sans capote, sans remords, et donc sans me protéger ni physiquement ni moralement. Je ne crois plus en l'amour, tout simplement.

La femme avec laquelle je vis ? l'heure actuelle ne mesure pas cette décrépitude interne et rance qui me ronge au quotidien, c'est comme si je voyais la vie au travers d'un prisme en forme de fruit gâté... Les conséquences de "l'après" que tu mentionnes sont chez moi les suivantes :


LES -

- l'amour ne possèdera plus jamais ses dimensions magiques ? mes yeux.

- je sais que la femme avec laquelle je vis me trompera un jour, c'est inéluctable.

- j'ai mis du temps ? reprendre confiance en moi, suite ? la découverte d'une infidélité, tu te trouves sale, moche, minable. C'est très dur, surtout si tu peux mettre un visage et un nom sur l'amant. Qu'est-ce qu'il a de plus que moi? Je dois être tellement laid et repoussant, etc...


LES +

- j'ai pris conscience qu'une relation de couple s'entretient tous les jours, et désormais mon leitmotiv le matin c'est pas "qui va etre champion de france de foot cette saison", mais la Femme qui partage ma vie. Je la complimente, la cajole, etc...

- j'ai appris ? relativiser les hauts et les bas de la vie de tous les jours. C'est ? dire qu'il faut accepter ? la fois de se dire qu'une personne qui trompe n'est pas un monstre méritant une mise ? mort publique, c'est juste un etre humain normal avec ses forces et ses faiblesses. De la même façon qu'une personne jusqu'? présent fidèle (on ne peut jurer de rien) ne mérite pas non plus la béatification, c'est également un simple etre humain...


--> pour l'après, que te dire? tout dépend de vos discussions, de votre volonté ou non ? recoller les morceaux. Toi tu dois essayer de comprendre pourquoi ? ce moment de ta vie tu as eu besoin d'ailleurs, et ton mari doit lui avoir connaissance de ce paramètre, et tout mettre en oeuvre de façon QUOTIDIENNE pour que tu ne te retrouves plus jamais dans cet état d'esprit.

Battez-vous, et discutez, encore et toujours!

Pour finir, qui est le trompé en question s'il te plait?



Avatar du membre

Devil
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 809
Enregistré le : ven. 9 déc. 2005 16:21
Localisation : Mars.

Message par Devil » dim. 10 sept. 2006 11:33

Tu l'avais conquis et l? il te faut le reconquerir , je dirais juste : bats toi :wink:



Avatar du membre

elmouldi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 24 août 2006 16:26
Localisation : france

Message par elmouldi » dim. 10 sept. 2006 14:25

Gros autant j'aime bien la qualité de tes reponses autant tu me deçois avec ton attitude a mon egard
vous etes tous insensibles a mon egard


il vaut mieux faire pleins de choses avec sa femme, que la même chose avec plusieurs femmes

Avatar du membre

sébastien
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 66
Enregistré le : jeu. 20 juil. 2006 06:06

Message par sébastien » dim. 10 sept. 2006 16:50

Payer...
Et oui, tout le monde paye dans une histoire comme ça... Le trompé (c'est plus joli que cocu non ?), l'infidèle (c'est plus joli que salope également ;-)), et les enfants s'il y en a...

Il est clair que les tords sont partagés entre l'infidèle et le trompé... Mais l'infidèle a un tord supplémentaire au trompé : celui de ne pas avoir parlé ? son conjoint de ce qui n'allait pas (pourquoi j'en sais rien, par facilité, confort, égoïsme ou lacheté ?) et surtout de ne pas se rendre compte que s'il y a quelquechose qui cloche dans le couple, cela ne vient pas forcément toujours de l'autre, que l'infidèle a aussi sa part de responsabilité dans le fait que le trompé ne "satisfait plus".

Ensuite, il y a tromper et tromper ! Une tromperie d'un soir sous le coup de l'excitation, on peut comprendre et pardonner... Mais lorsque cela dure des mois, que ta femme ne met pas de capote, qu'elle te parle sans cesse de cet enculé et qu'elle te le fait passer pour un super pote en profitant de la confiance que tu as en elle, qu'elle l'invite ? la maison, te fait acheter son cadeau d'anniversaire et que tu t'aperçois qu'elle l'a appelé sans cesse dès que tu as le dos tourné dans des moments clé de ta vie, l? on peut avoir "les boules"... Lis mon histoire que j'ai débalé, tu comprendras peut-être mieux...

Moi, j'ai vu rouge... Je me suis effectivement remis en question, j'ai perdu mes kilos en trop (passé de 72 ? 61 kilos en 1 mois, merci pour les applaudissements), je ne picole plus comme avant avec mes copains, je refais beaucoup de sport comme avant, etc...

Mais ton histoire ressemble étrangement ? celle de ma femme, dans sa souffrance et ses remords... Mais vois-tu, j'ai pitié de ma femme qui a sacrément dégringolé dans sa propre estime d'elle, dans la mienne et celle de nos proches, et lorsque je vois qu'elle s'aperçoit a quel point cet enculé l'a considérée comme un "simple trou mouillé"... Je comprends sa souffrance bien entendu

Mais cette situation que vous n'avez pas "su" contrôler comme vous le dites en "perdant pied" et "en ne voyant rien venir" (j'ai entendu exactement ces mots de sa bouche), elle part tout de même de vous, et nous, nous subissons "vous choix"... C'est très très triste... Je trouve tout de même incroyable de tenir de tels propos lorsque l'histoire dure des mois et qu'il y a tous les soirs le mari attentionné qui attend sa petite femme adoré ? la maison ? la sortie du boulot et que vous regardez droit dans les yeux sans frémir ou avoir honte... Si le trompé ne doit pas se voiler la face sur sa part de responsabilité dans l'échec du couple, je pense qu'il ne faut pas que l'infidèle se cache derrière son petit doigt en disant que cette sombre et sordide histoire n'était pas désirée...

En tout cas j'ai énormément aprécié ton intervention si touchante. Elle est pleine de courage, contrairement au comportement que tu as dû avoir lors de ton infidélité et c'est tout ? ton honneur ! Et je "sens" ta souffrance ? travers tes propos, et cela me fait mal... La même souffrance que celle de ma femme. Mais de sentir sa souffrance n'apaise pas la mienne, au contraire...

Non l'amour n'est pas uniforme. Oui chacun l'incarne ? sa manière. Mais il ne faut donc pas alors promettre fidélité ? quelqu'un qui vous aime lorsque l'on n'y croit pas... Si une promesse a été bafouée, en quoi peut-on croire après ça ?



Avatar du membre

Macallan
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 1363
Enregistré le : jeu. 8 déc. 2005 23:57

Message par Macallan » dim. 10 sept. 2006 17:55

elmouldi a écrit :Gros autant j'aime bien la qualité de tes reponses autant tu me deçois avec ton attitude a mon egard
vous etes tous insensibles a mon egard
Cher ami cocu,

tes réponses sont très unilatérales, pour toi la femme doit être soumise (tu l'as démontré plus d'une fois dans tes messages), je ne pense pas que lauren kline attende ce genre de réponse, nous sommes en 2006... pourquoi pas la lapidation pendant que tu y es?

En ce qui concerne laurent kline, la repentance est une chose très louable, ilarrive ? toutle monde de commettre des gestes et actes dont on ne mesure pas nécessairement la portée sur le moment, par la suite mesurer ses erreurs et ses dérapages est déj? un grand pas vers la réconciliation avec soi même, quelle qu'en soi l'issue de ton histoire (que je te souhaite fleurie!) tout ceci doit être une expérince riche pour toi ;)



Avatar du membre

elmouldi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 24 août 2006 16:26
Localisation : france

Message par elmouldi » dim. 10 sept. 2006 23:30

mac allan j'aime bien aussi comment tu reponds en fait il y a ici quelques personne qui postent bien repondent bien avec un peu d'humour et choses vraies, le style d'ecriture est leger ça se lit tout seul on ne sent pas les lignes bon bref neanmoins je n'aime pas votre maniere de me repondre a tous
je sais que je m'exprime d'une maniere assez choc mais ne melangez pas les choses s'il vous plait
je n'ai jamais dit que la femme devait etre soumise moi je partage les taches menagers je fais la cuisine et j'ai toujours a la gente femminine qui m'entoure de ne jamias se laisser marcher sur les pieds par les hommes et de ne pas en faire trop non plus j'aime bien l'equilibre et j'essaie de l'appliquer dans ma vie le p lus possible bon evidemment ce n'est toujours pas faisable mais bon j'essaie tout de meme donc personne de ceux qui me connaissent ne pourront dire que je suis mysogyne ou macho ou ce que tu veux donc avec ton jugement tu te basais sur un jugement que j'ai fait a juste titre ce qui est faux de ta part
bon je trouve nul ce que tu dis pour la lapidation c'est pas dans le contexte
je veux juste que la personne trompee ressente la souffrance qu'elle a engendre en pire car peu importe l'intensite de sa douleur elle ne sera jamais aussi grande que celle du trompe
voyez vous ( le gros mac allan eugene et ceux qui ne m'aiment pas ici autant dire la totalite ( femme infidele + homme cocus) ) j'ai une sainte horreur des femmes infidele tout simplement parce que je suis un homme donc si j'etait une femme j'aurais dit le contraire (je sais que vous etes intelligents je ne vais pas vous insulter en detaillant un truc aussi simple)
donc voila il n'y a aucune mysogynie
mais ma sainte horreur est plus grande si cette femme pretend encore aimer son mari
bon disons un femme un peu volage on pourrait attendre ça d'elle ou meme elle aurait instaure la regle des le depart ( echangisme, ou autre) c'est comprehensible car je peux comprendre fidelite sentimentale mais liberte physique
mais promettre fidelite et abuser de la confiance je ne peux pas supporter pour moi c'est comme un viol ça fait mal et ça ne s'efface jamais et par la suite toutes les femmes seront sous la meme enseigne surtout si la personne au depart "aime" son mari et pire si elle a des enfants
moi ce que je veux comprendre et ça en lisant toutes les reponses sur le forum c'est pourquoi ne pas en parler pourquoi poignarder dans le dos
c'est pas si complique de parler
si on s'aime on devrai deboucher sur des solutions sinon pourquoi etre mauvais et avoir le beurre et l'argent du beurre le pauvre mari aimant ( ou la femme aimante) mais qui ne font pas d'efforts a cause du train de vie de chqun, pourquoi au lieu de le rappeler a l'ordre et lui dire de nos besoins on choisi le premier venu et on lui fait mal
pourquoi ceder
vous allez me dire c'est la faiblesse
mais dites moi alors si la fin d'un mois est un peu difficile et c'est un semaine pates pates et pates en attendant le debut du mois me dites pas que vous allez braquer la superette du coin parce que vous n'avez pas votre viande et votre whisky
et encore si vous faites ça ça n'engage que vous et non votre conjoint

au contraire moi je dis ce qui nous rends humain c'est qu'on peut faire abstraction de nos besoin a certains moments et que si l'on y succonbe s'est la non humanite et l'obeissance a l'instinct animal

messieurs les cocus et medames les infideles qui vous rejouissez des malheurs des autres
vous ne vous donnez meme pas la peine de comprendre la souffrance de quelqun c'est tellement decevant que j'en rajoute encore une couche de haine sur ma haine et je me dis que tout le monde est injuste tous sans exception

PS: les gars (gros, mac allan et eugene , et meme les autres qui n'osent pas me repondre avec des mechancetes) continuez a vous fendre la gueule sur moi au moins ça vous remontera le moral en vous disant qu'il y a plus malheureux que vous et surtout plus con et plus extraterrestre


il vaut mieux faire pleins de choses avec sa femme, que la même chose avec plusieurs femmes

Avatar du membre

Easter
Cornes d'Or
Cornes d'Or
Messages : 2649
Enregistré le : lun. 12 déc. 2005 19:33
Contact :

Message par Easter » lun. 11 sept. 2006 10:45

Tu dis que l'on ne t'aime pas ce qui est FAUX et ARCHI FAUX. Je pense avoir été suffisement exlicite dans un post précedant ou j'ai repris un par un tes argument en cloturant mon message pour te dire que je me moquais royalement de qui tu es et d'ou tu venais. Tu restes avant tout un homme comme un autre avec ses peines ses joies ses forces ses faiblesses et son mauvais caractere.

Ceci dit quand tu décides de la jouer raisonnable tes propos sont plein de bon sens (pas tous) mais dans l'ensemble même si je ne l'exprimerais pas comme toi, il y a quelques points ou je te rejoins

Contrairement a ce que tu crois je pense qu'ici personne ne se rejouit du malheur des autres, bien au contraire. l'existence de ce site tenterait même a prouver le contraire non ?

Et pout finir je ne "me fout pas de ta gueule" comme tu dis, j'essaye de comprendre ta maniere de fonctionner, les vannes ne sont pas du foutage de gueule mais une maniere comme une autre en utilisant l'humour de dédramatiser et de montrer que personne sur le sujet qui nous concerne ne peut détenir la vérité, il pourra detenir SA verité mais ca s'arretera la. Comme on dit il faut de tout pour faire un monde



Avatar du membre

Gros

Message par Gros » lun. 11 sept. 2006 10:54

elmouldi a écrit :Gros autant j'aime bien la qualité de tes reponses autant tu me deçois avec ton attitude a mon egard
vous etes tous insensibles a mon egard
tu te trompes Elmouldi! quand je lis tes messages et les propos intolérants qu'ils contiennent, je ne vois rien d'autre que la souffrance d'un homme.

tu sais nous sommes tous réunis ici par la même volonté : comprendre et avancer toujours.

ce que nous essayons de te dire, c'est que nous aussi sommes passés par le stade dans lequel tu te trouves! une souffrance qui rend aigri, agressif, moralisateur, etc... mais ça ne t'amènera ? rien! d'en vouloir ? la terre entière ne te rendra plus jamais le couple candide et pur que tu formais auparavant avec ta dame. essaye plutôt de comprendre les raisons qui vous ont amené l? où vous en êtes :wink:

? +



Avatar du membre

elmouldi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 24 août 2006 16:26
Localisation : france

Message par elmouldi » lun. 11 sept. 2006 10:59

tu sais meme apres ce que tu dis mon moral ne remonte pas
en adoptant des attitudes gentilles avec les infideles je ne peux que me considerer encore plus mal et amer
et vous leur enlevez une culpabilite en moins dans leur tete
et aussi en quelque sorte vous legitimiser leurs actes puisque vous partagez la faute en 2 = la faute de l'infidele est 2 fois moins dure pour lui
le trompé se retrouve avec une douleur tenace et ineffassable augmentee d'une faute qu'il n'a pas commise
alors qu' un DIALOGUE aurait tout resolu
bon dison easter que tu es diplomate avec moi j'apprecie ça mais je deviens de plus en plus amer


il vaut mieux faire pleins de choses avec sa femme, que la même chose avec plusieurs femmes

Avatar du membre

Gros

Message par Gros » lun. 11 sept. 2006 11:04

sébastien a écrit :Mais lorsque cela dure des mois, que ta femme ne met pas de capote, qu'elle te parle sans cesse de cet enculé et qu'elle te le fait passer pour un super pote en profitant de la confiance que tu as en elle, qu'elle l'invite ? la maison, te fait acheter son cadeau d'anniversaire et que tu t'aperçois qu'elle l'a appelé sans cesse dès que tu as le dos tourné dans des moments clé de ta vie, l? on peut avoir "les boules"...
+ 1

je partage totalement ton avis! le pire n'est vraiment pas l'acte "mécanique" de la sexualité (même si ça blesse également beaucoup), mais la véritable tromperie qui a découlé de la relation extra-conjugale.

Prenons l'exemple d'une personne qui le temps d'un soir, pour des raisons x ou y, passe ? l'acte et le regrette immédiatement, qui te met au courant dès son retour. L'épreuve sera extrêmement difficile ? traverser, mais on peut conserver des raisons d'espérer.

En revanche, comment ne pas être détruit par une relation suivie, durant laquelle ta moitié s'évertue ? te cacher ses agissements, et rentre ? la maison comme si de rien n'était alors qu'elle se pavanait avec son amant (ou sa maitresse) encore dix minutes avant? cette façon de te regarder droit dans les yeux et de t'affirmer sans broncher qu'il n'y a personne d'autre que toi, que tu te fais des films, que tu es la seule personne qui compte, etc... Pour finalement, quand tu découvres la vérité, continuer de façon si pathétique ? nier et ? te traiter de parano, jusqu'? ce que tu lui mettes les preuves sous le nez... Et l? , le grand silence... Puis encore pire, la suite en version "actor's studio" : crises de larmes, et inepties du style "je sais pas comment ça m'est tombé dessus, et tu sais je comptais mettre fin ? cette relation pas plus tard que demain" (on retrouve souvent chez les infidèles cet argument selon lequel ils ont limite été violés...)

--> donc voil? , je rejoins Sebastien : les mensonges et les dissimulations de l'infidèle font bien plus de mal ? l'officiel(le) que le simple "frottement de muqueuses" pourtant ? l'origine de la souffrance.



Avatar du membre

elmouldi
Cornes de Bronze
Cornes de Bronze
Messages : 29
Enregistré le : jeu. 24 août 2006 16:26
Localisation : france

Message par elmouldi » lun. 11 sept. 2006 11:09

gros mon histoire je l'ai ecrite une fois mais ta pas du la lire
en "gros" ( humour oblige) j'ai rien fait pour je suis 100% non fautif
un soir ou je n'etais pas la so ex est venu demander refuge chez elle car sa copine ( a l'ex) l'a jete dehors car elle a decouvert qu'elle l'a trompe donc elle l'a heberge et la nuit etait pleine de confidences et de rememoration de bons moment autour d'une biere ou 2 d'apres ce que j'ai vu le lendemain
elle a fait comme la femme ici elle se sentait tellement mal a tout fait pour se faire pardonner a pleure a fait une depression
m'a couru apres des mois et des mois
m'a sabote une relation avec une autre fille apres elle

ma conclusion est logique si elle a fait c'est que son subconscient le voulais
et dans son subconscient je n'etait plus la
sans vouloir me vanter pour elle j'ai refuse plusieurs filles par respect mais aussi par amour pour moi c'est inadmissible de poignarder quelqun dans le dos

et je ne peux pas lui pardonner parce qu'elle "disait" ( plutot pretendait) m'aimer
comme j'ai dit elle aurait etait une salope ou une fille facile je m'en fouterais c'est normal j'aurais su a quoi m'attendre
je ne suis pas l'intolerable comme vous me decrivez tous
je suis le regle y a des regles au debut on doit se les fixer
voila
gros malgre tout mon armetume ne fait que croite meme 2 ans apres


il vaut mieux faire pleins de choses avec sa femme, que la même chose avec plusieurs femmes

Répondre